mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Dunkerque n'a (presque) plus le droit à l'erreur
LNH: Dunkerque n'a (presque) plus le droit à l'erreur
21 Mars 2014 | France > LNH

Comme il y a trois semaines, au même endroit, Dunkerque a été battu par Nantes (24-25) ! Les Nordistes sont toujours en tête au classement mais l’écart avec le Paris St Germain qui la veille s’était imposé à Nîmes, n’est plus que d’un point. Cette 19ème journée a été marquée par une échauffourée à la sortie du match Aix-Montpellier impliquant les deux arbitres de la rencontre.

Lors du 8ème de finale de coupe de France, Dunkerque avait complètement raté son entame, péchant dans la précision et la transmission. Ce jeudi soir, le scénario a été quasiment le même. La défense étagée nantaise va d'entrée faire le gros du boulot, du coup les ballons grappillés et l’exploitation des fautes nordistes seront vite transformés en buts  (0-4 à la 7ème). Kornel Nagy ne va ouvrir le compteur qu’après 8’15 de jeu !  Les parades de Vincent Gérard vont remettre de l’ordre et deux buts consécutifs de Pierre Soudry en réponse à Jorge Maqueda, vont réduire l’écart (3-5 à la 13ème). Dunkerque va longtemps trainer ce handicap jusqu’à la pause (10-12) et même au-delà, Nantes bénéficiant toujours des cadeaux adverses (12-16 à la 35ème). C’est pourtant Baptiste Butto qui va sonner le réveil en participant activement au sursaut de son équipe. L’ailier gauche va inscrire cinq des six buts qui vont permettre à l’USDK de recoller au score (18-18 à la 45ème). Le dernier quart d’heure s’annonçait palpitant ! Et il va l’être d’autant que Dunkerque par l’intermédiaire de Benjamin Afgour, va passer devant,  Butto encore lui, portant même l’écart à deux buts (23-21 à la 53ème). Le K-O flottait dans l’air, chaque camp ratait un jet de 7 m. Dans les deux minutes qui restaient à jouer, Patrick Cazal avait pris un temps mort mais c’est finalement Nantes qui va le plus en profiter. En moins de 120 secondes, les supporters dunkerquois allaient connaitre le même cauchemar  qu’en 8ème de Coupe de France avec Nicolas Claire (notre photo ci-dessous) dans le même rôle de justicier.



Le demi-centre réunionnais va réduire la marque, intercepter un ballon gâché par Lamon, lancer Maqueda pour l’égalisation puis bénéficier à 4 secondes de la fin, du but victorieux (24-25). Nantes est l’équipe en forme de ce 1er trimestre. Les hommes de Thierry Anti enregistrent leur 8ème succès consécutif, toutes compétitions confondues. « Cette victoire est belle car il fallait la rééditer deux fois de suite, savourait Rock Féliho au micro de Canal+. On est très fier de cette prestation. » Au-delà de cette nouvelle défaite face à Nantes, c’est aussi l’impuissance à tenir le score qui contrariait Patrick Cazal. « On a le sentiment de maîtriser la fin de match mais on prend un 0-3 en 2 minutes… ça fait mal. Il y a forcément énormément de déception car normalement, on sait gérer ces moments, tenir le ballon. Malheureusement, on a perdu en lucidité. C’est vrai que tout le monde veut peut-être nous voir plus beaux qu’on n’est et forcément, il y a une pression supplémentaire et la main finit par trembler » Désormais, toutes les têtes sont tournées vers Coubertin car dans moins d’une semaine, c’est l’affrontement que tout le monde attend. Celui qui va certainement décider de l’issue du championnat. « Si une victoire ne nous aurait mis à l’abri de rien, renchérit l’entraîneur nordiste, on voulait garder ce joker le plus longtemps possible. Maintenant, ce qui est fait est fait. Il faut vite se projeter sur la prochaine rencontre!» Et ce sera donc face au PSG qui mercredi a profité du relâchement coupable de Nîmes en seconde période pour s'imposer dans le Gard. Les partenaires de Patrice Annonay (20 arrêts) sont les grands bénéficiaires de cette 19ème journée de D1 car ils ne sont plus qu'à une longueur de l'USDK.



Dolenec plus ultra

Le gaucher slovène est décidément la très bonne affaire de Montpellier à cette période de la saison. Décisif avec 8 buts (dont 3/3 à 7 m) en coupe d’Europe contre les Danois de Skjern trois jours plus tôt, il a récidivé à Aix. De ses dix réalisations (à 91%), la dernière est la plus importante. Alors que le partage des points était l’issue logique d’une rencontre très disputée, le scénario des cinq dernières secondes a basculé en faveur des hommes de Patrice Canayer. Faute en zone. Alexandre Pongérard, l’arrière gauche aixois formé à… Montpellier prend deux minutes. Pénalty. Jure Dolenec (notre photo) est à la manœuvre et n’a aucune hésitation face à Robin Cappelle. Montpellier sort du piège aixois sur la plus petite des marges mais avec les deux points qui consolident sa 3ème place au classement de la LNH. 

Echauffourée à la sortie du match: un arbitre blessé

Des faits inqualifiables ont eu lieu deux heures après la fin de la rencontre sur le parking attenant à la salle d'Aix. Les arbitres Karim et Raouf Gasmi ont été pris à partie par un groupe d'individus passablement excités. Le ton est vite monté, des insultes ont été proférées et des coups ont même été échangés, les deux officiels ayant été rejoints par deux amis qui les avaient accompagnés au match. Une plainte a été déposée et après un examen médical, un des frères Gasmi s'est vu notifier dix jours d'ITT. « Nous ne pouvons que déplorer de tels agissements, s'est empressé de déclarer Stéphane Cambriels, le gérant du club aixois. Je ne veux pas minimiser ce qui s'est produit mais il faudra attendre les conclusions de l'enquête. C'est un concours de circonstances qui a fait que les deux arbitres se sont retrouvés seuls à l'extérieur. On pourra toujours nous dire qu'on a mal fait notre boulot, qu'on ne les a pas accompagnés jusqu'à leur véhicule, on est vraiment embêté.» En raison de l'heure tardive, nous n'avons pas pu joindre les principaux intéressés mais des voix issues du corps arbitral nous ont fait part de leur indignation.  « En 22 ans d'arbitrage, c'est la 1ère fois que je vois ça ! s'exclamait Olivier Buy, arbitre international. Un rapport a été rédigé par la LNH et au-delà de l'enquête de police, s'il y a eu manquement, il faudra qu'il y ait sanction. Un club doit assurer jusqu'à leur départ, la sécurité des arbitres. » Une histoire qui ne va pas arranger les affaires du PAUC qui vient d'écoper d'un match à huis clos avec sursis pour envahissement de terrain lors de la rencontre Aix-Dunkerque du 27 novembre. Le handball se mettrait-il à prendre de mauvaises habitudes ?



Le Phare réussit à Cesson

Les années se suivent et se ressemblent. La saison passée dans son antre, Chambéry s’était incliné d’un but (29-30) face à Cesson. Cette fois, la sentence a été plus lourde, les Bretons faisant nettement la différence dans le dernier quart d’heure pour finalement s’imposer de six buts (25-31). Les Savoyards ont mené durant 40 minutes, possédant jusqu’à quatre unités au plus fort de leur avance (14-10 à la 25ème). Cesson a refait peu à peu son retard avant de terminer en boulet de canon face à une équipe de Chambéry en apnée. « Ils avaient joué trois matches en une semaine, constate Mathieu Lanfranchi (notre photo), ça leur a été préjudiciable. On a fait une mauvaise 1ère mi-temps mais notre défense s’est retrouvée ensuite. Et surtout, on ne s’est pas affolé. » Le maintien étant assuré, Cesson peut désormais aborder les sept rencontres restantes en toute sérénité. «Notre objectif c’est faire au moins aussi bien que l’année dernière (7ème), précise le pivot. On va aussi s’employer à aller titiller les gros. On est capable de le faire sur certains matches, on aimerait être capable de le faire sur toute la saison. » Et si une certaine régularité permettait aux Bretons d’être européens ? « Chaque chose en son temps. Il faut se montrer ambitieux mais pas présomptueux. Etre européen n’est pas un objectif en soi dès cette année. Il faut que le club évolue, cela coûte très cher de jouer sur plusieurs tableaux. Si on arrive à la 4ème place, on ne se plaindra pas mais on a encore des matches difficiles à disputer. » Pour Chambéry, le retard est désormais important avec la tête du classement.



Le Fénix n'a pas Dijoncté

A Toulouse, c'est à croire qu'on aime attendre les dix dernières minutes pour emporter la décision. Face à Dijon, les camarades de Miha Zvizej (notre photo) ont soufflé le chaud et le froid. Après une entame parfaite (8-2 à la 9ème), ils vont jouer à se faire peur puisque les Bourguignons vont revenir au courage (17-16 à la pause) « Je ne peux pas être globalement satisfait, pestait Joël Da Silva. On gère idéalement les 20 premières minutes, et à la faveur de quelques décisions arbitrales incohérentes, on laisse Dijon revenir. » Jamais l'adversaire ne passera devant (22-22 à la 48ème) mais il faudra un sacré coup de rein du duo Fernandez-Illic et quelques arrêts de Wesley Pardin pour que Toulouse se rassure et reprenne une avance conséquente. La lanterne rouge est passée à côté de l'exploit mais a calé sur la fin. « Dijon a été très bon sur le repli défensif, constatait l'entraîneur du Fénix. Le seul point positif c'est que les années précédentes, ce type de match, on l’aurait perdu. Pour garder la 4ème place, il faudra se battre contre Nantes. Ce soir, ils ont donné un sacré coup de main à Paris qui va se retrouver à jouer le titre pour de bon.» Même à Toulouse, le choc entre le PSG et Dunkerque focalise déjà l'attention.

CHAMBERY SAVOIE - CESSON RENNES     26 - 31 (Mi-temps : 15-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT
GARCIA FREDERIC (D)
Date et Heure :
Le 19/03/2014 à 20:00:00
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz
CHAMBERY
*****************************

PAYS AIX U.C - MONTPELLIER HANDBALL  28 - 29 (Mi-temps : 13-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
GASMI KARIM
GASMI RAOUF
CAILLET MICHEL (D)
Date et Heure :
Le 19/03/2014 à 20:30:00
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS
AIX EN PROVENCE
*****************************

USAM NIMES -
PARIS ST GERMAIN  
22 - 29 (Mi-temps : 12-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE
RENON JEAN-YVES (D)
Date et Heure :
Le 19/03/2014 à 20:00:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc
NIMES

FENIX TOULOUSE  - DIJON BOURGOGNE   30 - 26 (Mi-temps : 17-16)
Statistiques du match

Arbitres:
BOURGEOIS JEAN-FRANCOIS
DENIS PATRICK
Date et Heure :
Le 20/03/2014 à 20:30:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace
TOULOUSE
***************************** 

DUNKERQUE HANDBALL - 
HBC NANTES       24 - 25 (Mi-temps : 10-12)
Statistiques du match

Arbitres:
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL
Date et Heure :
Le 20/03/2014 à 20:45:00
Lieu :
DEWERDT (Stade de Flandres)
Salle Dewert
Avenue de Rosendael
DUNKERQUE


Deux rencontres restent à jouer. Elles opposeront St Raphaël à Ivry (vendredi) et Sélestat à Tremblay (samedi).

© Yves Michel
Partager
Le handball se mettrait-il à prendre de mauvaises habitudes ?
Christian FALGUIERE | Vendredi 21 Mars 2014 (08h55)
Oui, de plus en plus le public rejette la défaite sur les arbitres et par trop souvent
des officiels, notamment des entraîneurs, cautionnent les manquements sportifs de leurs joueurs par des prises de position provocantes.
Il faut dire également que de plus en plus, l'intégrité du joueur n'est pas toujours respecté par le corps arbitral - agression physique sanctionnée par des cartons jaunes là ou des rouges immédiats seraient nécessaires !
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités