mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Saran relancé par une bourde de Tremblay ?
Saran relancé par une bourde de Tremblay ?
26 Mars 2014 | National > Nationale 1M

La Poule II de Nationale 1 masculine est sans doute relancée complètement. La victoire de Tremblay à Saran avait mis Cherbourg sur orbite avec 3 points d’avance.

Seulement voilà, cette victoire surprise de la réserve du TFHB s’est faite avec la participation de Marouen Chouiref qui avait à l’occasion inscrit la bagatelle de 10 buts. Et le pivot tunisien de Tremblay avait largement dépassé les 13 matches en équipe première et était donc grillé pour ce match. Résultat le match a été notifié perdu par Tremblay II par la COC de la FFHB et Saran devrait récupérer les deux points de sa victoire et Tremblay être déclaré perdant par pénalité avec 20-0 et 0 points.

Cherbourg devrait donc voir Saran lui revenir sur les talons à un tout petit point, alors que pour la réserve de Tremblay, les 3 points de moins les envoient quasiment surement en N2 et font les affaires de Saint Ouen l’Aumône qui était à la lutte avec elle pour se sauver.

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Les finalités de la Coupe de France
en live
avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.