mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : Des Bleues en maîtrise
EDF F : Des Bleues en maîtrise
26 Mars 2014 | International > Euro

3° match et 3° victoire des Françaises dans le groupe 2 des qualifications à l’Euro 2014 en Croatie et Hongrie. En s’imposant en Islande 27-21, les protégées d’Alain Portes ont sans doute fait le pas décisif pour leur place dans cet Euro. Certes, la Slovaquie reste en embuscade avec sa victoire compliquée en Finlande, mais si les Bleues bissent la performance samedi à Limoges devant une salle entièrement acquise à leur cause, la chose sera alors entendue.

Il leur faudra rééditer leur performance islandaise, enfin surtout la première période où les Tricolores ont été au presque parfait pendant 20 minutes offensivement. Parties avec un 7 très classique avec le changement attaque défense Niombla – Signate, elles prenaient d’entrée les choses en main en s’appliquant à faire courir la balle, travailler d’un bout à l’autre de la zone et ainsi trouver le plus souvent des solutions claires. Comme au shoot, on était là aussi, pas mal du tout, rapidement on passait d’un 2-5 à un 4-8 puis 6-11 au bout de seulement 20 minutes de jeu. Seule, cette petite diablesse de Karen Knusdottir avec ses nattes et son air d’ange arrivait à prendre la défense bleue en défaut soit sur jet de 7 mètres, soit par ses pénétrations. Malheureusement la démonstration française allait quelque peu se déliter dans la fin de première période. Audrey Deroin avait moins de réussite et touchait moins de ballons, Alisson Pineau se faisait surveiller comme le lait sur le feu et Alexandra Lacrabère avait un peu moins d’essence dans son réservoir. Résultat l’ex Lituanienne Ramune Pekarskyte lâchait son bras à gauche et Stefansdottir se régalait à l’aile droite. Bon le +4 à la pause était quand même de bon aloi, mais vu les 20 premières minutes on aurait pu envisager beaucoup mieux et surtout du quasi définitif.

Au lieu de cela, les Bleues vont revenir tout aussi hésitantes en attaque et surtout en oubliant leurs belles promesses de jeu collectif où tout le monde touchait la balle. Résultat du jeu individuel parfois payant mais parfois aussi trop facilement contré par la défense ou la gardienne islandaise. De quoi donner des ballons de contre desquels les nordiques se repaissaient pour revenir sur les talons des Bleues avec 2 buts d’écart. Le temps mort tout en calme d’Alain Portes et le retour des ballons dans les mains de Nina Kanto redonnaient un peu d’air à la France sans toutefois tout régler sur le plan du jeu collectif. Audrey Deroin était totalement privée de ballons par un Alexandra Lacrabère qui repiquait systématiquement dans le secteur central et comme à l’autre bout, Alisson Pineau était prise en stricte, les ballons sur l’aile gauche étaient eux aussi réduits à leur plus simple expression. Restait heureusement les jambes de feu de Gnonsiane Niombla et Siraba Dembele pour faire claquer quelques uns contre uns ou montées de balle pour toujours maintenir l’Islande à bonne distance. Presque trop tranquillement, la France arrivait dans les 5 dernières minutes avec un petit pactole qui allait même faire des petits avec un +6 final qui sanctionnait la panne physique des islandaises complètement étouffées dans leur jeu offensif sur les dix dernières minutes.

Le boulot a été au final bien maîtrisé. Pour le flamboyant sur 60 minutes, le public de Limoges peut espérer, car si on se base sur ces 20 premières minutes de jeu et qu’on les imagine sur 60 minutes à Beaublanc, cela peut faire des dégâts et du spectacle.

A Reykjavik, Laugardalshöll
Le mercredi 26 mars à 20h30
Islande - France : 21 - 27 (Mi-temps : 11-15)

800 spectateurs
Arbitres :
MM  Jiri Opava et Pavel Valek (République Tchèque)

Islande
Gardiennes : Simonardottir (50 min., 10 arrêts dt 0/3 penalties), Haraldsdottir D. (10 min., 3 arrêts)
Joueuses : Palsdottir (2/4), Stefansdottir (5/5), Einarsdottir (0/1), Knutsdottir (8/13 dt 4/4 penalties), Magnusdottir, Haraldsdottir B. (0/2), Thorgeirsdottir (0/4), Pekarskyte (4/11), Sigurjonsdottir, Ommardsdottir (2/2), Larudottir, Jonsdottir, Söradal, Bjornsdottir.
Entraîneur : Johannsson Agust

France
Gardiennes :
Leynaud (30 min., 9 arrêts dt 0/3 pen.), Darleux (30 min., 4 arrêts dt 0/1 pen.)
Joueuses : Goudjo, Kanto (4/4), Ayglon (0/1), Pineau (4/7), Baudouin (5/5 dt 3/3 pen.), Zaadi (0/1), Tounkara, Bruneau, Dembélé (cap. 5/5), Deroin (2/2), Goiorani, Signaté (0/3), Niombla (4/8), Lacrabère (3/9).
Entraîneur : Portes Alain

Evolution du score : 1-2 5°, 2-5 10°, 4-8 15°, 6-11 20°, 9-13 25°, 11-15 MT - 12-16 35°, 14-18 40°, 15-20 45°, 16-22 50°, 21-24 55°, 21-27 FT.

LES REACTIONS (www.femmesdedefis.com)

Alain PORTES (Entraîneur des Bleues)
"L'Islande est une équipe qui fait peu d'erreurs et qui a bien exploité les nôtres. On savait que cet adversaire était solide, discipliné. Qu'il récitait bien son handball. Il a fallu être très sérieux parce qu'on a payé le moindre relâchement. Mais globalement, nous avons fait un bon match. On n'a pas paniqué en début de seconde période quand elles sont revenues au score. C'est bien après un match qui a été difficile à préparer. On avait ciblé certaines priorités, en simplifiant le jeu et en réalisant ce que l'on maîtrisait le mieux. J'espère maintenant que l'on va confirmer samedi pour se qualifier pour l'Euro et travailler sereinement par la suite."

Siraba DEMBELE (Capitaine des Bleues)
"On propose vingt très bonnes premières minutes avant de retomber dans les travers et de fournir une prestation en dent de scie. Mais on s'impose et il faut retenir le fluidité en attaque, le fait que l'on ne se soit pas affolé... Trois mois après s'être quitté en Serbie, et après trois petits jours de préparation, c'est positif d'avoir gagné ce match."

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités