mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La 20ème journée se termine dans la confusion à Sélestat
La 20ème journée se termine dans la confusion à Sélestat
30 Mars 2014 | France > LNH

Dunkerque avait réussi l'exploit d'aller battre Paris dans son antre de Coubertin et augmenté son avance au classement. Montpellier avait brillamment réussi l'examen de passage, tout comme Nantes qui espérait distancer Toulouse en danger à Sélestat. Au terme d'un duel très indécis, les Hauts Garonnais se sont imposés dans la confusion la plus totale. Une réclamation a même été déposée par les Alsaciens.

La semaine internationale qui débute lundi avec le rassemblement des Tricolores à Paris puis la 3ème étape de la Golden League au Danemark devrait apaiser les passions et le rythme d'un championnat de D1 masculine qui ne connait finalement aucun temps mort.  Et c’est presque dommage car la compétition est pimentée de multiples rebondissements.

Demandez par exemple aux joueurs de Dunkerque ! A l'issue du match perdu chez eux contre Nantes, ils avaient le moral dans les chaussettes. Mais après quelques cuillerées à soupe de la célèbre "jouvence de l'abbé Soury" (et pas Soudry), c'est métamorphosés que quelques jours plus tard, ils se sont présentés à Coubertin. Le PSG en a fait les frais et compte désormais trois points de retard sur les Nordistes. Les Parisiens ont également perdu du terrain sur un 3ème larron. En effet, la veille, Montpellier s'était imposé contre St Raphaël. Il a fallu surtout attendre la 48ème minute pour voir la situation se décanter. Alors que les deux formations étaient dos à dos (27-27), Thierry Omeyer a déposé sa motion de défiance mettant en échec à sept reprises, les attaquants varois. Dans la douleur certes, mais les hommes de Canayer viennent d'enchaîner en championnat leur 8ème match sans défaite. Ils reviennent désormais dans la course pour la Ligue des Champions.

La belle série, c'est ce qui peut aussi caractériser le parcours de Nantes. Mais face à Aix, l'accouchement s'est réalisé dans la douleur. Et encore une fois, il a fallu que ce soit Nicolas Claire qui apporte la délivrance en inscrivant le but victorieux (26-25) à neuf secondes de la fin. Le "H" qui avait compté jusqu'à six longueurs d'avance et qui avait ensuite perdu pied, sortait d'un sacré piège. L'essentiel avait été préservé et pour espérer occuper seul la 4ème place au classement, tout le monde en Loire-Atlantique, comptait sur une contreperformance de Toulouse à Sélestat... 



Hold-up parfait pour Toulouse à Sélestat mais le match pourrait être rejoué

Ces derniers temps, le Fénix est habitué aux scores étriqués, aux succès "petit bras". "Le style de matches comme se plait à le souligner l'entraîneur Joël Da Silva, que Toulouse n'aurait pas remporté les saisons passées." Pourquoi voulez-vous que la tendance change en Alsace ? Un but d'avance à la pause en faveur des locaux (13-12), Ivezic (notre photo ci-dessus) de Sélestat impérial dans ses cages (9 arrêts), Fernandez de Toulouse magistral dans ses tirs (7 buts dont 4/4 à 7m). La course-poursuite va se prolonger en 2ème période, le Fénix ne laissant jamais son adversaire à plus de 2 buts d'écart. Obrad Ivezic, futur cherbourgeois, qui va encore s'illustrer durant le second acte (9 parades supplémentaires portant donc son total à 18), va aussi être bien malgré lui, le frustré de la fin de partie.

A trente secondes du buzzer, Toulouse mène d'un but (26-27). Jean Luc Legall, l'entraîneur sélestadien pose son temps mort et tente un coup de poker. Il demande à Ivezic de sortir et confie la chasuble au pivot Pesic. Sur l'attaque qui suit, Jordan François-Marie égalise (27-27). Le chronomètre tourne, le Fénix effectue rapidement l'engagement, Pesic toujours sur le parquet, n'a même pas le temps de regagner le banc. Montée de balle d'Ilic qui se fait bousculer par Beauregard aux 6 mètres. La paire Bourgeois-Denis n'hésite pas. Double sanction: rouge pour le fautif et pénalty en faveur de Toulouse. Le temps règlementaire est écoulé, le camp alsacien demande à remplacer son joueur "chasublé" par un véritable gardien (Ivezic). Refus catégorique des deux arbitres qui en appellent au règlement. Entre temps, Jérôme Fernandez gagne son face à face avec Pesic et inscrit non seulement son 14ème but personnel mais aussi celui de la victoire toulousaine (27-28).

Le hold-up est parfait. Dirigeants, joueurs et supporters de Sélestat expriment leur colère par la voix. "C'est incompréhensible et d'une grande injustice, clamait Christian Omeyer, le directeur sportif du SAHB. On est persuadé qu'on avait le droit de changer le gardien. Donc on a posé réclamation pour faute technique et on espère bien que cela va aboutir. La sonnerie avait retenti, les arbitres ont considéré que personne ne pouvait être remplacé. Cela vaut pour les joueurs de champ, pas pour les gardiens !" L'instance concernée par le litige devra prendre connaissance du rapport, elle pourra même demander à revoir les faits à la vidéo et rendra sa décision. Si l'erreur d'interprétation de la part des arbitres est avérée, le match pourrait être rejoué. Ceci peut avoir une importance capitale pour Sélestat (si l'équipe est concernée par le maintien), pour les adversaires de Toulouse (qui comme Nantes, espèrent décrocher une 4ème place hypothétiquement européenne).  

En attendant, Toulouse a le gain du match. Ce qui lui permet de retrouver grâce à une meilleure différence de buts particulière (+4), cette fameuse 4ème place ex aequo en points (27) avec Nantes. Les hasards du calendrier feront que la dernière journée, le Fénix devra se déplacer à Beaulieu. "J'espère arriver à Nantes pour pouvoir jouer cette place de 4ème mais cela va être compliqué, soulignait Jérôme Fernandez. On a un mois d'avril très difficile avec la coupe de France (Paris) puis le championnat (Montpellier, Cesson, St Raphaël). Si on est capable de rester au contact des Nantais à la fin avril, on pourra jouer notre carte à fond."



Tremblay se secoue et laisse Ivry et Dijon dans leur marigot

A 57 secondes du terme, alors qu'il venait de récupérer un ballon perdu par Nyokas, Arnaud Bingo (notre photo) n'a pas tergiversé. Il a tiré et a trompé la vigilance de Cyril Dumoulin. Tremblay passait devant au score, Chambéry qui avait souvent mené une bonne partie du 1er acte (10-15 à la pause) et à l'entame du second, voyait ses ambitions de ramener au moins un point de Seine Saint-Denis, s'évanouir. Pire même, durant ces dernières secondes, les Savoyards ne vont même pas profiter d'une supériorité numérique et Olivier Marroux va voir son tir arrêté par Ivan Gajic. Tremblay qui attendait un succès depuis la mi-février, s'écarte de la zone dangereuse. Mais l'équilibre est précaire.

Dans le match de la peur, Dijon et Ivry sont restés dos à dos. Le match nul n'arrange personne (25-25). Pour les Bourguignons, Poletti a bien marqué 8 buts, Stojinovic arrêté 15 tirs mais après ? La charrette du condamné au purgatoire n'a toujours pas quitté le périmètre et rien n'indique qu'elle le fera. A moins que le DBHB fasse un sans-faute à Aix puis face à Tremblay. Et encore, est-ce que cela sera suffisant ? Ivry n'est pas mieux loti. Malgré une embellie dans la 1ère moitié de la 2ème mi-temps (17-20 à la 40ème), les Val-de-Marnais ont été sauvés de la défaite grâce à un ultime tir de leur gaucher espagnol Javier Humet, à 30 secondes de la fin. Sinon, rien ou presque. La fin de calendrier sera fiévreuse avec dès le 9 avril, la venue de... Tremblay. Ce soir-là, il faudra impérativement s'imposer puisqu'à l'aller, les deux équipes s'étaient quittées sur un score de parité.

Nous n'oublierons pas Cesson qui s'incruste solidement à la 6ème place du classement. La bande à Christmann avance sans bruit et avec l'avant dernier budget de LNH fait une saison remarquable. Comme quoi, en Bretagne, on a ni gaz, ni pétrole, ni yachts amarrés dans une marina, ni chaîne de télé (quoique TV Breizh fait partie du paysage), ni même une salle digne de ce nom mais le sens des affaires et le bon flair en matière de recrutement. Ce n'est pas étonnant que chaque saison, l'entraîneur cessonnais ait à examiner des propositions diverses et variées. Vendredi, les partenaires de Sylvain Hochet ont fait plier Nîmes et enchaîné sur leur 3ème succès d'affilée. Tout ce qui arrive est désormais du bonus !

HBC NANTES - PAYS AIX UC        26 - 25 (Mi-temps : 15-11)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
LOUETTE OLIVIER (D)
Date et Heure :
Le 26/03/2014 à 20:30:00
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU
NANTES

*****************************

MONTPELLIER AHB - SAINT RAPHAEL VHB   35 - 31 (Mi-temps : 18-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL
RENON JEAN-YVES (D)
Date et Heure :
Le 26/03/2014 à 20:30:00
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand
MONTPELLIER
*****************************

DIJON B.H.B. - U.S IVRY      25 - 25 (Mi-temps : 13-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BOUNOUARA MOURAD
SAMI KHALID
THUILLIER PATRICK (D)
Date et Heure :
Le 27/03/2014 à 20:30:00
Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris
DIJON

*****************************

PARIS ST GERMAIN - DUNKERQUE    25 - 27   (Mi-temps : 12-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS
GLORIEUX THIERRY (D)
Date et Heure :
Le 27/03/2014 à 20:45:00
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

TREMBLAY - CHAMBERY SAVOIE HB      28 - 27 (Mi-temps : 10-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
DUJARDIN ROBERT (D)
Date et Heure :
Le 27/03/2014 à 20:45:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY
TREMBLAY EN FRANCE

*****************************

CESSON RENNES - USAM NIMES    24 - 22 (Mi-temps : 14-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
ANICET JEAN-PATRICK
FERRANDIER FREDERIC
HERVOUET RENE (D)
Date et Heure :
Le 28/03/2014 à 20:45:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne
CESSON SEVIGNE

SELESTAT ALSACE - FENIX TOULOUSE     27 - 28  (Mi-temps : 13-12)
Statistiques du match

Arbitres :
BOURGEOIS JEAN-FRANCOIS
DENIS PATRICK
Date et Heure :
Le 29/03/2014 à 20:00:00
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal 'Eugène Griesmar'
Quai Albrecht
SELESTAT

*****************************

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités