mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Challenge Cup : Issy a tout emporté
Challenge Cup : Issy a tout emporté
6 Avril 2014 | Europe > Champion's League
Accrochée pendant 45 minutes, la demi-finale aller entre Issy-Paris et l’Union a finalement déjà décidé, ou presque, de la qualification. Vainqueurs de sept buts (31-24) grâce à une seconde période énorme, les Isséennes sont quasiment déjà en finale.

« Pour moi, c’est mort. » Le constat, aussi lucide qu'amer, vient de Manu Mayonnade à la fin du match. L’entraîneur de l’Union Mios-Biganos-Bègles semble encore sonné par le score (31-24) et cette seconde période à sens unique, alors que ses joueuses menaient de deux buts à la pause. « On fait un bon match et puis on amenuise considérablement nos chances en 10 minutes, poursuit-il. Issy n’est jamais extra mais jamais mauvais non plus contre nous et là, elles n’ont qu’à eu se nourrir de notre indiscipline générale. On avait un plan de jeu qu’on a bien respecté et puis tout d’un coup, plus rien. »


Pertes de balle, oublis défensifs, les erreurs ont été nombreuses, symptômes d’une équipe qui n’y est pas mentalement depuis le mois de janvier, selon son entraîneur. Malgré les absences (blessures des deux ailières droites et de la pivot Ciavatti), les Girondines ont pourtant longtemps fait douter les Franciliennes. 

Alexandra Lacrabère à l’aile droite, Mireya Gonzalez en arrière, Myriam Borg en pivot pour faire tourner : « c’était la moins mauvaise solution », estime Manu Mayonnade. Elle a permis à son équipe de faire la course en tête un peu plus de 30 minutes (14-15, 36e) malgré un 4-0 encaissé au cœur de la première période. Jurgutyte, efficace à la mène comme au tir, Gonzalez, maline en arrière (4 buts à la pause), et Foggea, solide dans les poteaux (5 arrêts en 30 minutes), réalisaient alors le coup parfait devant des Parisiennes inhabituellement en manque de hargne.


« On a pris une bonne soufflante à la mi-temps par Arnaud vu les 30 minutes pas du tout fameuses qu’on venait de faire, raconte Lesly Briémant. Il nous a dit que les matches de Coupe d’Europe se gagnaient avec autrement plus d’envie. Il nous a bougées pour que notre orgueil ressorte un peu et ça nous a remis dedans direct. Après, on était une vraie équipe. » Surtout en défense où, en se concentrant sur Gonzalez quitte à laisser tirer une Myriam Borg arrêtée, les Isséennes ont permis à Armelle Attingré de briller après une première période difficile (9 arrêts à 45% après la pause). Le jeu de montée de balle, orchestré par Stine Oftedal, a ensuite fait exploser les filles de l’Union, qui auront encaissé… 20 buts en seconde période !

La différence « avec une équipe qui a eu une semaine de repos alors que nous avons joué un match très dur à Metz mercredi et que nous avons fait deux déplacements en une semaine », explique Julie Foggea, en référence au repos accordé par Arnaud Gandais à ses internationales. La gardienne miossaise ne se cachait pourtant pas et assumait, elle aussi, « avoir manqué de concentration alors qu’en face, Armelle réalise une très bonne deuxième mi-temps ». Même si la meilleure gardienne de LFH au nombre d’arrêts n’a guère été aidée par une défense gruyère, comme le prouve la seule exclusion pour deux minutes reçue par Gonzalez (26e) alors qu’Issy en a concédé quatre. 


En terminant fort jusqu’à creuser le plus gros écart du match sur le gong, les coéquipières de Lesly Briémant, auteur d’un impeccable 5/5 en seconde période entre l’aile et l’arrière, ont déjà fait un grand pas vers leur deuxième finale européenne en deux ans. Si elles n’explosent pas vendredi prochain à Bordeaux, elles pourront alors visiter la Suède. Höör, vainqueur de sa demi-finale disputée sur un même week-end face aux Ukrainiennes de Galytchanka (29-22 puis 29-25), les attend de pied ferme.

Camara blessée au genou
Sortie en fin de première période, Doungou Camara souffrait du genou droit et boitait sérieusement dimanche après la rencontre. Elle passera en début de semaine des examens pour juger de la gravité d’une blessure que le staff craint assez grave.


La fiche du match

A Tremblay, Palais des Sports
Demi-finale aller de Challenge Cup
Issy-Paris – Union Mios-Biganos-Bègles : 31 – 24 (Mi-temps : 11-13)
950 spectateurs environ.
Arbitres
MM. Laitinen et Korja (FIN)

Issy-Paris.- Gardiennes : Attingré (60 min, 13 arrêts dt 1 pen), Garba. Joueuses : Lassource (4/8), Oftedal (5/11), Briémant (5/5), Zalewski (4/8 dt 2/2 pen), N’Gouan (3/4), Goudjo (1/1), Spincer (cap, 5/7), Keita, Wibe, Camara (1/1), Kpozé (2/3).
Entraîneur : Arnaud Gandais

UMBB.- Gardiennes : Foggea (60 min, 11 arrêts), Lavaud. Joueuses : Jurgutyte (6/8), Rocha (2/5), Durand (1/3), Borg (3/7 dt 2/3 pen), Lévèque (0/4), Faure, Lachaud (3/3), Maubon (1/3), Sénamaud, Gonzalez (5/8), Lacrabère (cap, 3/7).
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade

Evolution du score : 1-2 (2e), 2-4 (4e), 4-6 (12e), 8-6 (17e), 9-8 (20e), 9-12 (26e), 11-13 (MT), 13-15 (35e), 16-15 (40e), 18-18 (45e), 21-18 (47e), 24-20 (51e), 28-21 (57e), 31-24 (FT).
© Pierre Menjot
Partager
Photos
LIONEL GUILLOTIN | Mardi 8 Avril 2014 (15h29)
Bonjour


je consulte régulièrement votre site qui est super, mais petite remarque serait'il possible de mettre le nom des joueuses et joueurs, car bien qu' étant fana de hand il est difficile de connaître tout le monde
un petit plus qui enrichirait notre culture


cordialement
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités