mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pro D2 : Créteil mate la féria bordelaise
Pro D2 : Créteil mate la féria bordelaise
12 Avril 2014 | France > Pro D2

Tout était en place à Jean Dauguet ! Une salle pleine, tout le présent, le passé et le futur du handball local s’était donné rendez-vous pour la réception du leader invaincu de Pro D2 et déjà avec son ticket pour la LNH, l’US Créteil.

Les choses étaient rapidement posées pour les Girondins, en course pour une place en Play Off, ils savaient que si ils réussissaient l’exploit de faire tomber les Cristoliens, alors ils auraient un bonus non négligeable dans cette course. Certains pouvaient penser qu’avec le ticket direct pour la LNH décroché il y a deux journées, l’USC arriverait à Bordeaux en mode tranquille et les esprits démobilisés. Il fallait l’oublier très vite, Benjamin Pavoni et ses joueurs annonçaient au contraire les choses clairement : Pas question d’envisager la défaite sur la durée du championnat, même face à un Bordeaux plus que dangereux. Mais cette envie a été quand même mise à mal pendant 58 minutes. 58 minutes de combat où les Popovic, Pola et surtout un Sylvain Kieffer stratosphérique ont regardé Créteil les yeux dans les yeux, s’offrant même parfois des envolées à +2 et même +3 à la 37° minute. Mais même au plus fort de la furia bordelaise, jamais l’USC ne va dévier de son plan de jeu, de ses certitudes et de ses forces.

De Dragan Pocuca vainqueur de quelques duels au combien importants en fin de match, avec un Olivier Nyokas monté sur ressort avec in bras dévastateur en passant par un Sergio de la Salud impressionnant de calme et maîtrise dans le money time, Créteil va avoir trop de forces, trop de diversités et surtout trop de puissance pour que les Girondins puissent réaliser l’exploit attendu par 3 000 spectateurs. Pourtant tout va se jouer sur une action à 2 minutes du terme. Le tout jeune Boyba Sissoko avec ses jambes de feu obtenait un 7 mètres et provoquait une exclusion sur Alexandre Aguilar totalement logique et sifflé par un paire Bader – Weber impeccable pendant 60 minutes. Créteil pouvait gérer les derniers instants pour finir sur un +2 logique sur le déroulement du match. Il avait manqué à Bordeaux un peu puissance sur la base arrière, quelques exploits de gardiens ou tout simplement un peu de lucidité dans les moments clefs.

Mais oui, outre la défaite, ils étaient bien 3 000 à Jean Dauguet, montrant que le handball qu’il soit féminin ou masculin peut faire recette à Bordeaux, et même si tout cela s’est fini par une double défaite de Mios-Bègles puis de Bordeaux. Force est de constater que le bassin Bordelais est, et a toujours été, une vraie terre de Handball. Du BEC, toujours vivant, en passant par Libourne, Pessac et autres, ils étaient beaucoup  à être venus assister à la fête et les visages connus, les Rios, Besta, Rouvier, Carrère, Arquez, etc… montraient que l’histoire est de nouveau en marche à Bordeaux. Malgré la défaite face à un Créteil déjà en mode LNH, la question qui était posée de façon un peu récurrente dans les travées de Dauguet est « Quid d’une hypothétique montée ? » Car malgré la défaite face à Créteil, les Girondins sont bien en course pour les Play off et avec ce qu’ils montrent depuis le début de saison et plus encore depuis le début 2014, on peut se dire qu’ils font partie des potentiels vainqueurs de ces Play Off. Mais si la partie sportive peut séduire, reste la partie financière et structurelle, et là on est sur un autre plan. Même si le président Guégan avouait que tout serait étudié en cas d’une telle opportunité, on sent que le soutien des institutions pourrait être défaillant et que pour doubler le budget, ce serait un casse tête susceptible de briser l’élan du club.

Reste que le boulot fait par Erick Mathé et ses joueurs sur le terrain est, pour un promu, de toute première qualité. Et si on se retourne un peu en arrière, on s’aperçoit que la dernière fois qu’un promu avait mis comme cela le feu à la Pro D2, il s’appelait le HBC Nantes et que l’histoire s’est écrite de bien belle façon pour lui. De là à transposer l’histoire 300 kilomètres plus au Sud il y a un pas que les dirigeants bordelais n’envisagent pas trop pour le moment.

GIRONDINS BORDEAUX HBC - US CRETEIL HANDBALL

29 - 31 (Mi-temps : 17-16)

Arbitres / Délégué (D) :
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
DUPAU JEAN-LUC (D)
Date et Heure :
Le 11/04/2014 à 21:00:00
Lieu :
JEAN DAUGUET
RUE FERDINAND PALAU
BORDEAUX

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités