mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ste Maure s’impose d'un but face au Sambre-Avesnois
Ste Maure s’impose d'un but face au Sambre-Avesnois
14 Avril 2014 | National > Nationale 1F

Avant la rencontre de samedi soir face à la lanterne rouge auboise, Thierry Micolon, l’entraîneur du Sambre-Avesnois handball, disait craindre cette équipe renforcée par deux joueuses congolaises d’expérience, qui avait battu la semaine précédente Metz à Saint-Symphorien. Du côté des dirigeants, on espérait déjà atteindre le maintien en souhaitant une victoire contre les Troyennes et une défaite des Havraises à Metz. Si Le Havre a bien perdu chez le leader messin, le SAHB n’a jamais réussi à s’imposer dans sa salle une nouvelle fois pleine à craquer.

En première période, les deux équipes se neutralisaient, chacune faisant, à son tour, la course en tête avant que l’autre ne la rejoigne. Le SAHB a même été à plusieurs reprises en capacité de s’échapper à la marque mais ce sont les Troyennes qui arrivaient en tête d’un petit but à la pause : 12-13.

À la reprise, Sainte-Maure accélérait la cadence ne laissant aucune chance aux Sambriennes de prendre une part du gâteau, allant jusqu’à mener de trois buts grâce à Ngoli-Madzou et à Oholonga. De son côté, le Sambre-Avesnois semblait hésiter à aller rapidement au combat avec des tirs mieux cadrés. Gondo (6 buts), bien prise par la défense adverse, ne parvenait que rarement à s’en extraire et la marque résumait fort bien cet état de fait. Les efforts de Léonie Leroy (7 buts) ou d’Amandine Delvallée ne trouvaient malheureusement pas d’échos favorables. Finalement, Sainte-Maure est presque rattrapé dans le money-time mais tient bon ses trois points de la victoire malgré ce coup franc, dans les dernières secondes, que le Sambre-Avesnois négociait fort bien techniquement mais qui n’a pas trouvé le cadre. Sainte-Maure Troyes s’imposait 24 à 25 à la grande joie de l’équipe (formée de deux gardiennes et de six joueuses de champ) et de son entraîneur Alain Saget : « Je suis heureux car on n’a rien à perdre et les filles veulent finir le championnat avec orgueil et la tête haute. Ça fait deux fois de suite qu’on gagne. C’est très important pour la vie et la continuité du club. »

Pour Thierry Micolon, c’était la désolation, lui qui croyait que son groupe avait enfin tourné le dos aux erreurs accumulées avant de se retrouver depuis trois matches  : « Je suis mécontent de la tournure du match et du manque de maîtrise de mes filles contrairement aux deux matches précédents. Il n’y a pas eu suffisamment d’agressivité et de volonté dans les moments clefs du match On s’est enferré sur des situations individuelles. On est retombé dans nos travers. On n’a jamais trouvé de solutions face à leur défense. » Il reste trois matches aux Sambriennes pour assurer leur maintien en Nationale 1 : dans une dizaine de jours au Havre, puis en recevant Alfortville avant de se déplacer à Metz pour la dernière journée du championnat.

Jean-Pierre MALEWICZ pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités