mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Paris, un crash programmé et confirmé
LDC : Paris, un crash programmé et confirmé
26 Avril 2014 | Europe > Champion's League

Fin de l’aventure pour Paris en Champion’s League, la défaite à Veszprém 31-25 a sonné le glas des espoirs fous de participation au Final Four de Cologne. Hormis cette élimination déjà programmée avec l’échec du match aller à la Halle Carpentier, encore une fois c’est la façon avec cette satanée inconstance chronique qui restera comme le point noir de cette fin de parcours façon claquage de porte en pleine figure.

Le pire c’est qu’au regard du match, Paris peut avoir des regrets… Regrets sur un arbitrage qui aura parfois été plus que limite comme ces deux minutes infligées à Peter Gulyas sur Samuel Honrubia parti en contre attaque et qui sur tout autre terrain d’Europe et avec une autre paire arbitrale se seraient transformées en rouge, comme le nombre affolant de ballons rendus à Veszprém, qui pourtant n’en avait pas vraiment besoin, etc, etc… De quoi faire revenir aux années antérieures, quand la paire Nachevski œuvrait pour la « patrie », là heureusement il n’y avait qu’un Nachevski sur le terrain, donc avec moins de pouvoir de nuisance. Mais dire que l’arbitrage a changé la physionomie du résultat serait vraiment trop s’avancer, car encore une fois Paris a donné le bâton, même le bon vieux gourdin de buis, pour se faire taper sur la tête. Entre une attaque totalement aphone en début de match face à la 6-0 hyper agressive des Hongrois, la défense ou les oublis, sur un Renato Sulic en pivot plus qu’à la fête, se sont comptés sur les doigts des deux mains ou encore des pertes de balles en cascade en seconde période et des gardiens ayant de graves absences sur de bien trop longues périodes. Bref tout ce qu’il fallait pour que la Veszprém Arena prenne feu et transcende ses protégés.

Mais on pourrait opposer à tout cela la très bonne période parisienne passé la 10° minute de jeu. A la rue défensivement et offensivement sur l’entame de match, peu à peu les Parisiens allaient durcir leur défense, surveiller enfin ce diable de Renato Sulic et surtout mettre enfin de l’intensité et de la vitesse en attaque. Résultat du 3-0 initial pour le MKB on passait à un 10-10 à la 25°, puis 11-10 via un rush gagnant d’Antonio Garcia avant que Marko Kopljar ne loupe le +2 dans la foulée et que les Hongrois arrivent à égalité à la pause. On se disait alors que si Paris savait capitaliser sur ce très bon second quart d’heure, les choses pouvaient s’éclaircir et cette fameuse victoire de 3 buts envisageable. Sauf que… La défense reprenait ses sales habitudes, on monté à deux sur l’arrière sans communiquer et on laisse le pivot seul avec 3 mètres de chaque côté. On oublie de se mettre en opposition et en lecture sur les montées de balles de ce diable de Chema Rodriguez et on recommence les attaques avec prises d’intervalles dans le banc de touche et courses vers les vestiaires. Le match allait se réduire à une opposition entre Veszprém et Mikkel Hansen qui avec ses 9 buts allait être le seul parisien à tenir la comparaison avec les adversaires, mais c’était un match largement perdu d’avance et la fin du match ne faisait que confirmer ce que tout le monde voit depuis le début de saison, des joueurs incapables de rester 60 minutes sur le même niveau d’intensité et de respect du collectif. Le titre de champion de France envolé à 99,9 %, la Champion’s League qui se termine par une belle claque dans la figure, reste la coupe de France et une deuxième place en championnat à protéger, sauf que se profile dès le 8 mai prochain un Montpellier Paris et on ne voudrait pas être dans la peau des parisiens avant d’aller défier l’ex roi de France pour sauver le peu qui reste à l’être en championnat.

A Veszprém, Veszprém Arena
Le samedi 26 avril 2014 à 16h00
Quart de finale retour de la Champion's League
MKB-MVM Veszprém - PSG Handball : 31 - 25 (Mi-temps : 12-12)

5 019 spectateurs
Arbitres :
MM Slave Nikolov et Gjorgji Nachevski (Macédoine)

Evolution du score : 3-0 5°, 4-4 10°, 7-5 15°, 9-7 20°, 10-10 25°, 12-12 MT - 16-13 35°, 20-15 40°, 24-19 45°, 28-22 50°, 29-24 55°, 31-25 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités