mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDF masc: Chambéry, 1er de cordée en finale
CDF masc: Chambéry, 1er de cordée en finale
2 Mai 2014 | France > Coupe de France

Pour la 5ème fois de son histoire, Chambéry se qualifie pour la finale de la Coupe de France, le 25 mai à Paris. Les Savoyards ont dominé Nantes 30 à 27. Ils devront attendre jusqu'à samedi pour connaître leur adversaire entre le PSG et Dijon.

"Emmenez nous à Paris"... Le message inscrit sur l'imposante banderole déployée par les supporters chambériens a été reçu 5 sur 5. Le 25 mai prochain, Chambéry fera le déplacement vers la halle Carpentier, entraînant dans son sillage, tous ces aficionados du Phare. Au cours d'une rencontre qui leur a totalement echappé, les Nantais n'ont jamais été en mesure de prendre l'ascendant sur leur adversaire. Certainement fatigués par l'enchaînement des rencontres, les hommes de Thierry Anti ont manqué de jus et de lucidité quand tout réussissait à Chambéry. Alors qu'il s'apprête à quitter le club à la fin de la saison pour évoluer en Allemagne (Göppingen), Kévynn Nyokas (notre photo de tête) met un point d'honneur à laisser une belle empreinte. L'arrière droit élastique a constamment mis du mouvement sur le front de l'attaque, ses tirs à 9 m et ses 1c1 ont fait de larges dégâts dans une défense du "H" souvent dépassée. Jamais, Chambéry n'a perdu le contrôle du tableau d'affichage multipliant les impacts et prenant très vite le large (11-7 à la 21ème). Les hommes de Mario Cavalli vont parfaitement asseoir leur maîtrise, se permettant même à un de moins de maintenir le rythme et atteindre la pause avec toujours quatre longueurs d'avance (16-12).



Nantes ne pouvait revenir sur le parquet sans réagir. C'est en grattant quelques ballons en défense que Valero Rivera va redonner espoir à ses partenaires (20-18 à la 41ème) mais dans la multitude des espaces qui allaient être laissés, Chambéry remettait le couvert. Grâce notamment au culot du jeune Alexandre Tritta (promu ailier droit en l'absence de Cédric Paty et Olivier Marroux) et de l'incontournable Kévynn Nyokas, décidément un ton au-dessus ce jeudi soir (24-19 à la 49ème). Les Nantais n'y étaient plus et les derniers rushes de l'Islandais Gunnar Jonsson ne changeaient rien au scénario (30-27). Les Savoyards obtenaient ce qu'ils convoitaient. "On avait bien commencé la saison en remportant le Trophée des Champions, reconnaissait au micro de C+, un Benjamin Gille toujours aussi précieux en défense mais également en attaque sur l'aile gauche. La suite a été très pénible et très laborieuse à vivre. On a eu la chance d'exister grâce à cette coupe de France et c'est aussi très bien pour notre public qui nous a toujours soutenus." Une victoire le 25 mai prochain à Carpentier est désormais la seule solution pour être européen. Les Savoyards se mettent à espérer que leur 5ème tentative en douze ans sera la bonne. Du coup, la 4ème place au classement de la LNH ne serait plus récompensée. Nantais et Toulousains commencent à s'en mordre les doigts.

A Chambéry, Le Phare
Le jeudi 1er mai 2014 à 20h45
Demi-finale de la Coupe de France masculine
Chambéry Savoie HB - HBC Nantes:     30 - 27  (Mi-temps : 16-12)
4200 spectateurs

Arbitres : Olivier Buy et Sébastien Duclos
Statistiques du match

                             Face à quel adversaire ?  Paris ou Dijon ?

Ce ne sera pas faire injure à Dijon que de désigner le Paris Saint Germain favori logique de la 2ème demi-finale. Et ce pour plusieurs raisons. Les Parisiens ont une revanche à prendre par rapport à la saison passée où qualifiés pour l’acte ultime à Bercy, ils s’étaient fait humilier par Montpellier. Autre motivation, l’absence de trophées qui risque de plomber le palmarès du PSG cette année. Certes, la course au titre n’est pas encore vaine mais Dunkerque a toutes les cartes en main pour obtenir la consécration. Le PSG est aussi grandissime favori d’un match déjà joué il y a une dizaine de jours en championnat et au cours duquel les Bourguignons avaient été de pitoyables figurants. Les hommes de Philippe Gardent ne leur ont laissé aucune miette du gâteau en s’imposant très largement de dix-neuf buts (41-22). «Nous n’avons qu’une envie, montrer que nous sommes capables de faire autre chose, souligne Ulrich Chaduteaud. On est revanchard par rapport au fait qu’on s’est fait marcher dessus et en plus qu’on n’a pas du tout réagi. » A l'issue de ce match et avant de quitter l’élite pour la Pro D2, les Dijonnais ont été houspillés par Thierry Desserey, leur président qui a mis en doute leur professionnalisme et reproché leur manque d'engagement. «Que certains joueurs aient eu du mal à gérer cette période, je veux bien le croire, conçoit l’entraîneur du DBHB mais je ne pense pas qu’ils aient la tête ailleurs. Je peux comprendre en revanche la déception du président qui a mal vécu le match. » Après cette déroute à Coubertin, Dijon a donc un défi de taille XXL à relever mais la qualification parait inaccessible. « On s’est fait surprendre par la vitesse de jeu des Parisiens et il n’y a jamais eu de révolte de notre part. Là, c’est une demi-finale de coupe et dans l’effectif, seuls trois joueurs en ont joué une. La claque qu’on a reçu la semaine dernière nous a fait mal et on a envie de faire autre chose. Paris est en forme, ils viennent de corriger Aix, j’espère qu’on va fortement les embêter et pourquoi pas plus ? » Malgré cette détermination, notre pronostic restera en faveur des hommes de Philippe Gardent.

PARIS ST GERMAIN HANDBALL - DIJON BOURGOGNE H.B.

Pronostic : Paris St Germain

Date et Heure :
Le 03/05/2014 A 20:45:00
Lieu :
Halle Georges Carpentier
81, boulevard Masséna - PARIS
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités