mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : rien ne va plus en play-down
LFH : rien ne va plus en play-down
3 Mai 2014 | France > LFH
Compte-rendu de la 2e journée de D1F (play-down).
Puisque le premier, Nice, n’avance pas et que le dernier, Nîmes, ne s’arrête plus, tout est relancé en play-down. Et à quatre journées de la fin, bien malin qui pourrait donner le nom du futur relégué.

Ici, c’est l’anarchie. Enfin, encore faudrait-il que hiérarchie il y ait eu un jour. Bien sûr, Nice, fort de 4 points à l’amorce de ce mini-Championnat, n’avait pas les fesses qui faisaient bravo comme les Nîmoises, bonnes dernières avec un 0 pointé, il y a encore deux semaines. Mais deux petites heures ont suffi à tout renverser, à faire souffler un vent nouveau dans l’ordre a priori établi de la LFH. Car au moment où tous les clubs pensent à se renforcer pour la saison prochaine, il leur reste l’essentiel : s’assurer qu’en septembre prochain, c’est en élite qu’ils évolueront.


Après la première il y a une semaine, à Nice, Nîmes a ainsi posé la seconde pierre de son maintien en enchaînant un deuxième succès en autant de match, face à Nantes cette fois (27-26). A domicile, les Gardoises n’ont pas eu la tâche facile face à des Ligériennes bien décidées à sauver le plus rapidement possible leur peau. En tête en début de match (6-7, 13e) puis au cœur de la seconde période (19-20, 41e), les filles de Stéphane Moualek nourrissaient encore leurs espoir de victoire à l’entame du money time (26-26, 58e). Mais la défense nîmoise, devant une Nicky Houba toujours meilleure (14 arrêts à 37%), a eu raison de la résistance de Jelena Popovic (7 buts) et Estelle Nze Minko, l’ancienne de la maison (8 buts). Et Camille Ayglon, en bon guide, a marqué le dernier but du match, celui du succès pour le HBCN.

Après son premier dérapage la semaine passée, Nice est parti en tête à queue à Besançon, où les Azuréennes s’inclinent pour la deuxième fois en quelques semaines (26-21). Jamais devant (enfin, si, une fois, à 1-0, pour être précis), l’excellente Maida Arslanagic (10 buts) et ses coéquipières ont craqué une première fois après 10 minutes de jeu (10-6, 14e), puis une seconde au même moment en seconde période (21-14, 47e). Dans le sillage de leur internationale croate, d’une bonne Escribano à la mène et d’une Grubbstrom retrouvée dans les poteaux, l’OGC Nice a recollé (23-20) mais partait de trop loin pour inquiéter les Bisontines, plus collectives (neuf marqueuses différentes).


Au classement, tout le monde se tient donc… en un point ! Nantes devance le trio composé de Nîmes, Besançon et Nice. Difficile même de dire quelle équipe se sauvera, tant la dynamique change d’un week-end à l’autre. La prochaine journée sera une nouvelle fois importante, notamment pour les Niçoises qui devront réagir à domicile face à Nantes. On prend les paris tout de suite : d’ici une semaine, tout sera à nouveau relancé.
 
 

*****************************

ES BESANCON FEMININ - OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL

26 - 21 (Mi-temps : 14-9)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CARMAUX THIERRY
CHARPENTIER FRANCK
GARCIA FREDERIC (D)
Date et Heure :
Le 02/05/2014 à 20:30:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
42 avenue Léo Lagrange
BESANCON


*****************************

HANDBALL CERCLE NIMES - NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB

27 - 26 (Mi-temps : 14 - 13)

Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BRIANCEAU ALEXIS
MONLLOR DAVID
VICENT GEORGES (D)
Date et Heure :
Le 03/05/2014 à 20:00:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc
NIMES

*****************************

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.