mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Angélique Spincer, pour tourner la page
Angélique Spincer, pour tourner la page
14 Mai 2014 | France > LFH

Présentation de la demi-finale aller de D1F.
Encore sonné par sa défaite en finale de la Challenge Cup, Issy-Paris retrouve les affaires hexagonales, mercredi, en accueillant Fleury en demi-finale de LFH. L'occasion de se remettre la tête à l'endroit, espère Angélique Spincer, elle-même de retour à un très bon niveau après une saison minée par les blessures.

Elle n'a pu retenir quelques larmes, avait la voix chevrotante, et même son chignon semblait faire profil bas. Dimanche, Angélique Spincer symbolisait un collectif, un club, le coeur déchiré d'avoir manqué un rendez-vous dont il rêvait tant. « Un craquage collectif », concède la capitaine, qui espérait soulever un premier trophée pour lancer une fin de saison excitante. Peine perdue. Reste la demi-finale de LFH, dont le match aller a lieu mercredi à Issy, puis la finale de Coupe de France, ultimes étapes en guise de récompense d'une saison rondement menée jusqu'ici. « Est-ce qu'on fait une belle saison? On en reparlera d'ici quelques semaines, calme la demi-centre. Si on joue comme ça, on ne pourra pas espérer grand-chose. »

Il y a un an à peine, pourtant, Angélique Spincer n'aspirait pas à tant. Juste à pouvoir tirer sans sentir son épaule s'arracher. A courir, sans que sa cheville ne grince. A jouer, tout simplement. L'été, studieux, passé en famille à la Réunion, a été bénéfique. Repartie de zéro en août, l'athlétique joueuse (1,75 m, 62 kg d'explosivité) a commencé « un peu timidement, par peur de me faire mal ». Avant de se lâcher, enfin : cinq buts à Nice et face à Besançon, dix shoots au Havre et même douze face à Toulon ! Un entrain qu'elle croyait presque disparu. Alors aujourd'hui, elle savoure. « C'est vrai que quand on a connu autant de galères, entre la D2, les blessures, c'est le rêve de jouer des finales. Maintenant, j'aimerai bien en gagner une... »

Elle tâchera d'y contribuer, malgré une gêne au mollet droit survenue dimanche, que ce soit comme titulaire à l'arrière gauche ou au relais de Stine Oftedal en demi-centre. Une situation pas évidente. « Mais je suis à la disposition du staff et de l'équipe, relativise Angélique Spincer. Cela dépend aussi des stratégies, en fonction des équipes face à nous. A moi d'être la plus efficace possible quand je suis sur le terrain. » Quand elle n'y est pas, elle reste la capitaine du collectif, « lien entre les plus jeunes et les plus anciennes », explique-t-elle. « Mais il y a d'autres filles qui m'aident, comme Amélie (Goudjo), une fille importante dans l'équipe, qui parle plus que moi. Et Armelle aussi. » Un peu plus réservée que certaines de ses coéquipières, la joueuse formée à Noisy-le-Grand « ne se souvient pas » avoir dû lever la voix, depuis quatre ans qu'elle porte le brassard.

Et elle n'aura pas besoin, non plus, de le faire avant le match de Fleury, lors duquel tout un club voudra se remettre dans le sens de la marche. « Ça servirait à quoi de gueuler? On n'avait qu'à faire notre travail. Sauf qu'on n'a pas réussi, on ne peut pas revenir en arrière. Maintenant, on doit se remettre la tête à l'endroit, se relever. Fleury nous attend, nous a étudié, regardé. On espère vraiment rapporter un des deux titres qui nous restent à aller chercher. Et commencer par gagner mercredi. »

Demi-finale aller de LFH
Issy-Paris - Fleury Loiret
Mercredi 14 avril, 20h45. Palais des Sports Robert Charpentier d'Issy-les-Moulineaux.
Arbitres : MM. Clapson et Fieschi.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités