mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Montpellier et Paris se neutralisent, Dunkerque s'oublie
Montpellier et Paris se neutralisent, Dunkerque s'oublie
16 Mai 2014 | France > LNH

Le néo champion de France dunkerquois a raté son 1er rendez-vous avec son fidèle public et Chambéry en a profité. Montpellier et Paris poursuivent leur duel à distance. Il ne reste plus qu’une journée pour connaître le nom du dauphin. Ivry ne croit plus aux miracles.  

Le public nordiste n’est pas rancunier et tant mieux pour Dunkerque. Devenue (virtuellement) championne de France une semaine plus tôt à la faveur des résultats de la 24ème journée, l’USDK n’a pas été à la hauteur de l’accueil qui lui a été réservé. Face à Chambéry, c’est une équipe complètement démobilisée qui a évolué devant 2300 spectateurs qui, et cela peut paraître paradoxal, l’ont acclamée avant, pendant et après !

Avant cette rencontre, Chambéry avait tout intérêt à ne pas insister sur le championnat. Terminer 8ème, 7ème ou 6ème ne changerait pas grand-chose puisque ces trois places ne donnent pas accès à l’Europe. Sauf que s’inscrire dans une dynamique de victoires est très gratifiant, surtout lorsqu’on a une finale de coupe de France à préparer face à Paris. Pourtant privés de quelques titulaires, les Savoyards ont très bien analysé le contexte et ont profité d’un adversaire qui depuis qu’il sait qu’il ne peut plus être rejoint en tête du classement, a relâché la pression. Non contents de trouver des failles dans une défense-gruyère et prendre le large (9-13 à la 21ème), les hommes de Cavalli ont persisté dans leurs intentions. Et comme en face, aucune réaction ne semblait émerger, l’écart au score a pris des proportions inimaginables (19-30 à la 51ème). Ce qui fera dire à Bertrand Gille au coup de buzzer final après que les Nordistes aient tout de même réduit le montant de l’addition (26-32)… « Six buts d’écart, cela ne reflète pas le niveau existant entre les deux équipes. Ce soir, c’était leur fête, ils ont fait une très belle saison, nous on a fait un match propre. » Un match sérieux et appliqué à l’image des habituels comme Dumoulin (12 arrêts), N’Guessan ou Bicanic (7 et 5 buts) mais également d’Alexandre Tritta, la pépite montante de l’ensemble rhône-alpin, promu ailier droit en l’absence d’Olivier Marroux et Cédric Paty.

Dunkerque qui a quitté ses supporters sur un goût d’inachevé aura une belle occasion de se reprendre, dans une semaine, au même endroit pour la dernière journée de championnat face à Tremblay. Ce soir-là, le public garnira aussi nombreux les travées du vieux gymnase, Mohamed Mokrani en bon capitaine aura l’honneur de soulever le trophée que lui remettra Philippe Bernat-Salles, le président de la LNH. Aucun droit à l'erreur ne sera toléré.



Là où rien n’est joué, c’est pour la place de dauphin derrière Dunkerque. Mercredi soir, Montpellier et le Paris Saint Germain se sont neutralisés. L’un en allant s’imposer à Ivry (25-30), l’autre en faisant de même à Tremblay (29-33). Dans l’incertitude (l’EHF entretient encore le flou) de l’attribution des tickets pour la Ligue des Champions, le mano a mano se poursuit. Avec là aussi, des échéances connexes pour les deux formations. Montpellier dispute ce week-end à Berlin, les finalités de la coupe de l’EHF. Les Héraultais convoitent bien entendu le trophée mais voudraient bien assurer leur 2ème place en LNH. Ils clôtureront leur saison, jeudi prochain à Chambéry qui aura peut-être déjà la tête à la coupe de France.

Le PSG de son côté reste mobilisé avec la réception de Cesson et trois jours plus tard, cette même coupe de France à remporter à Carpentier. Sinon, la saison des Parisiens sera à mettre dans la colonne des pertes. Mercredi à Tremblay, ce sont les joueurs qui ces derniers temps n’ont pas bénéficié d’un temps de jeu important qui se sont illustrés. Duggie Bojinovic (notre photo) a ainsi pu inscrire 9 buts dont un 6/6 à 7m. Après être passés à côté de leur 1ère mi-temps, les Tremblaysiens dans le sillage d’un excellent Oussama Boughanmi  (7 buts) à tort si peu utilisé cette saison (au profit d'un Arnaud Bingo aux performances sinusoïdales), ont refait surface après la pause (18-18) avant de reperdre du terrain sur le final.



Pour Montpellier, la 1ère mi-temps à Delaune est à rapidement oublier. Les Héraultais, la tête déjà au Final Four de Berlin, se sont montrés très indisciplinés, oubliant de se replier défensivement et se contentant du strict minimum sur les montées de balle. En 2ème période, ils ont profité des multiples sanctions infligées aux Ivryens, mais aussi de la réussite du duo Gajic-Grébille (8 et 7 buts) pour enfin se comporter en patrons et retrouver leur rang. Mais pour faire bonne figure dès samedi en Allemagne, il faudra que les hommes de Patrice Canayer élèvent radicalement leur niveau de jeu. Sans cela….  große Katastrophe !  Seule inquiétude pour l’entraîneur du MAHB: la sortie prématurée (après 3 minutes de jeu) de Michaël Guigou qui se tenait les adducteurs. Mais d'après les quelques informations qui ont pu filtrer, c'est plus par précaution que l'ailier international a suivi le reste de la rencontre depuis le banc. Ivry rejoint Dijon dans les affres de la Pro D2. Mais cela, vous l’avez déjà lu (ici).

Nantes a consolidé sa 4ème place qui pourrait être européenne en s’imposant à Sélestat. Peu importe que Toulouse avec un duo Fernandez-Zvizej magistral (8 buts chacun) ait gagné face à Nîmes, les Nantais qui accueilleront les Toulousains lors de la dernière journée, ne peuvent plus être rejoints.

Dans le match sans grand enjeu entre Saint Raphaël et Aix en Provence, la logique a été respectée. Les Varois se sont imposés mais ont perdu Xavier Barachet victime d’une déchirure au mollet. Pour des adieux à sa Côte d’Azur natale avant d’arriver à Paris, c’est un peu raté. Pour Aix qui disputera son ultime match face à Ivry, l’amertume sera au rendez-vous. En effet, fait rarissime dans l’histoire de la LNH, le PAUC a écopé d’un match à huis clos pour des incidents qui ont éclaté le 19 mars dernier après la réception de Montpellier. Des énergumènes s’en sont pris aux arbitres qui n’étaient pas, comme le veut le règlement, accompagnés par une personne du club. Heureusement que l’enjeu de cette opposition est… quasi inexistant.



Enfin pour sa dernière prestation à domicile et pour la dernière de David Christmann sur le banc et d’Igor Anic sur le terrain, Cesson a bien failli se faire surprendre par Dijon, la lanterne rouge. Après avoir mené de deux buts à la mi-temps, perdu cet avantage et être revenu à hauteur à cinq minutes du terme, les Bourguignons sont tombés sur un excellent Yann Genty (16 arrêts) mais ont été surtout crucifiés par un ancien de la maison, Jérémy Suty (notre photo ci-dessus) qui a inscrit le but victorieux dans les dix dernières secondes (28-27).

U.S IVRY - MONTPELLIER AHB       25 - 30 (Mi-temps : 14-13)
Statistiques du match

Arbitres:
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID
Date et Heure :
Le 14/05/2014 à 20:00:00
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre  -  IVRY SUR SEINE

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - PAYS AIX UC   41 - 32 (Mi-temps : 20-16)
Statistiques du match

Arbitres:
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
Date et Heure :
Le 14/05/2014 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Châtaigniers  -  ST RAPHAEL

SELESTAT ALSACE - HBC NANTES    23 - 32 (Mi-temps : 12-15)
Statistiques du match

Arbitres:
GASMI KARIM
GASMI RAOUF
Date et Heure :
Le 14/05/2014 à 20:00:00
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal 'Eugène Griesmar'
Quai Albrecht  -  SELESTAT



FENIX TOULOUSE - USAM NIMES      34 - 26 (Mi-temps : 15-10)
Statistiques du match

Arbitres:
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT
Date et Heure :
Le 14/05/2014 à 20:30:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace  -  TOULOUSE

TREMBLAY EN FRANCE - PARIS ST GERMAIN 29 - 33 (Mi-temps : 12-16)
Statistiques du match

Arbitres:
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
Date et Heure :
Le 14/05/2014 à 20:45:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY  -  TREMBLAY EN FRANCE

*****************************

DUNKERQUE - CHAMBERY SAVOIE HB       26 - 32 (Mi-temps : 13-18)
Statistiques du match

Arbitres:
DENTZ THIERRY
REIBEL DENIS
Date et Heure :
Le 15/05/2014 à 20:45:00
Lieu :
DELAPORTE
AVENUE DE ROSENDAEL  -  DUNKERQUE

*****************************

CESSON RENNES - DIJON BOURGOGNE   28 - 27 (Mi-temps : 11-13)
Statistiques du match

Date et Heure :
Le 15/05/2014 à 20:45:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne  -  CESSON SEVIGNE

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités