mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mouna Chebbah choisit Nîmes pour son retour en France
Mouna Chebbah choisit Nîmes pour son retour en France
28 Mai 2014 | France > LFH

Le HBC Nîmes frappe un grand coup en recrutant pour les trois années à venir, la meneuse de jeu tunisienne Mouna Chebbah. Avec le retour au bercail de la pivot tricolore Julie Goiorani, l’équipe gardoise prend forme et affiche ses ambitions pour la rentrée et la nouvelle saison.

Le HBC Nîmes n’a vraiment pas perdu de temps et c’était primordial car Mouna Chebbah était convoité par plusieurs clubs dont le très ambitieux OGC Nice. Nîmes et Nice, deux destins liés cette saison puisqu’après une phase régulière catastrophique pour les Gardoises et un manque de rigueur sur les matches-clé pour les Azuréennes, passer par les play-downs de LFH était une nécessité. Les deux formations s’en sont sorti et ont pu envisager un recrutement en rapport avec leurs ambitions futures. A Nîmes, après la signature de Julie Goïorani au mois de février, les dirigeants ont rapidement ciblé en priorité absolue le poste de demi-centre. Dès que le maintien a été assuré, il y a une quinzaine de jours, les contacts qui n’avaient jamais été rompus, ont été renoués avec l’internationale tunisienne. Un temps annoncée à… Nice, elle a finalement été séduite par la proposition du président nîmois Bertrand Roux et a paraphé ce mardi en fin d’après-midi, un contrat de trois ans.

Mouna Chebbah, la petite princesse de Tunisie, passée par Mahdia, Ariana, Angoulême, Besançon (2005/2008), Esbjerg (Danemark – 2008/2010) et Viborg (Danemark – 2010/2014), enchantera à nouveau le championnat français. Et c’est sur Handzone qu’elle a choisi de s’exprimer dès l’annonce de sa signature.  

Mouna te voilà de retour en France, à Nîmes, pour un nouveau défi…
Je suis véritablement soulagée que les négociations aient pu rapidement aboutir. Je sors d’une saison extraordinaire avec Viborg où on a remporté trois titres (coupe d’Europe des coupes, championnat et coupe du Danemark), en plus il y avait eu la Coupe d’Afrique des Nations avec la Tunisie, et là, revenir dans un club comme Nîmes, c’est vraiment du bonheur.

Tu étais aussi en contact avec Nice. Pourquoi avoir plus choisi Nîmes ?
C’est le club qui me convient le mieux. C’est avant tout une ville de handball et j’ai bien senti dès les 1ers contacts que les dirigeants me voulaient vraiment. L’entraîneur (Christophe Chagnard), le président (Bertrand Roux) m’ont accueilli très chaleureusement. Les filles, je pense, sont ravies. Un autre critère important dans ce choix, c'est le style de jeu qui me correspond plus que celui de Nice. Je n’ai rien contre Nice, je les remercie d’ailleurs de s’être intéressé à moi. Mais Nîmes, je pense, a plus d’avantages pour moi.

Après six saisons au Danemark, tu reviens dans le championnat français. Tu vas trouver du changement…
Oui, c’est clair ! Même si le niveau est plus élevé au Danemark, le championnat français a fait beaucoup de progrès. Ces six années m’ont permis aussi de densifier mon niveau de jeu et je peux dire que je reviens avec un bagage plus étoffé, un handball plus élaboré et une mentalité de gagnante. Je vais montrer à tout le monde que je n’ai rien perdu et que je suis encore plus forte qu’avant.

En venant à Nîmes, tu te rapproches aussi de la Tunisie…
C’est vrai et je peux même t’avouer que d’autres clubs "au nord" m’ont contacté. Mais le sud de la France était ma priorité. Ma famille, mon pays, mes amis m’ont beaucoup manqué pendant ma période danoise. Là je serai à une heure de vol, tout est bien calculé, c’est génial.

Nîmes a rencontré quelques difficultés et a du passer par les play-downs…
Oui, mais cela ne correspondait pas à la valeur de cette équipe. Il y a eu des blessées et des points qui ont été enlevés. C’était chaud aussi pour Nice mais très sincèrement, je savais que les deux clubs allaient s’en sortir et se maintenir. La saison qui arrive sera un peu plus solide. Nîmes se renforce bien et pourra jouer ses chances à fond.

A 31 ans, tu as tout gagné ou presque, qu’est ce qui te fait encore avancer ?
Je n’ai pas tout gagné (rires) ! J’aimerai gagner d’autres titres notamment en France puisque mon palmarès est vide. Je n’ai jamais fixé une date pour m’arrêter car j’ai envie de profiter le plus possible du handball. Gagner des titres, oui mais surtout continuer à prendre du plaisir. Je n’ai jamais baissé les bras, j’ai gardé la même volonté. Je me sens très bien physiquement. J'ai quitté la Tunisie à 18 ans et dans ma tête, c’est exactement pareil.

C’est à Besançon que tu as commencé à prendre de l’envergure. Et cette année, le club est relégué en D2…
Je rappelle que mon 1er club en France, c’était Angoulême mais c’est vrai que c’est Besançon qui m’a fait connaître.  Ça me fait évidemment mal au cœur de les voir en si mauvaise situation. J’ai gardé des attaches puisque mon mari est originaire de là-bas, j’aime bien la ville et je pense que le handball de haut niveau y a sa place. Je leur souhaite de revenir très rapidement dans le championnat de D1.

Le programme désormais pour toi, c’est quoi ?
Je vais surtout prendre des vacances car l’année a été très chargée avec Viborg qui a joué sur tous les tableaux mais aussi avec la Tunisie puisqu’on a enchaîné le Mondial (en Serbie en décembre) et la CAN (en Algérie en janvier). Je veux profiter des miens et aussi, du soleil car au Danemark, c’est aussi ce dont j’ai le plus manqué. Je vais revenir en très bonne forme pour attaquer la saison et prendre le départ d’une autre vie à Nîmes.


Nîmes en quête d'une nouvelle gardienne...

Après le départ (définitif ?) de la Belge Nicky Houba, le HBC Nîmes doit s'employer à une autre tâche, celle de trouver une gardienne de très bon niveau. Depuis ce mardi, la Serbe de F.A Göppingen (All), Dragica Tatalovic (29 ans) est à l'essai. D'autres joueuses pourraient être contactées parmi lesquelles la Hongroise Agnès Triffa (27 ans) ou l'Espagnole de Besançon, Maria Munoz (29 ans).

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités