mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Cette fois, Flensburg la tient !
LDC : Cette fois, Flensburg la tient !
1 Juin 2014 | Europe > Champion's League

Après la finale de 2003 perdue face aux Slovènes de Celje, après celle de 2007 perdue dans ces circonstances très troubles face à Kiel, le SG Flensburg Handewitt s’est brillamment imposé dans la finale 2014 face à son ennemi de toujours, le TWH Kiel.

Pourtant, on ne donnait pas cher de la peau des hanséatiques après quelques minutes de jeu. Marko Vujin était sorti de sa torpeur de la veille, Aron Palmarsson avait déjà frappé et surtout la défense 5-1 avec Filip Jicha en pointé étouffait complètement toutes les velléités de Flensburg, donnant des ballons de contre parfaitement exploités par Gudjon Valur Sigurdsson et le 8-3 qui sonnait l’obligation du temps mort de Ljubomir Vranjes dès la 11° minute ne sentait pas bon pour le SG. Même si Aron Palmarsson continuait son show, Flensburg arrivait à reprendre un peu ses esprits. A aller chercher fortune sur les extérieurs, être un peu plus lucide face à Jonas Sjöstrand et surtout commencer à mettre en échec quelques unes des armes de Kiel. Certes, cela ne permettait pas encore de reprendre la main au score, mais au moins de faire à minima jeu égal avec le supposé favori de la rencontre. Chose amusante mais sans doute révélatrice pour les saisons futures, on assistait sans doute à la première sanction à très haut niveau pour deux minutes pour un geste que le basket combat depuis longtemps : « le flopping » ou simulation de passage en force, il faut dire que la simulation de Patrick Wiencek était plus que grotesque et visible… En tout cas, cette sanction allait aussi permettre aux hommes de Ljubomir Vranjes à deux unités sur la fin de première période et le 14-16 à la pause ouvrait toutes les possibilités sur le score final.

Encore une fois, Kiel allait faire frôler la correctionnelle à Flensburg sur la reprise de jeu…Mais rapidement, sous l’impulsion d’un Thomas Mogesen toujours aussi intelligent et fluide dans son jeu, la plus danoise des équipes allemandes prenait clairement les choses en main. Mathias Andersson en profitait pour se lancer dans un one man show dans les buts qui allait sonner le TWH quasiment pour le compte. Toute la troupe d’Alfred Gislasson allait buter sur l’ancien portier de Kiel. Filip Jicha ne trouvait pas la mire, même en face à face, les ailiers ne trouvaient pas les espaces et seul Aron Palmarsson arrivait avec son poignet magique à trouver la faille de temps en temps. Cela aurait du donner un avantage majeur au SG, mais Andreas Palicka arrivé au relais d’un Jonas Sjöstrand éteint, allait retarder l’échéance. Mais il ne fera que la retarder… Si Wael Jallouz entrait pour faire parler le bras, c’était trop par intermittence pour être réellement efficace, les gauchers Vujin et Zeitz avaient depuis longtemps montré leur limite et le duo de pivot Toft Hansen – Wiencek était étouffé par les Karlsson et autres Knudsen. Holger Glandorf allait planter les dernières banderilles fatales à Kiel. Le gaucher ancien retraité de la Mannschaft marquait les buts qui faisait basculer définitivement la donne dans son style tout en percussion. Les derniers soubresauts de Kiel n’allaient que donner quelques sueurs aux aficionados de Flensburg mais cette fois le SG tenait sa Champion’s League ! Après 2 échecs cuisants et avec un budget de 4.5 M€, le club le plus au Nord d’Allemagne montrait que la course à l’armement n’est pas une fatalité dans le monde du handball européen.

A Cologne, Lanxess Arena
Le dimanche 1 juin à 18h00
Finale de la Champion's League 2013-2014
SG Flensburg-Handewitt - THW Kiel : 30 - 28 (Mi-temps : 14-16)

20 000 spectateurs
Arbitres :
MM Martin Gjeding et Mads Hansen (Danemark)

Statistiques du match

Evolution du score : 1-3 5°, 3-7 10°, 5-10 15°, 7-12 20°, 11-14 25°, 14-16 MT - 17-19 35°, 20-19 40°, 23-21 45°, 26-23 50°, 29-26 55°, 30-28 FT.

*****************************

En amont de la victoire de Flensburg, le Barca a finalement disposé de Veszprém dans le match pour la 3° place. Pas grand-chose à dire de cette rencontre toujours jouée par les équipes un peu à contre cœur, les deux géants déçus se sont offert 60 minutes de rab pas toujours très ragoutantes au niveau du menu. Juste que si certains experts ou comportementalistes ont l’envie un jour d’analyser une rencontre de handball, on peut leur conseiller de prendre ce match en étalon pour juger de gestes offensifs bien débiles, de défenses bien absentes ou encore de choix individuels totalement incompréhensibles.

A Cologne, Lanxess Arena
Le dimanche 1 juin à 16h00
Rencontre pour la 3e place de la Champion's League 2013-2014
FC Barcelone - MKB-MVM Veszprém : 26 - 25 (Mi-temps : 9-10)
20 000 spectateurs
Arbitres :
Andrei Gousko et Siarhei Repkin (Biélorussie)

Statistiques du match

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités