mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dijon grand vainqueur des trophées de D2F
Dijon grand vainqueur des trophées de D2F
22 Juin 2014 | France > Division 2F

Cinq récompenses Dijonnaises sur neuf distinctions possibles : rarement un club n'aura trusté autant de trophées individuels lors d'une même saison. C'est à l'image de l'ultra-domination Bourguignonne en D2F (une seule défaite et 9 points d'avance sur son dauphin Noisy), la saison des joueuses de Christophe Maréchal aura été en tous points exemplaire. Le détail des calculs, issu du vote des entraîneurs, est à retrouver dans le prochain numéro du magazine Handaction.

C’est désormais la coutume lors de la nuit du handball : en marge des distinctions de LFH, les professionnels du hand hexagonal ont décerné les titres de meilleur entraîneur et de meilleure joueuse de la saison en D2F. Sans aucune surprise, la première récompense a été attribuée à Christophe Maréchal, le coach de l’équipe championne de France de la division.

Dijon est aussi à l’honneur dans la catégorie « meilleure joueuse » : en effet, Martina Skolkova reçoit la récompense après une saison pleinement aboutie. Pour expliquer la marche triomphale des Dijonnaises dans ce championnat, l’Internationale Slovaque indiquait il y a quelques semaines dans le quotidien régional Le Bien Public une sérénité retrouvée en défense comme l'élément fondateur de la réussite Dijonnaise. « La clé c’était juste la confiance, et notamment la confiance dans le secteur défensif. Car derrière tout s’est enclenché dans un cercle vertueux. On a pris de la confiance dans les cages, et en attaque, car on a pu se projeter plus vite vers l’avant ». Et au final, Dijon termine champion en espérant toujours la validation de son dossier pour retrouver enfin l’élite un an après l’avoir quitté.

Meilleure gardienne : Noura BEN SLAMA (Dijon)
fiche de la joueuse

La saison de tous les bonheurs pour Noura Ben Slama : outre ce titre de championne de D2, l’internationale Tunisienne fut sacrée en janvier dernier championne d’Afrique avec sa sélection. Une première consécration continentale qui précède une fin de saison quasi-idyllique avec son club. Elle sait en effet se montrer indispensable lors des matchs à enjeux : à Yutz ou à Cergy notamment (14 arrêts à chaque fois) ou encore pour terminer le travail (à Chambray à domicile ou lors de la clôture à Octeville). Une saison de rêve avec en prime un titre de meilleure gardienne de D2 amplement méritée pour l’ancienne joueuse d’Issy-Paris.

Également nommées : Priscilla-Marie DALLEAU (Yutz), Raquel ALVAREZ LAFUENTE (Mérignac).

*****************************

Meilleure arrière gauche : Martina SKOLKOVA (Dijon)
fiche de la joueuse

Outre le titre de meilleure joueuse, Martina Skolkova est élue meilleure arrière gauche de D2F. L’un des rares cadres à être resté au CDB malgré la relégation, la Slovaque de 29 ans  a retroussé ses manches pour débuter tambour battant la saison. Et si Dijon se cherche dans les premières semaines, Skolkova s’évertue à transmettre de la confiance à ses jeunes coéquipières. Une confiance retrouvée au fil des semaines, Dijon s’envole en tête du championnat début 2014 en comptant encore et toujours sur sa n°33. Sans pitié à l’aller comme au retour face à Mérignac, indispensable à Cergy ou à Lomme, Martina Skolkova se montre d’une constance absolue dans ses efforts.

Également nommées : Vanessa BOUTROUILLE (Chambray), Amina SANKHARE (Cergy Pontoise).

*****************************

Meilleure ailière gauche : Camille AOUSTIN (Chambray)
fiche de la joueuse

Arrivée il y a trois ans à Chambray, Camille Aoustin a creusé son sillon jusqu’à devenir cette année la meilleure ailière gauche de D2… juste devant Adeline Gaschet pourtant honorée à plusieurs reprises ces dernières années. Une belle récompense au vu de la régularité affichée cette saison par la Normande de 24 ans formée au Havre.  Camille Aoustin a encore une fois participé activement à la 3ème place ex-aequo obtenue par son club : au rayon de quelques sorties remarquées, signalons sa double performance face à Angoulême ou sa belle prestation réalisée à Mérignac. Une saison aboutie qui lui permet de retrouver l’univers de la LFH en rejoignant Nantes la saison prochaine.

Également nommées : Adeline GASCHET (Angoulême), Caroline VALENTE (Noisy le Grand).

*****************************

Meilleure pivot : Sabrina ABDELLAHI (Yutz)
fiche de la joueuse

En passant par la Lorraine… Sabrina Abdellahi a repris le chemin de la performance en revenant à Yutz… après une saison compliquée à Cergy-Pontoise. A l’image de son club, la jeune pivot de 22 ans effectue un démarrage pied au plancher en signant quelques sorties de haute volée. Si Yutz perd sa place de leader et cale durant l’hiver, le printemps n’est jamais loin : l’ancienne joueuse de Metz reprend ainsi sa marche en avant et termine la saison brillamment (8 buts face à Octeville ou 9 à Achenheim). Elle est donc meilleure pivot de D2 devant… Anne Deroletz, son ex-coéquipière à Cergy et lauréate la saison passée.

Également nommées : Anne DEROLETZ (Cergy Pontoise), Stella BAUDOUIN (Chambray).

*****************************

Meilleure arrière droite : Dijana STEVIN (Dijon)
fiche de la joueuse

Débarquant en Bourgogne en début de saison, Dijana Stevin n’a pas mis longtemps à se fondre dans le moule Dijonnais. Pendant de Skolkova sur la base arrière, la gauchère Serbe de 27 ans aligne sans discontinuer des prestations convaincantes : 6 buts face à Lomme, 8 à Aunis lors d’un festival offensif. Et même si la fin de saison de Dijana Stevin fut moins tranchante, cela ne l’empêche pas d’être reconnu meilleure arrière droite par les entraîneurs de D2. Elle devance au final la Lommoise Nesrine Daoula et la Mérignacaise Charlotte Mathieu.

Également nommées : Nesrine DAOULA (Lomme), Charlotte MATHIEU (Mérignac).

*****************************

Meilleure ailière droite : Jocelyne MAVOUNGOU (Dijon)
fiche de la joueuse

Avec Martina Skolkova, Jocelyne Mavoungou s’est révélée comme l’un des joueuses d’expérience capable de remettre le CDB 21 dans le sens de la marche. Et comme à son habitude, l’internationale Congolaise de 27 ans se montre d’une constance chirurgicale cette saison, alignant sans cesse des performances de haute tenue : 8 buts à Yutz, 9 face à Mérignac, elle est toujours là quand Dijon hausse définitivement le ton. Après la parenthèse de la CAN en Algérie, elle termine cet exercice tambour battant et signe au final une nouvelle saison exemplaire. Elle est élue meilleure ailière droite devant sa jeune coéquipière Marie Prouvensier et la Mérignacaise Julie Salaun.

Également nommées : Julie SALAUN (Mérignac), Marie PROUVENSIER (Dijon).

*****************************

Meilleure demi-centre : Ehsan ABDELMALEK (Egypte)
fiche de la joueuse

Meilleure meneuse de jeu l’an passé en N1, Ehsan Abdelmalek récidive cette saison en terminant meilleure demi-centre de D2. Une récompense tout à fait normale au vu de la frénésie offensive déployée par cette internationale Egyptienne de 27 ans : tournant à plus de 11 buts de moyenne par match, elle signe des performances incroyables à Yutz notamment ou encore face à Octeville ou Cergy avec à chaque fois 15 réalisations personnelles en 60 minutes de jeu. Elle finit le plus logiquement du monde meilleure buteuse de D2. Indispensable dans le dispositif de Laurent Grammont, Aunis peut se féliciter d’avoir en son sein une joueuse de cet acabit.

Également nommées : Nina BRKLJACIC (Cannes), Nadia BELLAKHDAR (Noisy le Grand).

*****************************

Meilleure défenseure : Béatrice EDWIGE (Dijon)
fiche de la joueuse

22 buts encaissés de moyenne par match et une dernière série littéralement incroyable de 14 victoires de suite… Le moins que l’on puisse dire, c’est que Dijon a pu compter sur ses défenseures pour assoir sa domination. Première d’entre elles, Béatrice Edwige a mené d’une main de fer la défense Dijonnaise pour arriver à ce résultat. Et si elle fait fort en marquant sept buts d’entrée à Cannes, cette pivot de 25 ans s’évertue d’abord à faire de l’arrière-garde Dijonnaise une forteresse. Mission amplement réussie pour une défense du CDB mise à mal qu’à de très rares reprises, Béatrice Edwige a rempli son contrat et part à Nice avec le sentiment du devoir accompli.

Également nommées : Rachida DRII-HADJ (Yutz), Audrey SCLEVE (Noisy le Grand).

*****************************

Révélation de la saison : Amandine BALZINC (Lomme)
fiche de la joueuse

Déjà mal embarqué dans son opération maintien, Lomme a perdu sa gardienne du temple Justine Hicquebrant sur blessure… Un gros coup dur qui a toutefois permis à sa doublure Amandine Balzinc de s’émanciper et de prendre de nouvelles responsabilités. Et dès lors, l’ancienne Havraise de 21 ans effectue une phase retour littéralement exceptionnelle (15 arrêts à Yutz puis 24 contre Mérignac). Hélas, Lomme manquera quelques rendez-vous cruciaux pour rêver encore du maintien. La native de Gonesse est au final la révélation de cette saison en D2. Et si Lomme retrouve la N1 en septembre prochain, Amandine Balzinc aura elle une belle aventure à vivre du côté de Cannes aux côtés de l’expérimentée Barbora Ranikova.

Également nommées : Sharon DORSON (Cergy Pontoise), Maeva DE ALMEIDA (Chambray).

*****************************

MODALITÉS DU VOTE :
Handzone et HandAction ont sollicité tous les entraîneurs de la division pour élire le meilleur joueur ou la meilleure joueuse à son poste au cours de la saison 2013/14. Il appartenait donc à chacun des entraîneurs de définir, dans l'ordre (attribution de 5 points au premier, 3 au second et 1 au troisième) le podium à tous les postes, ainsi que dans le rôle du défenseur et de la révélation (première saison à ce niveau). Ce podium a été établi à partir d'une liste prédéfinie mais pas exclusive. Chaque entraîneur pouvait donc citer d'autres noms que ceux déjà indiqués.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités