mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Libourne vers la N3... Cernay-Wattwiller repêché en N1
Libourne vers la N3... Cernay-Wattwiller repêché en N1
9 Juin 2014 | National > Nationale 1M

Confronté à des soucis financiers depuis de nombreux mois déjà, le HBC Libourne se voit contraint de repartir deux étages au dessous de la N1. Une aubaine pour Cernay-Wattwiller qui bénéficie de ce forfait pour rester finalement dans le giron de la 3ème division Nationale.

Il flotte comme une atmosphère de fin de règne dans le vignoble Bordelais : le HBC Libourne doit faire face à des difficultés financières qui empoisonnent son quotidien depuis fin 2012. Le président André Chometon et le vice-président Guy Chabanais avait lancé en février 2013 une souscription publique afin de boucler de manière convenable les comptes 2012/13 d’un club au budget avoisinant les 360.000€. Mais hélas, le club Girondin n’a jamais pu rééquilibrer ses comptes : un déficit est apparu ce qui l’a obligé à demander une rétrogradation de fait en Nationale 3. "La conjoncture n'est pas facile d'autant que l'on n'est pas dans une région industrielle. On est dans une zone viticole avant tout" indique le président Chometon. Celui-ci confirme en outre une certaine fatigue et son envie de transmettre le témoin : "je reste au sein du conseil d'administration mais je quitte la présidence".

L'équipe première est donc sacrifiée, priorité désormais à la formation des jeunes. Côté équipe sénior, la N3 est inévitablement à l’horizon… seul moyen pour réduire les dépenses et éviter à terme le naufrage tant sportif que financier. "On ne se voyait pas repartir en N1 dans ces conditions-là. On préfère repartir sur un cycle de quatre ans, pouvoir incorporer nos jeunes qui ont finit 11èmes en championnat de France en challenge Falcony et on a la chance d'avoir un bon groupe de moins de 18. On sait qu'on y est pour deux ans puisqu'on ne peut pas monter la saison suivante. Ca nous va très bien... Au niveau de l'équipe première, c'était devenu très couteux pas simplement au niveau des joueurs mais surtout au niveau des déplacements. On a notamment dû voyager jusqu'en Corse" déplore le président Chometon.

Une triste fin pour un club qui aura connu la N1 pendant huit saisons. D’autant que sportivement, le HBCL avait tenu le choc jusqu’à arracher son maintien au prix d’un match nul à suspense à domicile face à Bruges lors du tout dernier match de la saison. Rétrogradation en cours… on attend donc une vague de départs : parmi les partants, les ailiers Tom Garcelon, Julien Incatasciato et Thibault Pons ainsi que le demi-centre Lois Trijoulet sont évoqués. Thomas Castaing se dirigerait vers Floirac-Cenon en N2. Enfin, Hicham Hammadi, Mathieu Reynaud et Sébastien Posat, les cadres du groupe Libournais, sont également en route vers d’autres horizons.

Libourne dans le dur… le premier sur la liste à bénéficier de la main tendue des instances fédérales se nomme Cernay-Wattwiller : le club Alsacien possédait en effet une meilleure moyenne de points par match que ses concurrents relégués. Un sauvetage quasiment miraculeux qui est dû à cette dernière victoire obtenue à Sannois St Gratien.

La réussite n’était vraiment pas au rendez-vous dans le camp du CWH cette saison… et ce n'est qu’en ce début juin qu’un coup de pouce lui a été favorable. Pendant la deuxième quinzaine de mai, le club du président Soehnlen avait donc planifié son retour en N2 en tentant de reconstruire après une année galère et en espérant revenir très vite en N1. En 2013/14, le CWH avait opté pour une rigueur budgétaire très stricte en gardant à l’équilibre son budget. Mission réussie mais c’est dans le domaine sportif que le bât blesse. Confrontée à un effectif limité et à des contre-performances tant individuelles que collective, la formation Haut-Rhinoise n’a jamais pu se sortir de l’ornière. La relégation donnait alors lieu à un triste épilogue jusqu’à cette nouvelle inattendue du repêchage.

Les sourires ont de nouveau  rayonné sur les visages Cernéens, à commencer par celui du président Philippe Soehnlen. Pour ce qui est du groupe de N1, David Schneider continue sa mission à la tête de l’équipe mais en promettant de ne plus mettre un pied sur le terrain… lui qui avait dû rechausser les baskets cette saison pour prêter main forte à un collectif amoindri (11 matchs disputés par l'ancien arrière du MHSA et de l'ASCA). L’an prochain, le groupe Cernéen devrait rester sensiblement le même en comptant toujours sur son gardien emblématique Gabor Kolonics et sur ses arrières Julien Przybyla et Florian Schneider. Côté interrogation, reste à savoir si Tomi Vozab, l'actuel meilleur joueur du CWH, restera dans le club de la banlieue Mulhousienne. Réponse sur les départs et arrivées attendue dans les prochaines semaines.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités