mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial : la France monte dans le quart
Mondial : la France monte dans le quart
7 Juillet 2014 | International > Juniors

Favorites, les Bleuettes ont dû lutter pendant une heure pour définitivement écarter la menace brésilienne en 8es de finale lundi (29-23). Elles affronteront le très solide Danemark pour une place dans le dernier carré, mercredi à 14 heures.

L'essentiel est acquis. Depuis le début, Eric Baradat et ses filles avaient donné rendez-vous pour les quarts de finale, objectif minimum visé, pour que leur bonne compétition se transforme, peut-être, en un excellent Mondial. Le travail bien fait en phase de poule (2e place avec une seule défaite), les Bleuettes ont gagné leur place parmi les 8 meilleures équipes mondiales, lundi, en dominant non sans mal le Brésil (29-23).

Toujours solides en défense, devant une Deborah Dangueuger heureusement efficace pendant les trois quarts du match (9 arrêts) avant de laisser sa place à une brillante Catherine Gabriel pour le money time (8 arrêts à 57%), les Françaises ont, une fois encore, péché sur leurs tirs. Les nombreux ballons de contre-attaque, arme idéale face aux Brésiliennes, ont trop souvent été gâchés par des face à face perdus ou des mauvais choix, individuels ou précipités. Alors malgré une entame idéale en défense (4-1, 6e), l'avance tricolore ne décollait pas (7-5, 15e). Le bloc français, commandé par la voix grave d'Eric Baradat depuis la touche, usait les arrières brésiliennes qui abusaient du jeu au près et s’empalaient sur le duo Toth-Zulemaro, efficace au centre. Kpodar et Flippes convertissaient les contres, l'excellente pivot Lima était enfin éteinte, et les Bleues creusaient un écart important juste avant la pause (16-11).

Gagné ? Loin de là car cette Seleçao tient bien de son aînée, accrocheuse en tout instant, et les auriverdes n’ont eu qu’à se nourrir des éternelles pertes de balle adverses pour revenir à deux petites unités après un début de période équilibré (21-19, 43e puis 24-22, 52e). Heureusement, cette équipe de France dispose de talents individuels déjà bien polis, à l’image d’Alizée Frécon, meneuse de jeu hyper-précieuse et lucide pour dégainer un délice de lobe en sortie de « un contre un », et surtout de Marie Prouvensier (photo de tête), meilleure marqueuse du match avec 7 buts (sur 9) répartis entre la lucarne et sous la jambe des gardiennes brésiliennes.

Voilà le service minimum assuré, même s’il ne faisait guère de doutes puisque sept pays européens figurent dans le Top 8 de ce Mondial, la Corée du Sud, meilleure que la Serbie (32-28) faisant office d’exception. Pour les Françaises, la prochaine étape s’appelle Danemark, 3e du dernier Euro et vainqueur du Mondial avec cette même génération il y a deux ans. Pas une sinécure. Mais voilà un mois que les filles d’Eric Baradat préparent ça. C’est le moment ou jamais de se révéler.

FRANCE – BRESIL : 29-23 (16-11)
Lundi 7 juillet 2014 à Dugo Selo. Arbitres : MM. Boualloucha et Khenissi (YUN).
FRANCE : Bouquet 1/1 ; Flippes 6/10 ; Kpodar 1/4 ; Prouvensier 7/9 ; Zulemaro 1/1 ; Agathe ; Camara ; A. Frécon 4/4 ; Niakaté 3/4 ; Sy 2/4 ; Toth 2/4 ; Zazai 2/2 (2/2 pen) ; Burlet 0/3 ; Kouyaté. Gardiennes : Dangueuger (9/26 arrêts, dont 0/2 penaltys) puis Gabriel (8/14 arrêts, dont 0/1 penaltys).

Terminé pour Hanna Oftedal
La futur isséenne Hanna Oftedal, sœur de la MVP Stine, a été éliminée du Mondial, lundi, dès les 8es de finale. La Norvège, 3e du Mondial de la génération il y a deux ans, a été battue par l'Allemagne (27-24) malgré les 8 buts (sur 16 tentatives) de la gauchère. La saison prochaine, c'est chez les A que Hanna devra faire sa place.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités