mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Cyril Dumoulin: "l'impression de renaître à Toulouse"
Cyril Dumoulin: "l'impression de renaître à Toulouse"
21 Juillet 2014 | France > LNH

Les photos de vacances sont rangées dans l'album des souvenirs. Toulouse et quelques clubs de LNH ont sonné l'heure de la reprise ce lundi. Au Fénix, l'entraîneur Toni Garcia et surtout Cyril Dumoulin sont les nouvelles têtes qui apparaissent dans l'effectif. L'histoire d'une nouvelle page qui se tourne pour le gardien de buts des Bleus.

De notre correspondante à Toulouse, Mélody Ramirez

A Montpellier, Sélestat, Saint-Raphaël  ou Toulouse, les joueurs sont depuis ce lundi sur le pont. Ceux du PSG, Dunkerque, Nîmes ou Aix bénéficient encore de quelques jours de répit. Mais partout le rituel est immuable. Perception de l'équipement, tests physiques et surtout prise de contact entre anciens et nouveaux. Avant d'entamer véritablement la préparation d'une saison qui s'annonce encore une fois, très passionnante.

Au Fenix Toulouse, l'effectif n'a pas subi de profonds bouleversements. Joël Da Silva parti à St Raphaël a laissé sa place d'entraîneur à l'Espagnol Toni Garcia (ex Granollers) et Gonzalo Perez de Vargas après une année dans la ville rose, est rentré "chez lui" au FC Barcelone. Pour pallier le départ du gardien de buts espagnol, les dirigeants toulousains ont convaincu un autre portier international de les rejoindre. Ainsi, après presque la moitié de sa vie passée à Chambéry, Cyril Dumoulin quitte la Savoie et débarque sur les bords de Garonne. Il défendra les cages toulousaines en compagnie de Wesley Pardin, un autre "sociétaire" de l'académie tricolore.   

Cyril, après 14 saisons à Chambéry, comment vis-tu ce grand changement ? 
C’est un peu cliché de dire ça mais j’ai l’impression de renaître à Toulouse. Sans vouloir exagérer, ce départ de Chambéry est peut-être une petite mort. J’ai vécu énormément de choses là-bas, j’y ai grandi en tant que joueur. C’est vraiment une deuxième vie, ou du moins une nouvelle carrière qui commence aujourd’hui au Fenix.

Il fallait que tu te remettes en question ? 
C'était nécessaire de me mettre un peu en danger, de vivre autre chose. C’est le moment de voir si mon talent s’exporte. Je pense que Toulouse est la destination parfaite, il y a ici un état d’esprit qui me correspond vraiment, comme j’ai pu le vivre dans mes premières années à Chambéry. Je vais pouvoir prendre du plaisir sur le terrain mais aussi en dehors. Ce qui est intéressant aussi c'est qu'il y a beaucoup d’exigences, beaucoup d’ambition au Fenix. C’est peut-être la première fois de ma carrière que je vis la reprise et la préparation avec autant d'excitation.

Ce bouleversement est aussi personnel…
Sur le plan personnel, le déménagement a été dur, il ne faut pas se mentir. Quand je suis monté dans la voiture hier en fin de matinée pour faire 6h de route avec toutes mes affaires, ça a été vraiment difficile. D’autant plus que ma femme pour l’instant est coincée à Chambéry à cause de son travail. Je suis vraiment venu tout seul. C’était dur les dix premiers kilomètres. Après il a fallu arrêter de regarder dans le rétroviseur et suivre la route pour voir où elle pouvait me conduire. C’est finalement ce qui compte vraiment. L’installation, c’est toujours un moment particulier, mais j’ai été étudiant donc je sais comment vivre un peu dans le "bordel". Tout va se mettre rapidement en place.



Comment envisages-tu la cohabitation avec Wesley Pardin ?
Je pense que ça va se passer pour lui, de la même façon qu'avec Gonzalo Perez de Vargas. Il a déjà démontré malgré son âge tout son talent et sa maturité. Avec cette Coupe d’Europe, qui s’est heureusement rajoutée au planning ces derniers jours,  il va y avoir du boulot. On est peut-être un des seuls postes, où on a une vraie doublette, on va vraiment pouvoir travailler à deux. Encore une fois, cette saison promet de nous donner énormément de travail, de choses à vivre sur le terrain et on ne sera pas trop de deux pour ça.

Tu seras le numéro 1 sur le poste...
Je n’ai pas la prétention de dire que je vais pouvoir jouer une heure tous les matches pendant toute la saison et Wesley non plus je pense. Il y a beaucoup de sincérité et de franchise entre nous. C’était déjà notre fonctionnement en Equipe de France donc ce ne sera qu’un prolongement naturel. Vu la bonne entente qui règne entre nous, ça promet beaucoup de plaisir je crois.



Ce sont donc quatorze professionnels qui se sont retrouvés ce lundi matin au Palais des Sports de la ville rose. Les onze de la saison dernière (avec en tête Jérôme Fernandez, Valentin Porte, Nemanja Ilic ou Miha Zvizej) rejoints par Jackson Pavade et Jordan Bonilauri, deux jeunes qui ont signé leur 1er contrat et donc Cyril Dumoulin. Une quinzième recrue est envisageable mais sur la question, le président Philippe Dallard s'est montré des plus clairs. Cela peut être à l'ordre du jour mais il n'y aura aucune précipitation en la matière.  

Le programme de la préparation estivale du Fénix:

21 juillet: Reprise de l’entraînement et stage à Toulouse
Du 28 juillet au 1 août : Stage à Luchon (Haute Garonne)
8 août : Match amical contre Montpellier à Agde (Hérault)
23 et 24 août : Participation aux Masters de Grenoble (Isère)
28 août : Match de gala contre le FC Barcelone au Palais des Sports de Toulouse
30 et 31 août : Participation au Challenge Marrane (Ile de France)

1er match de championnat:

le 10 ou 11 septembre, au Palais des Sports, contre Chambéry

Handzone
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités