mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
France Jeunes: Fabregas ou quand le vélo mène au handball
France Jeunes: Fabregas ou quand le vélo mène au handball
25 Août 2014 | International

Comme ses quinze autres partenaires, Ludovic Fabregas est champion d'Europe de handball des moins de 18 ans. En Pologne, le Montpelliérain, ancien champion de VTT trial s'est véritablement révélé sur son poste de pivot au point d'être élu dans la "All star team".

« Mon frère, c’est un timide mais quand il s'exprime sur le handball, on ne l’arrête plus » Alexandre Fabregas parle de son frère Ludovic avec une certaine admiration. De quatre ans son aîné, l’étudiant en STAPS qui se spécialise dans la préparation mentale au Pôle Espoirs du Montpellier Handball garde cependant un certain recul, pour ne pas tomber dans l’excès. Dans la famille, le sport de haut niveau a toujours rythmé les journées. Car avant de s’intéresser à la petite balle collante, les deux frangins ont été des virtuoses sur deux roues. Et pas n’importe quelle bicyclette… le VTT trial. Une discipline ultra-physique où le franchissement des obstacles en milieu naturel ou artificiel constitue le quotidien. « J’ai commencé le premier, explique le grand frère et en me voyant pratiquer, Ludo s’y est mis. On a pris goût à la haute compétition et chacun dans nos catégories d’âge, on est devenu champions du Monde. » C’est à Banyuls dans les Pyrénées Orientales que tout a commencé pour Ludovic Fabregas. Car en même temps qu’il sillonne les parcours accidentés à vélo, il fréquente le gymnase local et pratique le handball. Très jeune, ses capacités physiques sont déjà impressionnantes. Le gamin ne laisse pas insensibles tous ceux qui le suivent et comme dans la région Languedoc-Roussillon, le club-phare, c’est le MAHB, c’est du côté de Bougnol sous la houlette de Frédéric Anquetil et Jérôme Diaz qu’il fait ses classes. « Ludo a rangé son vélo dans le garage et s’est consacré au handball à 100%. » Le grand frère lui, continue à escalader des obstacles et à faire de l'équilibre sur deux roues jusqu’en séniors avant de se reconvertir dans la démonstration et la promotion de la discipline. De cette époque, Ludo gardera les valeurs de dépassement de soi et la concentration. Sur un terrain, à Banyuls, on l’avait cantonné sur la base arrière. A son arrivée à Montpellier, « Belette » flaire le bon coup et l'oriente vers le poste de pivot.

Cursus classique de la formation avant de se retrouver l’an dernier sur la feuille de quelques matches avec l’équipe professionnelle. «Grâce au hand, reconnait Ludovic Fabregas, j'ai commencé à découvrir le haut niveau au contact des pros. J'ai évolué mentalement, j'ai changé de comportement, en essayant de rester moi-même. » Patrice Canayer a toujours incorporé à petite dose, des éléments du centre de formation, non pas pour leur faire plaisir mais parce qu’ils avaient les qualités nécessaires. Le nouveau champion d'Europe en fait partie. Rien n'est cependant acquis car dans quelques jours, le quotidien et le travail d'apprenti-handballeur reprendra ses droits. Pourtant, le Banyulenc aura le temps de savourer encore et encore le mois qu'il vient de passer. « C'était ma 1ère compét' internationale, c'est vrai. On voulait aller le plus loin possible. Il y a eu ce 2ème match (contre la Hongrie au tour préliminaire) qui nous a ouvert les yeux. Sans cette défaite, nous n'aurions pas eu le même parcours. Ensuite, on s'est rendu compte qu'on avait une équipe capable de monter sur le podium. Et là, on décroche l'or ! C'est incroyable. ». Cerise sur le gâteau à l'issue de cet Euro, comme si la médaille d'or ne suffisait pas à son bonheur, le pivot se retrouve aux côtés de Melvyn Richardson (lui, meilleur arrière droit), dans la "All star team" du tournoi. «Je dois reconnaître que c'est un objectif que je m'étais fixé au début de la compétition. Cela reste quand même une surprise d'avoir été élu mais c'est surtout un honneur et une grande satisfaction.»  L'ancien timide est en train de sortir un peu plus de sa coquille. Ce qu'il vient de vivre ne va qu'accélérer le mouvement. Champion du monde poussins et benjamins sur deux roues, voilà Ludovic Fabregas champion d’Europe… sur deux jambes. Avouez qu’à tout juste 18 ans (il les a eus le 1er juillet dernier), le palmarès commence à être intéressant. Et c'est loin d'être terminé!

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités