mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Luka Karabatic a le sens des responsabilités
Luka Karabatic a le sens des responsabilités
4 Septembre 2014 | France > LNH

Troisième saison consécutive pour Pays d’Aix parmi l’élite. Le club provençal creuse peu à peu son sillon avec Noka Serdarusic à la baguette. Parmi les leaders de l’équipe, Luka Karabatic prend de plus en plus d’envergure. Mais reconstituer un tandem avec son frère Niko ne lui déplairait pas.

Du côté d’Aix en Provence, le slave et l’allemand sont à l’honneur. Noka Serdarusic l’entraîneur fait des progrès en français mais pas suffisamment pour ne plus s’exprimer dans les langues qu’il maîtrise le mieux. Peu importe, le club a recruté comme adjoint Marc Wiltberger pour sa connaissance du handball mais aussi pour  être le lien "linguistique" entre le coach et ses joueurs. Luka Karabatic nourri aux idiomes des Balkans, n’est pas non plus en reste. Le pivot international qui entame sa 2ème saison en Provence (il avait débarqué de Montpellier à la mi-novembre 2012) est également un parfait relais. Sur le terrain, dans le vestiaire et en dehors de la salle. Le cadet de la fratrie part encore cette saison avec des ambitions revues à la hausse, pour son club (même si la prépa a connu son lot de blessés) mais également en équipe de France. En gardant l’espoir qu’un jour prochain, il pourra retrouver Nikola sous le même maillot… dans le même club.

Comment s’est passée la préparation ?
C’était particulier puisque c’est la 1ère prépa qu’on fait avec "Noka". Quand tu as un nouvel entraîneur, tu fais des changements, il y a toujours des choses différentes. Noka a une approche qui lui est propre. Lorsqu’on s’est retrouvé début août, on a fait du hand directement le 1er jour. Je pense qu’il voulait se faire une idée générale, voir un peu tout le monde. Le physique n’est venu que plus tard.

Il vous a emmenés en Slovénie…
Comme l’année dernière puisque Jérémy Roussel avait choisi cette destination. On a fait trois matches amicaux, le reste du temps on s’entraînait trois fois par jour, la charge de travail a été assez importante.

Des entraînements trop intensifs ?
Le rythme étant assez soutenu, il y a eu un peu de casse mais je dirai qu’on voit ça à chaque reprise. On récupère petit à petit ceux qui n’ont pas pu être avec nous mais l'essentiel est de tenir toute la saison. Noka est très exigeant, il veut que tout le monde participe à l’attaque et à la défense, à la montée de balle, on court pas mal, c’est le jeu qu’il veut mettre en place.

Le recrutement cette année, est assez modeste…
D’un autre côté, on perd peu de joueurs. C’est surtout la base arrière qui a été renforcée avec deux Slovènes assez costauds qui communiquent parfaitement avec l’entraîneur. Markotic est un arrière droit doté d’un très bon bras, Cehte je l’avais vu en Ligue des Champions lorsqu’il évoluait à Velenje, il marque des buts notamment de loin, c’est une excellente recrue. Pierrick (Naudin), on le connait, on l’a vu à l’œuvre la saison passée avec Dijon, il a terminé dans le top 5 des buteurs de LNH et avec Noka derrière, il peut vraiment devenir un très bon joueur.

Ça fait presque deux ans que tu es à Aix, n’es-tu pas à l’étroit ?
Non. J’ai surtout envie de poursuivre sur la lancée de l’année dernière avec de plus en plus de responsabilités, notamment dans le domaine défensif. J’ai envie de m’imposer par le jeu, par mes performances et par le fait d’être un meneur.



Etre bon en défense, c'est aussi marquer des points pour l’Equipe de France...
Oui bien-sûr, à Aix je vais progresser au contact de Noka. En sélection, je bénéficie des conseils de Didier Dinart. Il y a une réelle compétence et je ne peux pas demander mieux. Mais je veux être bon partout, être complet dans mon jeu.

Comme ton frère. D’ailleurs espères-tu retrouver Niko dans un club ?
Pourquoi pas… mais aujourd'hui, ce n’est pas d’actualité. Tu le sais, notre relation est fusionnelle et forcément on aimerait rejouer ensemble dans la même équipe en club. Si jamais l’occasion se présente, on ne fermera pas la porte. Même s’il faut faire des sacrifices. On examinera les opportunités lorsqu’elles arriveront.

Il y a plus de chances que cela soit à l’étranger ?
C’est un peu difficile à dire… on ne sait jamais comment peut évoluer la situation.

… en France, on ne voit que le PSG…
Dans le hand d’aujourd’hui, pour se retrouver dans un club performant qui vise la Ligue des Champions, il n’y a pas un million de destinations. Mais bon après, avec le niveau du championnat de France qui augmente, les occasions peuvent être plus larges. Pour le moment on se concentre chacun sur notre club respectif.

Les hasards du calendrier t’amènent à Paris pour le 1er match de la saison…
Si on regarde après, on s’aperçoit que le début de saison (avec donc Paris, Créteil, St Raphaël, Tremblay, Dunkerque, Nantes) est compliqué. On ne s’attend pas à prendre des points au PSG mais c’est peut-être la meilleure période pour les affronter. La pression sera sur leurs épaules. Mais ils ont appris des erreurs de la saison dernière donc ils seront très solides. Leur recrutement est encore une fois très impressionnant.

Les mouvements d’intersaison au PAUC :
départs : Boris Becirovic (Mulhouse), Loïc Laurent (Grenoble), Dejan Bombac (Szeged), Maxime Cochard (Ajaccio)
arrivées : Pierrick Naudin (Dijon), Klemen Cehte (Velenje, Slo), Robert Markotic (Meshkov Brest, Blr)

La préparation du PAUC:

4 août 2014

Trebnje (Slo) - Aix

31-38

6 août 2014

Sélestat - Aix

28-27

8 août 2014

Velenje (Slo) - Aix

43-36

13 août 2014

Aix - Istres

32-29

19 août 2014

Valence (D2) - Aix

27-34

20 août 2014

FC Porto (Por) - Aix

29-27

21 août 2014

Istres - Aix

27-25

28 août 2014

Nîmes - Aix

30-24

3 sept. 2014

Aix - Martigues (N1)

37-17

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités