mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Les "Be In" et les "Be Out" pour 2014-2015
LNH: Les "Be In" et les "Be Out" pour 2014-2015
9 Septembre 2014 | France > LNH

Les trois coups en LNH, c'est mercredi soir. Qui va succéder à Dunkerque pour le titre de champion ? Le PSG va-t-il dominer sans partage comme il y a deux ans, Montpellier, Nantes ou même Toulouse peuvent-ils prétendre à mieux ? Les promus Créteil et Istres doivent-ils s'attendre à vivre une saison compliquée ? Autant de questions que nous avons abordées avec un des meilleurs consultants du handball européen.

Dix-sept ans après avoir porté le maillot de Créteil pour la dernière fois, François-Xavier Houlet fait son grand retour dans le championnat de France de 1ère division masculine. Par la grande porte. Non pas sur le terrain ni sur le banc mais dans la petite lucarne. Il compose avec Thomas Villechaize (de gauche à droite sur la photo de tête), un des deux binômes de commentateurs de la chaîne BeIn sports (Olivier Girault et le journaliste Benjamin Charollais pour l’autre tandem). Ce week-end, "Zouzou" a livré son expertise sur les quatre matches du Trophée des Champions, ce qui lui a valu d’ailleurs, un autre surnom "Marathon Man". Qui de mieux indiqué que l’ancien champion de France 1989 (avec Créteil) et 1995 (avec Montpellier) pour apprécier les forces en présence de la saison 2014-2015 en LNH.

Son favori : « Je ne vais pas être original, je dirai tout naturellement Paris. Normalement, ils sont au-dessus. Ils ont gagné le Trophée des Champions, l’Eurotournoi, Kiel mais ils auront fort à faire parce que cela va se bousculer derrière. Le niveau de cette LNH augmente par celui des équipes qui deviennent prétendantes. »

Dunkerque pour un doublé ? «J’ai un petit doute sur Dunkerque. On est toujours plus exigeant sur l’année qui suit un titre. La digestion est parfois difficile. Ils ont été dans le dur pendant la préparation mais sur des matches officiels avec pas mal de blessés (comme en demie du Trophée contre Nantes), ils ont été capables de retrouver des vertus. Les Nordistes affichent plus d’ambitions en LDC mais ils ne disposent pas d’un banc pour jouer sur tous les tableaux. Comme la saison passée, il y aura un choix à faire. »

Quelles équipes pour les billets européens ? « Montpellier, Dunkerque, Toulouse et Nantes »

Montpellier ? « Il y a du potentiel. Et on l’a vu sur le Trophée, l’effectif n’est pas encore au complet. Samedi, ils ont résisté à Paris et ont montré de belles choses. Même si leur défense est en chantier. Ils ne seront pas loin de la tête. »

Nantes ?  « Ce week-end, avec Nantes, on est resté sur notre faim. L’équipe est retombée dans ses travers à savoir un jeu statique, sans agressivité. En défense, cela a été flagrant. En plus ils se sont souvent énervés et cela leur a été préjudiciable. Et là, on doit parler du comportement de Maqueda (photo du bas). Il sort souvent de ses gonds, du coup dans ces moments-là, il fait n’importe quoi dans le jeu et met ses partenaires dans l’embarras. »

Toulouse ? « Pour leur stabilité. Ils ont conservé leur effectif en ne changeant qu’un gardien et en plus c’est un de l’équipe de France. Ils ont fait une dernière saison remarquable. Très sincèrement, je pense que c’est vers Toulouse qu’on peut trouver la bonne surprise de cette LNH. Le nouvel entraîneur s’inscrit dans la continuité, il ne veut pas tout chambouler. C’est je pense, un atout. »

Pour les accessits ? « St Raphaël et Chambéry. Il faudra attendre de voir si ces deux équipes sont capables d’accrocher le wagon des 5 premiers. Il y a des incertitudes sur la profondeur de leur banc. Elles n'auront que le championnat et les coupes à disputer, elles peuvent en profiter. »

Pour le reste ?
« J’attends beaucoup de Nîmes et de… Créteil. Les Cristoliens remontent mais ont conservé leurs jeunes talents qui se signalent depuis 2-3 ans. On les disait indisciplinés, peut-être que passer par la D2 les a fait évoluer. Et puis ceux qui les entourent sont de grande qualité. Nîmes, c’est un style différent. Il y a aussi de très belles recrues qui vont devoir se fondre dans le légendaire esprit nîmois »

Celles pour lesquelles ça risque d’être plus dur ? C’est vraiment dense. Ils restent cinq équipes. Je vois Istres en difficulté. A moins qu’ils profitent de l’euphorie d’avoir bien figuré en D2 la saison dernière ? Après il y a une interrogation pour Sélestat, est-ce que la mayonnaise va prendre avec presque autant d’arrivées que de départs (7 contre 8) ? Même chose pour Tremblay. Avec l’effectif qu’il y a et connaissant la qualité du nouvel entraîneur, cela devrait être bien mieux que l’an passé. Le bémol, c’est que David Christmann n’a pas totalement choisi les joueurs qui ont été recrutés. Enfin Aix et Cesson. Je ne vois pas les Aixois être parmi les surprises mais pas forcément en danger. Cesson risque de souffrir sur la durée et éprouver quelques difficultés. »

François-Xavier Houlet retrouvera Thomas Villechaize dès jeudi sur BeIn sports pour commenter en direct la rencontre Dunkerque-Cesson (20h45) qui aura été précédée à 20h, de «Handaction» le magazine consacré à la journée de championnat. Ce mercredi, également dès 20h45, Benjamin Charollais et Olivier Girault seront à Toulouse pour Fénix-Chambéry.



                   La côte Handzone pour l'exercice 2014-2015

*****

PSG

****

Montpellier, Dunkerque

***

Nantes, St Raphaël, Toulouse

**

Chambéry, Nîmes, Créteil, Sélestat, Tremblay

*

Aix, Cesson, Istres

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités