mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC: A Montpellier, c'est Dolenec plus ultra
LDC: A Montpellier, c'est Dolenec plus ultra
26 Septembre 2014 | Europe > Champion's League

Ce week-end, coup d'envoi de la Ligue des Champions. Alors que Dunkerque et Paris jouent dimanche, Montpellier passera dès ce samedi, un sacré test face à Rhein Neckar Löwen. Pourtant, les Allemands ne sont pas là pour impressionner Jure Dolenec, un des cinq slovènes de l'équipe héraultaise.

Lors du dernier Trophée des Champions, Jure Dolenec avait brillé de toute sa classe, se multipliant sur la base arrière montpelliéraine et apportant toute sa justesse au rendement de l’équipe. Arrivé la saison passée dans l’Hérault en compagnie de son camarade pivot Matej Gaber, le gamin de Ljubljana (où il est né en décembre 1988) s’est pleinement acclimaté à son cadre de vie. Les débuts n’ont pas été faciles, Patrice Canayer le faisant évoluer par intermittence. Il est devenu désormais l’ingrédient indispensable de l’arrière garde héraultaise. Ce samedi, à l’instar de ses partenaires, il dispute son 1er match de Ligue des Champions, à Mannheim contre les redoutables allemands de Rhein Neckar Löwen.

Montpellier a bien débuté la saison...
C’est une équipe qui se met en place, qui est jeune et qui doit franchir des étapes. Nous avons gagné nos trois 1ers matches de championnat, c’est une bonne chose mais il faut être plus régulier. Comme contre Chambéry ou la 2ème mi-temps face à Sélestat.

Tu sembles avoir trouvé plus d'assise dans cette équipe ?
C'est vrai, je me sens mieux cette saison à Montpellier. Mais c’est normal. L’an dernier, j’arrivais en France avec ma femme, il fallait que je m’habitue à ce nouvel environnement et que je prenne mes marques dans le championnat français. Le handball ici est différent avec celui pratiqué en Slovénie.

Comment cela ?
Dans mon pays, c’est plus tactique. En France, c’est plus physique. En un an, j’ai acquis plus de confiance et j’ai assimilé aussi l’arbitrage. Au début, j’ai été un petit peu impressionné par l’agressivité des défenses et je trouvais que les arbitres ne protégeaient pas assez les attaquants. Et comme je joue toujours au contact, je n’ai pas été épargné.

Tu bouges beaucoup sur la base arrière...arrière droit, demi-centre.
C’est ma conception du handball. Il ne faut pas que tirer au but. Construire le jeu, faire des passes décisives, provoquer des fixations sont aussi importants. Diego (Simonet), Mathieu (Grébille) et "Vidko" (Kavticnik) sont très mobiles aussi, c’est un réel atout pour Montpellier. Quand un gaucher se retrouve demi-centre, ça déstabilise les défenses adverses. Au Trophée des Champions contre le PSG, on a beaucoup utilisé cette formule, on va voir en Ligue des Champions.

Les Slovènes sont nombreux en LNH, comment un si petit pays, peut-il sortir autant de joueurs talentueux et qui plus est, gauchers ?
(rires)
Il n’y a pas de recette miracle. L’école slovène est de qualité et le réservoir est très riche. Et puis, on nous empêche de tirer de la main droite (rires). Mais c’est vrai qu’à chaque génération, il y a toujours un ou deux joueurs qui se distinguent.

Il y a cinq slovènes dans l’équipe, cela facilite beaucoup les choses
C’est sûr, on est presque en équipe nationale ! Les automatismes se créent mais cela va au-delà. Pour l’intégration, c’est un avantage. Quand mon fils Mark est né, il y a onze mois, je venais d’arriver. "Vidko" et "Gajo" (Gajic) qui étaient déjà bien implantés, m’ont beaucoup aidé. J’espère que cela va se passer de la même façon pour Borut.

Borut Mackovsek, c'est la dernière trouvaille de Montpellier...
Euh… parler de Borut, c’est difficile ! C’est un très bon mec mais il le dit lui-même « il est encore un grand enfant ». Mais c’est un sacré joueur doté d’une puissance énorme de tir. Là, il est blessé, il reprend petit à petit et je sais qu’il est très impatient de retrouver le haut niveau. Il a eu un bébé comme moi, ça l’a transformé.

Borut Mackovsek (né le 11-09-1992 / 2.03 / 99 kg) est arrivé à l’intersaison au MAHB. Opéré fin mai du ménisque interne droit, l’arrière gauche slovène reprend cette semaine avec la réserve montpelliéraine.



Samedi, entrée difficile en LDC avec Rhein Neckar comme 1er adversaire
Il y a trois ans avec Velenje (en quart de finale de la Coupe EHF), nous les avons rencontrés à deux reprises et on a perdu de peu (en Allemagne d’un but et en Slovénie, de deux). Ça va être difficile mais Montpellier a les moyens de réaliser un résultat. Rhein Neckar fait partie des favoris pour le Final Four mais si on est sérieux, tout est possible. En tout cas, la pression ne sera pas sur nos épaules.

Quelles peuvent être les ambitions de Montpellier en LDC ?
Si la compétition principale pour nous, c’est le championnat, on ne négligera pas la coupe d’Europe. On a une équipe qui peut passer la phase de groupe même si les adversaires paraissent redoutables. Pour la 4ème place qualificative aux 8èmes, cela va se jouer entre nous, Celje et Moscou. Tout le monde pense que c’est déjà réglé pour les trois premières places !

Le grand jour, c’est aussi la semaine prochaine puisque Montpellier recevra Celje !
Ah ! le rival historique de mon ancien club ! Quand je portais le maillot de Velenje, je n’ai jamais  perdu contre eux. J’espère que cela va continuer. C’est une équipe qui nous ressemble un peu avec beaucoup de jeunes joueurs. Mais pour les cinq slovènes de Montpellier, l’honneur est en jeu. Il faudra gagner.

Tu sembles totalement épanoui ici ?
Comment ne pas l’être ? Il y a une bonne ambiance dans le club, on s’entend bien entre joueurs et puis le climat est meilleur qu’à Ljubljana. Le soleil et la mer toute proche, ça remonte le moral ! (sourires). Mais il n’y a pas que Montpellier. Le cadre dans lequel je suis me convient parfaitement. C’est idéal pour ma famille.



Les repères pour Rhein Neckar Löwen

Seul leader actuel du championnat de Bundesliga (6 victoires, une défaite)

joueurs en vue
: Niklas Landin (gardien – Dan - photo ci-dessus), Uwe Gensheimer (ailier gauche – All), Patrick Groetzki (ailier droit – All), Bjarte Myrhol (pivot – Nor), Alexander Petersson (arrière droit – Isl), Andy Schmid (demi-centre – Sui)

Meilleures perfs en LDC
: demi-finaliste (contre Kiel) en 2009 – Final Four (battu par Hambourg et Barcelone) en 2011 – quart finaliste (éliminé par Barcelone) la saison passée. 

Dernière confrontation officielle avec le MAHB : en quart de finale de la LDC  (2010-2011) - défaite au match aller à domicile (27-29), succès au retour dans l’Hérault (26-35)

Groupe C de la LDC 2014-2015
MKB Veszprem (Hon), RK Celje (Slo), Chekhovskie Medvedi (Rus), Rhein Neckar Löwen (All), HC Vardar (Mac), Montpellier AHB.

Rhein Neckar Löwen - Montpellier ce samedi à 20h45, c'est à suivre sur BeIn sports 3 . Commentaires: Thomas Villechaize - FX Houlet

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités