mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC: Dunkerque et le PSG au pied de leur mur
LDC: Dunkerque et le PSG au pied de leur mur
28 Septembre 2014 | Europe > Champion's League

Les deux grands rivaux de la saison écoulée se retrouvent séparément engagés en Ligue des Champions. Avec des moyens financiers et humains différents et en proie à quelques doutes en ce début de campagne, Dunkerque et le PSG essaieront de bien figurer dans la plus prestigieuse des compétitions européennes.

                              Dunkerque en quête d'un électrochoc

A Dunkerque en ce moment, c'est plutôt la soupe à la grimace. L'entrée en championnat a été désastreuse avec déjà en trois matches, autant de défaites (2) que lors des 18 premières journées la saison passée. Dans le nord, tout le monde attend cette éclaircie, ce déclic qui pourrait pourquoi pas arriver avec cette 2ème participation à la Ligue des Champions. Les Dunkerquois ont été pourtant placés dans un groupe où la qualification pour la suite ne s'apparente pas à une formalité. Avec notamment les Polonais de Kielce (½ finaliste en 2013), les Hongrois de Szeged (vainqueurs de l'EHF en mai dernier) et les Danois de Aalborg qui justement seront les 1ers hôtes des stades de Flandres, ce dimanche. Toujours privé de sa vigie en défense Mickaël Grocaut (problème aux intestins), l'USDK même si elle est dans le doute doit saisir cette chance unique qui lui est donnée. Produire enfin du jeu et livrer le match référence tant espéré. La 4ème voire la 3ème place qualificative aux 8èmes de LDC est cette année, largement à sa portée. Enfin, sur le papier. Reste à savoir si les hommes de Patrick Cazal veulent s'en donner les moyens et prendre leurs responsabilités.



Quatre questions à Patrick Cazal, entraîneur de l'USDK

La situation de Dunkerque est-elle préoccupante ?
Depuis la reprise le 28 juillet dernier, on se dit que cela ne peut pas être plus grave. Maintenant, je trouve que le temps commence à être long. On savait qu’on allait rencontrer quelques soucis après une saison aussi riche, mais là, on est servi !

L’absence de Mike Grocaut peut-elle tout expliquer ?
Il y a deux manières de voir les choses. Effectivement, on peut se dire que l’absence de notre meilleur défenseur est handicapante et qu’ensuite, certains joueurs ont pris du retard sur la préparation. Mais, ça serait se cacher derrière nos responsabilités. Aujourd’hui, ce groupe est dans l’incapacité de se remettre en question, de faire individuellement don de soi pour l’équipe. La concentration n’est pas là, l’envie de se faire violence et l’engagement non plus.

Que faire alors ?
On a beaucoup parlé et je n’ai peut-être pas assez appuyé sur ce qui faisait mal. A moment donné, j’ai été pédagogue, maintenant c’est terminé ! Chacun doit se mettre face à ses responsabilités. On n’est pas là en représentation pour montrer son beau maillot jaune ! Si certains ne sont pas capables de réagir, on donnera les clés à des plus jeunes qui eux, auront envie de mettre de la folie et de courir.

La LDC arrive au plus mauvais moment ?
Si on regarde notre situation aujourd’hui et notre capacité à produire du jeu pendant une heure, on aimerait bien que cela arrive dans un mois. Encore... si on est capable d’évoluer à un meilleur niveau d’ici là. Mais je me dis aussi, que cela peut-être un déclic. Le parfum d’une compétition qui est différente de celle pour laquelle nous n’arrivons plus à nous mobiliser peut nous faire retrouver notre enthousiasme, la joie de jouer au handball. On sera très vite fixé.

Les repères pour Aalborg Handball

4ème actuel de la Ligue Danoise (2 victoires, 3 nuls, une défaite mercredi à Arhus)

Joueurs en vue : Ole Erevik (gardien – Nor), Isaias Guardiola (arrière droit – Esp), Harvard Tvedten (ailier gauche – Nor) Niclas Barud (pivot - Suè)

Meilleures perfs en LDC : 2ème participation (éliminé l'an passé en 8èmes de finale par FC Barcelone)

Dernière confrontation officielle avec Dunkerque : aucune

Groupe D de la LDC 2014-2015
KS Vive Kielce (Pol), Dunkerque, Kadetten Schaffhausen (Sui), Pick Szeged (Hon), Aalborg Handball (Dan), Motor Zaporozhye (Ukr)




                On attend beaucoup du Paris St Germain handball

C'est en avion privé que les Parisiens ont rallié ce samedi la capitale de la Macédoine. L'organisation ne souffrant d'aucune approximation, les dirigeants du PSG ont voulu mettre leurs joueurs dans les meilleures conditions. Car ce qui les attend sur place, face au Metalurg Skopje ne sera pas de tout repos. « Il faudra arriver avec une sacrée dose de confiance mais aussi avec une certaine peur car cela rend vigilant, conseille Philippe Gardent. On est conscient de notre valeur mais on l’a vu contre St Raph’, on peut trébucher. Il faut rester sur nos gardes et mettre toutes les chances de notre côté pour ne pas dépendre d’un arrêt, un poteau ou une décision d’arbitrage qui peut être délicate.» L'entraîneur francilien ne s'exprime pas dans le vide. Il a l'expérience de l'an passé où son équipe était tombée dans un environnement plus qu'hostile dans une salle de 8000 âmes chauffées à blanc et sur des arbitres approximatifs et très laxistes... surtout en faveur des Macédoniens. Encore plus cette fois, le PSG sait à quoi s'attendre. « On ne va pas débarquer en terre inconnue. La seule surprise qu’on peut avoir c’est par rapport à l’équipe qui va nous être présentée. Ils ont joué la semaine dernière à Veszprem en championnat de Hongrie (défaite 33-21), on a regardé et on s’est aperçu que par rapport aux matches disputés en août, Metalurg n’a jamais aligné la même équipe. C’est l’incertitude qu’on a eu pour bien préparer cette rencontre. » La meilleure tactique pour les Parisiens est de se concentrer sur leur jeu. Mercredi, en cartonnant face à Cesson, ils se sont rassurés et cette 2ème saison en LDC, apparait comme plus prometteuse. Le PSG se retrouve dans un groupe où les allemands de Kiel sont les favoris logiques. Derrière, tout est ouvert. A Daniel Narcisse et consorts d'en profiter !



Zac' est de retour

«J’avais très faim de ballons, de sensations, de haut niveau. Et ce soir, j’ai tout retrouvé d'un coup. Ça fait un bien fou !» Mercredi soir lorsqu’il a pris place au centre de la défense parisienne, Zacharia N’Diaye ne s’est posé aucune question. Comme si sa présence sur une feuille de match était habituelle. Sauf que ce match contre Cesson, c’était son 1er officiel sous les couleurs du PSG depuis... deux ans. Deux ans pendant lesquels l’ancien chambérien a pris son mal en patience. Deux ans qu’il attendait ce retour sur les terrains. Eté 2012, le Paris handball vient de passer sous contrôle qatari, Zac’ effectue la préparation au sein du groupe pro. Il se blesse gravement au genou gauche (rupture totale du tendon rotulien). Le sort s’acharne décidément sur lui puisque c’est la 2ème fois, sur le même genou, en l’espace de... deux ans. Le gars ne va pourtant rien lâcher. Il accepte l’opération, la rééducation, les aller/retour à Capbreton, les longues séances avec kinés et préparateurs physiques de tout poil, ces passages obligés où la souffrance prend le pas sur la notion de plaisir. Alors mercredi, à la 46ème minute lorsqu’il est sorti après son 3ème deux-minutes (à mettre sur le compte de son impétuosité), il est venu s’asseoir dans les tribunes. Pas n’importe où. Au milieu des jeunes du centre de formation qui lui ont presque tous tapé dans la main ou sur l’épaule. Comme pour marquer une certaine forme de respect. Le respect que l’on doit à un homme bien qui en a vraiment bavé pour en arriver là. «Contre Cesson, il a répondu à nos attentes, validait Philippe Gardent. Zac’ est une opportunité supplémentaire car au début de l’été, il n’était pas forcément dans nos plans parce qu’on ne savait pas du tout comment il allait réagir. Il a bossé dur et maintenant il commence à pointer le bout de son nez. Il faut juste qu’il canalise son enthousiasme. Par contre, c’est costaud et ça joue juste. Ce poste 3 en défense est très délicat et on a besoin de deux mecs performants (avec Gojun) à ce niveau, notamment en Ligue des Champions.»



Les repères pour Metalurg Skopje

4ème ex aequo de la Ligue Seha (2 victoires, 2 défaites)

joueurs en vue : Darko Stanic (gardien – Ser), Dejan Manaskov (ailier gauche – Mac), Pavel Atman (demi-centre – Rus, notre photo), Luka Cindric (arrière gauche – Cro), Renato Vugrinec (arrière droit – Mac, actuellement blessé)

Meilleures perfs en LDC : 7ème participation – ¼ finaliste en 2013-2014 (éliminé par Kiel) et en 2012-2013 (éliminé par Kielce)

Dernière confrontation officielle avec le PSG : en phase de groupe la saison passée (victoire en Macédoine 28-26, défaite à Paris 32-29)

Groupe A de la LDC 2014-2015
THW Kiel (All), HC Metalurg (Mac), HC PPD Zagreb (Cro), Naturhouse La Rioja (Esp), PSG Handball, HC Meshkov Brest (Blr)


Les deux matches sont à suivre ce dimanche sur

Dunkerque/Aalborg dès 15h10 sur beIN SPORTS MAX 4. Commentaires: Benjamin Charollais / Olivier Girault

HC Metalurg/Paris SG dès 19h sur beIN SPORTS 3. Commentaires: Thomas Villechaize / François Xavier Houlet

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités