mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : C'est la crise à Baia Mare.
LDC F : C'est la crise à Baia Mare.
3 Novembre 2014 | Europe > Champion's League

Que se passe-t-il à Baia Mare ? Après une sévère défaite face à Metz, les Roumaines ont cédé à Larvik un match dont elles avaient les clés (23-24) : problèmes de communication, internationales sur le banc, le nouveau projet roumain peut-il encore fonctionner ?

À domicile, l'équipe de Baia Mare s'est présentée devant son public avec un tout autre visage que celui présenté à Metz : une envie d'en découdre et une Paula Ungureanu parfaitement rentrée dans son match permettent aux locales de mener déjà 4-1 à la 5ème minute. Un 4 qui aurait pu être un 6 avec plus de chances aux pénaltys ... Des échecs au tir qui permettent à Larvik de se remobiliser pour enfin trouver Isabel Blanco au pivot lorsque ça n'est pas Alina Wojtas à 9m. Néanmoins, la défense scandinave est trop rude et les fautes profitent à Baia Mare. À la mi-temps, Makeeva et Davydenko sont les principales artificières côté roumain : en face, Larvik est crispé, même si mené d'un point seulement, les Norvégiennes doivent beaucoup aux 4 jets de 7m manqués par le camp adverse et à la surprenante entrée d'Anja Hammerseng-Edin, qui malgré ses erreurs, s'offre un triplé en fin de période.

La stratégie de Buceschi apparaît limpide au retour des vestiaires tant elle est efficace : neutraliser Wojtas, prise en stricte, et Mørk, qui trouvera rarement le chemin du but dans cette rencontre. De fait, c'est en attaque que le vernis craquelle et Gro Hammerseng-Edin ou Sanna Solberg en profitent pour contre-attaquer : une façon pour ces dernières de garder leur équipe à flot dans une rencontre qui leur échappe. Si les Roumaines s'appuient essentiellement sur une base arrière dirigée par Luciana Marin (5 buts) pour scorer, on ne peut qu'admirer l'efficacité de Blanco au pivot qui oblige l'entraîneur roumain à poser un temps mort lorsque Larvik égalise (20-20 à 12 minutes de la fin). Alors que l'arbitre leur accorde un énième pénalty, c'est certainement à cet instant que les joueuses de Baia Mare lâche le match : Valentina Ardean-Elisei s'essaye à un lob d'une rare arrogance ... qui sera arrêté par une Sandra Toft peu éblouissante mais présente dans les moments clés. Ardean-Elisei est finalement remplacée bon an mal an par Camilla Herrem qui a pourtant l'habitude de jouer Larvik. Au final, c'est le coaching d'Ole Gustav Gjekstad qui s'avère payant : en faisant entrer Wojtas, économisée jusqu'alors et en passant Nora Mørk à la mène, il gère le money-time et laisse ses joueuses, qui auront couru après le score pendant tout le match, s'imposer d'un but.

Si Larvik à souffert au pied des Carpates, elles ont su s'adapter, en passant notamment par Blanco au pivot (5 buts) ou Anja Hammerseng-Edin (6 buts) qui propose son meilleur match depuis un long moment. Sandra Toft et ses poteaux risquent de hanter Baia Mare pendant un long moment : l'équipe aura manqué au final 7 pénaltys ... Cependant, on cherchera plutôt la raison de cette débâcle dans le mal-être qui règne au sein de l'équipe depuis plusieurs semaines maintenant. Au début de la saison, le coach, Costica Buceschi avait démissionné, prétextant des difficultés de communication (Baia Mare compte 7 nationalités), réintégrant le club quelques jours plus tard. Face à Larvik, Alexandra Do Nascimento (meilleure joueuse 2012) et Camilla Herrem ont passé le plus clair de leur temps sur le banc, cette dernière échangeant désormais avec son entraîneur par médias interposés. Elle confiait au norvégien VG ne pas se sentir bien en Roumanie, évoquant son départ à la fin de la saison; en outre, elle dénonçait la non-préparation de la rencontre face à Larvik et le fait de ne pas avoir été consultée, elle qui joue ce club en championnat depuis près de 10 ans. Buceschi a déclaré aux médias roumains qu'il ne pouvait pas consulter chaque joueuse et qu'elle était libre de partir : "Baia Mare ne retient personne". Ambiance.

HCM Baia Mare (ROU) - Larvik HK (NOR), 23-24 (13-12)
Vendredi 31 octobre 2014, 18h.
Sala Polivalenta Lascar Pana (Baia Mare, Roumanie)
2000 spectateurs.
Arbitres : MM. Péter Horváth et Balázs Marton (HON).

Baia Mare : Paula Ungureanu, Barbara Arenhart, Claudia Cetateanu - Valentina Ardean Elisei (1), Eliza Buceschi (3), Ekaterina Davydenko (7), Alexandra Do Nascimento,  Elena Gjeorgjievska, Camilla Herrem (1), Anastasiya Lobach, Kseniya Makeeva (3), Luciana Marin (5), Adriana Nechita (2), Gabriella Szucs (1), Timea Tatar, Bianca Tiron. Coach : Costica Buceschi. Suspensions : 2x2 min.

Larvik : Sandra Toft, Alma Hasanic - Tine Albertsen, Frida Bjaaland, Isabel Blanco (5), Kristine Breistøl, Karoline Breivang, Anja Hammerseng-Edin (6), Gro Hammerseng-Edin (4), Vilde Johansen, Linn-Kristin Riegelhuth Koren (1), Sofie Lund, Nora Mørk (3), Sanna Solberg (1), Linn Jorum Sulland, Alina Wojtas (4). Coach : Ole Gustav Gjekstad. Suspensions : 5x2 min.

Metz se complique la tâche en Pologne (Lire le résumé)

Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
LublinMetz353102/11 
Baia MareLarvik232431/10 
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
MetzLublin 09/11 
LarvikBaia Mare 08/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Larvik6330077663 
2Metz231208584-16
3Lublin2312083891-1
4Baia Mare231207783-2-5

Dans le groupe A, Hypo n'y est pas ...
Que dire ? Après le sursaut d'orgueil face à Volgograd la semaine passée, l'équipe d'Hypo Niederösterreich a montré face à Leipzig (42-22) qu'elle n'avait pas sa place dans la plus haute compétition européenne. Toujours aussi seule, Gorica Acimovic (8 buts néanmoins) n'a rien pu faire face à une machine allemande (Lang et Mazzucco en tête avec 9 pions chacune) qui surclasse les Autrichiennes de 20 buts. Dans l'autre match de la poule, une fantastique Mirjeta Bajramoska (8 buts) a envoyé son équipe de Krim écraser les Russes de Volgograd, chez elles (25-26). En débauchant Liliya Artsiukhovich (Baia Mare) et la Française Allison Pineau (Vardar Skopje), le Krim Mercator est doucement en train de se rebâtir une base arrière, après l'exode massif de ses joueuses en fin de saison dernière. Pour Hypo en revanche, l'avenir en Ligue des Champions paraît compromis.

Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
LeipzigNiederösterreich422231/10 
VolgogradLjubljana252601/11 
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
NiederösterreichLeipzig 09/11 
LjubljanaVolgograd 09/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Leipzig43210917326
2Ljubljana4321082751-6
3Volgograd331117770-1 
4Niederösterreic.130216799-1 

Buducnost chatouillé, le Vardar dans le dur
En Allemagne, Thüringer a tenu 20 minutes avant de lâcher complètement face à un Buducnost évoluant avec une facilité déconcertante dans ce groupe B (11-16 à la mi-temps). Au retour des vestiaires cependant, la réaction allemande à échauffé les esprits et c'est dans une ambiance électrique que les joueuses ont terminé la partie : revenues à deux buts à la 48' (19-21), l'équipe d'Herbert Müller craque en fin de match et s'incline 22 à 27, privée de Danick Snelder, sortie à la 39'. À noter côté monténégrin, le retour de Majda Mehmedovic qui ne peut qu'apporter encore davantage à un jeu déjà bien huilé ... Le Vardar n'y est pas : le club qui devra se passer des services d'Allison Pineau a aussi perdu une joueuse majeure au pivot. En effet, on devrait pas revoir Begoña Fernandez - victime d'une rupture du ligament croisé du genou -  sur les terrains d'ici la fin de la saison. Son absence n'est pourtant pas à l'origine du coup de semonce porté par les Croates de Podravka : Miranda Tatari (7 buts) et ses co-équipières étaient simplement remontées - elles menaient 8-3 au quart d'heure de jeu - et elles peuvent nourrir bien des regrets quant à l'issue de ce match qui les pousse inexorablement vers la sortie.

Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ThüringerBuducnost222702/11 
KoprivnicaVardar262702/11 
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BuducnostThüringer 09/11 
VardarKoprivnica 09/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Buducnost6330082663 
2Vardar4321070702 
3Thüringer231207673-2 
4Koprivnica030307392-3 

Premiers points pour les petits poucets, Györ sur sa lancée
Les regrets, ça sera aussi pour Zagreb dans le groupe C : menées par une Neli Irman (7 buts) qui propose enfin ce à quoi elle nous avait habitués lors de sa pige à Krim la saison dernière, les Croates ont fait la course devant pendant la quasi-totalité du match. Malheureusement pour elles, Ida Oden (10 buts) et Jenny Alm (8 buts) ont su porter leur groupe, à chaque fois, pour revenir au score. La qualification pourrait bien se jouer dès la semaine prochaine à Zagreb pour ces deux équipes. C'était un premier vrai test pour Viborg, face au champion en titre : même si un retour de vestiaires catastrophique leur coûte le match mais tout n'est pas à jeter pour autant. À suivre donc. Enceinte, Anita Görbicz devrait quitter prochainement l'aventure : Ambros Martin en a profité pour la laisser passer le relais à ses coéquipières. En n'entrant que pour les jets de 7m, elle a ainsi permis à Agnes Boczko-Hornyak de faire une entrée convaincante (5 buts), elle qui n'avait eu que très peu de temps de jeu depuis son retour de maternité. Eduarda Amorim quant à elle a pris les rênes de l'équipe et termine à 7 buts : en défense, elle maîtrise son sujet et sa troupe aura littéralement étouffé la base arrière danoise. Comme pour Buducnost, la voie semble royale pour Györ jusqu'au tour principal.

Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Sävehof FZagreb292931/10 
ViborgGyor253002/11 
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ZagrebSävehof F 09/11 
GyorViborg 09/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Gyor63300100693 
2Viborg432108873-1 
3Zagreb1302170860 
-Sävehof F13021751050 
© Amélie Huhn
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités