mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
En LNH, rien n'est acquis. En bas comme en haut.
En LNH, rien n'est acquis. En bas comme en haut.
5 Novembre 2014 | France > LNH

Excepté St Raphaël qui s'est baladé, les cinq autres rencontres de la 8ème journée de D1 programmées ce mercredi soir ont été indécises jusqu'au bout. Montpellier à Cesson mais surtout Nantes face à Chambéry ont laissé quelques plumes, Istres remporte sur le gong son 1er succès de la saison.

Il fallait bien que Mickaël Robin (notre photo de tête) se rappelle au bon souvenir de ses anciens partenaires de Montpellier, club où il a passé trois saisons et demi avant de faire un crochet par Barcelone et débarquer à Cesson où il a pris peu à peu ses marques. Ce mercredi, le gardien de buts attendait cette opposition avec impatience. On comprend désormais pourquoi. C'est lui qui a remis la formation bretonne dans le droit chemin après que Montpellier ait mené pratiquement durant tout le match et sauvé dans le money-time, le point du match nul (27-27). Avec ses 19 arrêts, Mickaël Robin a été d'une efficacité exemplaire. Le MAHB a rapidement fait le trou en 1ère période (3-8 à la 15ème) et a continué à bonifier son avance en début de second acte (16-23 à la 44ème). C'est dans ce dernier quart d'heure que les Héraultais ont manqué de fraîcheur (on pense alors à la fatigue accumulée par tous les internationaux sollicités par les sélections nationales et qui pour la plupart, comme l'avait fait remarquer Patrice Canayer, n'est rentré que lundi dans la journée). Cesson en a profité pour recoller au score (24-24 à la 52ème) et pour même passer devant à deux reprises dans les quatre dernières minutes. C'est l'inévitable Michael Guigou qui marquera le but ultime, synonyme de partage des points.

Match nul également entre Nîmes et Toulouse dans une rencontre où le score n'a pas mis en valeur les deux blocs défensifs (33-33). C'est pourtant les Toulousains qui vont tenter d'emballer la rencontre et imposer leur maîtrise notamment par Nemanja Ilic. Le petit Serbe inscrira 10 buts sur l'ensemble. Après 9 minutes, le Fénix s'était déjà envolé (3-7). Après avoir laissé passer l'orage et en se montrant moins maladroit, Nîmes va refaire son handicap et passer en tête peu avant la pause. La seconde période sera très serrée, les deux équipes se neutralisant pendant 30 minutes. Toulouse aurait même pu réaliser un mini hold-up sur la fin, là aussi le partage des points parait équitable. Malgré une infirmerie bien remplie, l'USAM refait surface après ses deux déroutes face à Sélestat et Montpellier grâce notamment à un bon Yassine Idrissi sur sa ligne et les 17 buts du duo Podsiadlo-Aguirrezabalaga. Toulouse marque le pas. La fatigue et les limites du banc commencent à se faire sentir.

A Tremblay, le derby francilien face à Créteil a tenu ses promesses. Dans l'engagement et l'âpreté des débats. Si de part et d'autre, les deux gardiens titulaires (Rezar et Ristovski) se sont neutralisés, Tremblay a su accélérer au bon moment. Jamais les Séquanodionysiens n'ont été en danger. Même quand Créteil après avoir été mené de trois buts, est revenu au score (18-18 à la 49ème), les coéquipiers d'Oussama Boughanmi (meilleur buteur avec un 6/7 - en photo) sont repartis à l'abordage et même avec un seul but d'avance à quatre minutes de la fin, ont tenu bon jusqu'au bout (23-22). 

Les joueurs de Sélestat n'ont certainement pas préparé leur déplacement à Saint Raphaël dans les meilleures conditions. Leur avion étant retardé depuis mardi soir en raison des fortes pluies qui s'étaient abattues sur l'aéroport de Nice, les Alsaciens n'ont posé les pieds dans le Var qu'en début d'après-midi. Ceci n'explique pas totalement leur déroute face au SRVHB. Il n'y a pas eu de contestation possible face à la détermination raphaéloise dans le sillage d'un Slavisa Djukanovic des grands soirs (16 arrêts). A la pause, St Raph menait de six longueurs (19-13), de huit à la 40ème, de neuf au final (31-22). Les contreperformances de Montpellier et Nantes arrangent les affaires des hommes de Joël Da Silva qui avant le Dunkerque-Paris de ce jeudi grimpent sur le podium. Sacré Jojo !

Les deux plus grosses surprises de la soirée sont arrivées d'Aix en Provence et de Nantes puisque l'équipe qui se déplaçait, s'est imposée presque sur le gong.

Sur Handzone, Gilles Derot nous avait avoué être à la recherche d'un déclic. Un résultat qui permettrait à Istres de valider le travail effectué à l'entraînement et surtout de mettre fin à ce surplace inquiétant en queue de classement. L'ancien international peut être satisfait de son déplacement à Aix en Provence. Istres conserve la lanterne rouge mais a enfin remporté son 1er succès de la saison en LNH. Le promu a du cœur et il l'a encore prouvé ce mercredi à l'extérieur comme il en avait fait la démonstration lors de son voyage à Chambéry d'où il avait ramené un point. Après un départ canon des hommes de Serdarursic (5-1 après 5'), Istres va trouver les ressources pour produire du jeu et poser quelques difficultés à la défense aixoise (15-15 à la 26ème). Au retour des vestiaires, les joueurs de Gilles Derot vont même exploiter pleinement un temps fort (et quatre buts consécutifs) qui va leur faire changer de rôle. Ils ne subissaient plus, bien au contraire, c'étaient eux qui contrôlaient la rencontre (19-22 à la 38ème). A la traine, Aix va trouver les ressources pour revenir (29-28 à la 53ème) mais incapable de conserver cette maigre avance, c'est plutôt Istres qui va profiter de ces dernières minutes (30-31). Alors que le chronomètre était arrivé à son terme et que Stojanovic en position de tir avait été balancé dans les 6 mètres, Mathieu Ong tentait un dernier face à face avec Kosanovic (photo ci-dessus). Malheureusement pour lui, son jet de 7 mètres sera détourné par le portier istréen. "C'est une défaite qui nous met en danger, reconnaissait Mickaël Illes au micro de beIn sports. On a manqué de tout, d'envie, d'engagement et de réussite au shoot. On n'avait pas le droit de perdre contre Istres chez nous."  



Mais la super mauvaise affaire, c'est Nantes qui la réalise. Déjà malmenés par Paris avant la trêve internationale, les hommes de Thierry Anti se sont fait surprendre par Chambéry. Jackson Richardson va commencer à prendre goût à son intérim d'entraîneur principal puisqu'après une tentative ratée à Créteil, le déplacement en Loire-Atlantique a donc été couronné de succès. Profitant des pertes de balle et des nombreuses fautes sifflées contre les Savoyards, Nantes va réaliser une entame quasi parfaite avec comme d'habitude un Valero Rivera (12 buts sur la totalité du match) omniprésent (11-6 après 20'). Malmené, Chambéry va finir par réagir et refaire une grande partie de son handicap (14-13 à la pause). Le rapport de force étant d'un coup plus équitable et même si Nantes va remettre un coup d'accélérateur en début de seconde période, les Savoyards vont toujours rester au contact. Les six dernières minutes vont leur être favorables, Edin Basic faisant basculer le score en faveur de son équipe (27-28). D'un coup, l'atmosphère du Palais des Sports va devenir irrespirable et intenable pour les nerfs. Alors qu'un score de parité après un nouveau but de Nicolas Claire semblait être l'issue promise, Rémi Feutrier, l'ailier gauche chambérien va surgir au moment le plus opportun... à cinq secondes du buzzer pour tromper la vigilance de Matias Schulz et envoyer ses coéquipiers au paradis (29-30). Et même si le podium est toujours d'actualité, Nantes a perdu gros ce mercredi sur ses propres terres. Quant à Chambéry, toujours en attente d'un nouvel entraîneur (pourquoi d'ailleurs ne pas conserver le grand Jack à ce poste plutôt que d'attirer un mercenaire slovène, croate ou macédonien ?), le sourire est revenu sur tous les visages.



SAINT RAPHAEL VHBSELESTAT ALSACE      31-22  (MT: 19-13)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/11/2014 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Châtaigniers  -  ST RAPHAEL


*****************************

USAM NIMES GARD - FENIX TOULOUSE     33-33  (MT: 17-17)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/11/2014 à 20:00:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc  -  NIMES



CESSON RENNES - MONTPELLIER AHB      27-27  (MT: 11-15)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/11/2014 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne  -  CESSON SEVIGNE

*****************************

HBC NANTES - CHAMBERY SAVOIE         29-30  (MT: 14-13)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/11/2014 à 20:30:00
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU  -  NANTES



TREMBLAY EN FRANCE  - US CRETEIL           23-22  (MT: 12-10)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/11/2014 à 20:30:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY   -   TREMBLAY EN FRANCE

*****************************

PAYS AIX UCISTRES OPH                      30-31  (MT: 17-16)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/11/2014 à 20:45:00
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMERIES  -  AIX EN PROVENCE

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités