mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Deux mois ferme pour Kopljar
LNH: Deux mois ferme pour Kopljar
10 Novembre 2014 | France > LNH

La décision de la commission de discipline de la LNH était attendue notamment du côté du PSG. Marko Kopljar qui avait montré les dents lors d'un match contre Chambéry écope de six mois dont deux ferme de suspension. Thierry Anti lui, entendu pour d'autres faits prend trois dates dont deux ferme.

Pour avoir mordu même superficiellement Benjamin Gille, à la 37ème minute de la rencontre Chambéry-PSG du 15 octobre dernier, Marko Kopljar devra patienter dans les tribunes. Réunie ce lundi après-midi en 1ère instance, la commission de discipline de la Ligue a infligé à l’arrière droit parisien une suspension de six mois dont deux ferme. Deux mois qui couvrent la période internationale donc le joueur devrait être privé de matches nationaux (de championnat essentiellement) entre le 20 novembre et le 20 janvier environ, soit 4 à 5 dates.

Tard ce lundi soir, la direction du club a pris acte de la sanction et ne semble pas vouloir faire appel.

Concernant le manager général du PSG Bruno Martini qui serait allé "embêter" les arbitres dans leurs vestiaires ce même 15 octobre à la fin de la rencontre, le dossier étant en cours d'instruction, aucune décision n'a été prise. 

Enfin, il restait à se pencher sur le cas de Thierry Anti qui s'est signalé à l’oreille et au vu de tout le monde, une semaine plus tard à Carpentier, lors du PSG-Nantes. Le coach nantais avait baissé son pantalon et fait mine de montrer son postérieur en direction de la table de marque après l’exclusion définitive de Maqueda mais surtout en début de seconde période, avait eu une attitude irrespectueuse et des paroles peu flatteuses à l’endroit de Jean Lelong, le délégué du match. Thierry Anti est sanctionné de trois dates dont deux ferme.  

Le HBCN a pris également acte de cette décision et ne fera pas appel. L'intérim sur le banc sera assuré par l'excellent Grégory Cojean.

Un autre cas doit être examiné dans une semaine (lundi 17 novembre). Il concerne Gaël Pelletier le président du HBC Nantes qui a remis en cause par voie de presse l’honnêteté de la Ligue à qui il reproche une attitude un peu trop complaisante à l’égard du PSG. Sollicité, le patron du "H" n’a pas voulu revenir sur ses allégations tout en précisant qu’il n’avait rien contre le club de la capitale mais qu’il ne comprenait toujours pas pour quelle raison, suite au geste de Marko Kopljar, le joueur croate n’avait pas été immédiatement suspendu à titre conservatoire. « La LNH n’a pas voulu affronter la pression médiatique que représente le PSG vis-à-vis de ce cas. Je n’ai jamais affirmé que la Ligue avantageait Paris mais que le PSG était avantagé par cette décision.  C’est totalement différent. » Gaël Pelletier attend très sereinement sa comparution et ne dévoilera pas ses arguments de défense avant cette échéance.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités