mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : L'heure des comptes
LDC F : L'heure des comptes
24 Novembre 2014 | Europe > Champion's League

C'est terminé : cette sixième journée était la dernière pour espérer se qualifier ou pour récupérer quelques points en vue du tour principal. Pour rappel, les équipes qualifiées emportent leurs points avec elles au tour suivant mais sans les points gagnés contre l'équipe éliminée (reversée en Coupe des Coupes). Au petit jeu de la capitalisation, c'est Thüringer qui s'en sort le mieux : en arrachant 2 points au Vardar, les Allemandes ne débuteront pas la campagne de février avec un compteur vierge.

Penezic et Lazovic aux commandes
Ne cherchez plus, le mauvais œil a quitté Metz pour s'installer en Macédoine. Déjà privée de Tatiana Khmyrova et Begona Fernandez, Indira Kastratovic a également dû faire une croix sur Allison Pineau qui a quitté le club. Aujourd'hui, c'est sans sa principale meneuse de jeu, Andrea Lekic (blessée à la cheville) qu'elle s'est présentée face à Thüringer. Le Vardar a bien retrouvé un air de Krim lorsque le duo Penezic-Lazovic s'est mis en tête de maintenir le navire à flots. En vain. Pourtant, la première période avait tourné en faveur du Vardar : si les Allemandes avaient pris le large dès la 11' (4-2) à la faveur d'une excellente Krause dans ses buts, Suslina va permettre à Lazovic de revenir à 4-4, puis à 5-5 (14'). Au quart d'heure de jeu, c'est Andrea Penezic qui embraye pour enfin passer devant (5-6) ... puis se heurter à Krause sur un jet de 7m. Les deux équipes ont ensuite fait jeu égal jusqu'à ce que le Vardar profite du manque de rythme des Allemandes pour imposer le leur. Entre arrêts d'Inna Suslina et contre-attaques, le Vardar devait amorcer la reprise avec une avance de deux buts.

Mauvaise opération pour le Vardar
Au retour du vestiaire, Thüringer tourne toujours au ralenti et le Vardar en profite pour creuser l'écart (11-14 à la 36') : c'est sans compter - une fois de plus - les parades de Jana Krause (17 arrêts), un jeu à la chasuble et deux superbes contres qui permettront aux Allemandes de revenir (15-15 à la 43') puis de prendre l'ascendant grâce à Nadja Nadgornaja, toujours superbe (8 buts). La suite n'est que déboires pour les Macédoniennes qui ne savent plus quoi faire entre un but fermé et des infériorités numériques à des moments clés : si elles parviennent à tenir jusqu'au money-time (20-20 à la 57'), le dernier pénalty manqué leur est fatal et laisse les Allemandes s'approprier deux points décisifs pour le tour suivant. Sans être catastrophique, cette opération ne fait pas franchement les affaires du Vardar qui, en plus d'une infirmerie chargée, n'affiche que 3 points au compteur à l'issue de cette phase préliminaire.

Dans l'autre match du groupe B, Buducnost s'est imposé logiquement sur Podravka : un match pour l'honneur puisque l'équipe croate était d'ores et déjà éliminée.

Thüringer HC (GER)- WHC Vardar SCBT (MKD), 21-20 (10-12).
Samedi 22 novembre 2014, 14h30. Wiedigsburghalle (Nordhausen, Allemagne), 1800 spectateurs.
Arbitres : MM Dennis Engkebølle Stenrand et Anders Kaerlund Birch (DEN).
Thüringer : Jana Krause, Dinah Eckerle - Marieke Blase, Katrin Engel (2), Svenja Huber (3), Lydia Jakubisova (2), Franziska Mietzner, Nadja Nadgornaja (8), Meike Schmelzer (1), Martine Smeets (2), Danick Snelder (2), Kerstin Wohlbold (1). Coach : Herbert Müller. Suspensions : 3x2 min.
Vardar : Inna Suslina, Amandine Leynaud, Dragana Petkovska - Anja Althaus, Olga Chernoivanenko (2), Siraba Dembélé, , Alena Ikhneva, Andrea Klikovac (1), Barbara Lazović-Varlec (5), Sara Mitova, Julija Nikolić (2), Andrea Penezić (6), , Jovanka Radicević, Simona Stojanovska, Maja Zebić (4). Coach : Indira Kastratović. Suspensions : 6x2 min.

Pineau et Goudjo au tour principal avec Krim
Dans le groupe A, c'est la déroute pour Krim : l'équipe slovène - futur point de chute d'Allison Pineau et fief d'Amélie Goudjo - enregistre sa troisième défaite de rang dans ce premier tour de Ligue des Champions. Elle devra sa qualification à la victoire de Volgograd face à Hypo. Pas de miracle donc pour les Autrichiennes qui ont néanmoins le potentiel pour résister en Coupe des Coupes. De son côté, la nouvelle formule de la Ligue des Champions risque de faire parler d'elle : si Buducnost est relativement à l'abri d'une quelconque déconvenue avec ses 7 points, ça sera plus compliqué pour le Vardar qui n'a que 3 points d'avance avant la campagne de février/mars : plus que la qualification, c'est une place parmi les meilleurs qu'il faudra aller chercher pour s'assurer un quart de final plus accessible.
Dans la poule A, on retrouvera donc les équipes suivantes. L'ordre des matchs reste sujet à changements de la part de l'EHF étant donné que deux équipes d'un même pays (l'Allemagne) se retrouvent dans le même groupe.

Dernière Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ThüringerVardar212022/11 
LjubljanaLeipzig313522/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Buducnost7430197770 
2Volgograd64310108962 
3Leipzig442201111121 
4Vardar341218789-1 
5Ljubljana24130105116-2 
-Thüringer2413078961 

Györ inaugure la nouvelle Audi Arena
Elles ont lutté, les joueuses de Györ, en première période. À la chasse aux points, Sävehof s'est jeté dans la bataille, négligeant le palmarès de l'adversaire et le baptême de son nouveau terrain de jeu. C'est ainsi que la nouvelle Audi Arena de Györ a dû pousser son équipe qui rentrait au vestiaire avec deux ridicules buts d'avance (16-14) sur les Suédoises, battues 21-38 à l'aller. Après la pause, Grubisic s'installe dans les buts, permettant à ses coéquipières de prendre le large (22-15 à la 39'). Via Jenny Alm, certainement l'une des arrières les plus sous-estimées de la compétition, Sävehof a bien tenté d'enrayer la machine hongroise mais le duo Amorim-Kovacsics, particulièrement en forme n'a pas hésité à enfoncer le clou, atteignant les 10 buts d'écart à la 48' (28-18). Plus qu'enfin admirer la nouvelle salle de Györ, ce dernier match de tour préliminaire aura également été l'occasion de découvrir Alexa Weninger, la jeune (17 ans à peine) portière locale qui jouait face à Sävehof son premier match de Ligue des Champions.

A Viborg, le retour du Rikke "Show"
10 fois championne du Danemark, championne olympique à Athènes, Rikke Skov affiche déjà 3 Ligues des Champions à son palmarès. Écartée des terrains après une aventure londonienne décevante (le Danemark n'avait pas su s'extraire des poules), la patronne semble de retour. Maîtrisées par Zagreb, qui jouait sa survie, les Danoises ont gentiment donné le change en première période : elles sont su creuser l'écart dans la seconde demi-heure, autour d'une Rikke Skov impressionnante, tant dans ses tirs que dans ses passes, souvent décisives. Reste que l'effectif de Viborg, aussi efficace soit-il, semble se réduire à peau de chagrin : avec seulement 3 points sécurisés pour le tour principal, le club scandinave devra assurer ses arrières avant le printemps.

Metz peut remercier Larvik
Une défaite de Larvik aurait propulsé Lublin en phase principale, laissant Metz s'y présenter avec un seul petit point à son actif. Sauf que les Polonaises n'ont jamais vu le jour en Norvège : Larvik a fait du Larvik et s'est imposé avec une marge de 11 points. Lorsqu'elle jouent de la sorte, rien ne peut les arrêter, les Norvégiennes ont enchaîné les contre-attaques, ne laissant aucun répit à Lublin qui risque de se rappeler longtemps de son aventure au pays des fjords : à la mi-temps, elles avaient déjà 10 buts de retard. Au retour des vestiaires, Larvik enfonce le clou et affiche son plus grand écart du match, +13 buts à la 33' (23-10). Les joueuses d'Ole Gustav Gjekstad ont donc fait le plein (8 points) avant de se frotter aux cadors du groupe C : avec 4 points, Metz adopte déjà une posture favorable. Même si on les suspecte d'apprécier se trouver au bord du gouffre, elles afficheront pourtant 4 points quand leurs victimes de Baia Mare (voir le résumé) devront souffrir pour simplement ouvrir leur compteur. Tout est bien qui finit bien, donc, pour les Dragonnes : rendez-vous le dernier week-end du mois de janvier contre Viborg. Il faudra enchaîner sur Györ, le champion en titre puis ne pas tomber dans le piège Sävehof avant les matchs retour.

Dernière Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Baia MareMetz232421/11 
GyorSävehof F352321/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Gyor84400115894 
-Larvik84400106944 
3Metz44220103981 
4Viborg341211081020 
5Sävehof F1403194126-1 
6Baia Mare0404096113-4 
© Amélie Huhn
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités