mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC: Décisif pour Dunkerque et pour Montpellier
LDC: Décisif pour Dunkerque et pour Montpellier
5 Décembre 2014 | Europe > Champion's League

Alors que le PSG ne se déplace à Zagreb que mardi, Dunkerque et Montpellier jouent gros ce samedi, respectivement face à Zaporozhye et à Celje pour une qualification en 8èmes de finale de la Ligue des Champions. Rien ne sera pourtant définitif, le suspense pourrait durer jusqu'à la fin de la phase de groupe en février prochain.  

A Dunkerque si le staff technique a sa part de boulot, le médical lui, n'est pas en reste. Afgour (dos), Touati (épaule), Soudry (genou et opéré du ménisque lundi), Paczkowski (genou) et Lamon (côtes, même si un essai sera fait ce samedi matin) occupent l'infirmerie. C'est avec un effectif amoindri et donc des rotations moindres que l'équipe nordiste est allée s'incliner mercredi à Tremblay et prépare la venue des Ukrainiens de Zaporozhye ce samedi. "Je ne veux pas me retrancher derrière les blessures, annonce d'entrée Patrick Cazal (notre photo de tête). Physiquement, c'est vrai on est entamé mais ce qui nous fait surtout défaut, c'est la fraîcheur mentale. On n'est pas capable d'enchaîner les matches en terme d'organisation et de stratégie. A Tremblay, par exemple, on avait la maîtrise mais on a raté trop de choses." Il y a une semaine, l'USDK qui sortait de son succès face à Nantes, est allée s'imposer à Aalborg (Danemark). Une victoire référence qui laissait entrevoir de belles dispositions pour la suite et qui la relançait en LDC. "C'est bien la preuve que même avec une infirmerie bien remplie, on peut battre une équipe qui nous est supérieure en qualité de jeu." Sur un plan comptable, Dunkerque a encore son destin entre les mains et la 3ème place du groupe est même envisageable. Pour cela, il faudra réaliser un sans-faute à la maison face aux Ukrainiens et pour la dernière levée face aux Suisses de Schaffhausen (entre temps, il y aura eu le déplacement à Kielce). "L'important pour nous, c'est de passer en 8èmes, insiste le coach. Si on y arrive, ce sera en 2ème partie de saison (en mars), on aura récupéré du monde et même si on sort 4è du groupe, je ne suis pas sûr qu'on soit un cadeau pour l'adversaire qu'on rencontrera." Voilà ce qui a changé dans la mentalité nordiste cette saison. La Ligue des Champions a aiguisé l'appétit et une place sur le podium en championnat reste parmi les objectifs. Mais avec l'exiguïté d'un effectif où certains jeunes du centre de formation ont été obligés de se découvrir plus vite que prévu, courir sur les deux tableaux n'est-il pas suicidaire ? "Il y a un an, on y est allé (sur la LDC) en dilettante. Pour découvrir ce que c'était et on a privilégié le championnat. Et aujourd'hui, même avec les excuses qu'on pourrait avancer, on affirme notre volonté de se qualifier pour la suite. Je confirme donc qu'on ne joue pas que le championnat." Patrick Cazal s'est donné une ligne de conduite. Même si l'infirmerie est bien garnie, il tentera tout ce qui est en son pouvoir pour amener Dunkerque le plus haut possible.

Zaporozhye qui s'était incliné de deux buts, chez lui face à Dunkerque (d'ailleurs les deux succès nordistes ont été obtenus à l'extérieur) a également besoin de points pour entrevoir une qualification. Les Ukrainiens qui se baladent dans leur championnat national, viennent de passer un 31 à 19 à l'autre club de la ville avec un Richard Stochl, l'ancien gardien de Montpellier, à 58%.  

Si Montpellier s'imposait à Celje, un grand pas serait accompli vers la qualification en 8èmes de finale. En cas de défaite, rien ne serait compromis mais la confiance serait un peu plus effritée. C'est le même groupe (les 14 alignés à Coubertin plus Mesnard, Gutfreund et Laluska) qui a rejoint la Slovénie, moins de 24 heures après sa cuisante défaite face au PSG (36-20). Ce vendredi, dans le quotidien sportif "Ekipa 24", l'arrière gauche de Celje, Ivan Sliskovic (notre photo - 2ème buteur de l'équipe en LDC avec 36 réalisations), mettait en garde ses partenaires contre un éventuel relâchement face aux Héraultais. "Il ne faut pas s'arrêter à la lourde défaite qu'ils ont subie, souligne le Croate. Montpellier avait 4 points d'avance, ils savaient que ce match serait difficile et sur la fin, ils ont préféré garder des forces pour celui de samedi. Pour nous, la victoire est primordiale, le sort est entre nos mains. Peu importe comment gagner et par quel écart." A l'aller, le MAHB s'était confortablement imposé (35-29). A Celje, le contexte sera différent, le public de la Zlatorog Arena (un peu plus de 5000 personnes) constituant une véritable force de dissuasion. Les joueurs de Patrice Canayer ont passé mercredi, une sale soirée. Personne, pas même le coach, ne s'attendait à une telle démonstration des Parisiens. "C'est toujours inquiétant quand vous perdez de cette façon. Je ne sais pas trop quoi dire. On surfait sur de la confiance et de la réussite. Notre jeu qui requiert du physique, en a manqué et on n'est pas suffisamment performants pour jouer sur les placements. Là on traverse une période plus difficile, il va falloir gérer." Avec le retour des blessés (même si contre Paris, Diego Simonet a pris un coup de genou à la cuisse), Montpellier espère repartir sur sa lancée. Celje ce samedi et Dunkerque à la maison cinq jours plus tard sont deux sacrés tests.



Les deux matches sont à suivre samedi, sur

Dunkerque / Motor Zaporozhye à 15h55 sur beIN SPORTS Max 6. Commentaires: Xavier Hamel / Dominique Verdon

RK Celje / Montpellier à 20h25 sur beIN SPORTS Max 8. Commentaires: Benjamin Charollais / Olivier Girault

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités