mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Démangeaison aux extrémités en fin de phase aller
LNH: Démangeaison aux extrémités en fin de phase aller
9 Décembre 2014 | France > LNH

Après trois mois de lutte acharnée, la phase aller du championnat de D1 masculine arrive à son terme. Aucune position n'est figée et tout peut encore bouger. Sous la menace de Paris, Montpellier n'est pas sûr de conserver seul son fauteuil de leader, Istres la lanterne rouge a un espoir, changer de statut juste avant la trêve. A l'image de Quentin Eymann, les Provençaux veulent jouer les trouble-fêtes.  

Quentin Eymann: "Être dernier, cela finit par user"

En bas comme en haut du classement, le suspense reste entier. Lanterne rouge depuis début septembre, Istres veut démontrer aux plus sceptiques que le billet décroché pour accéder à l'élite est tout à fait légitime.

Et c'est à un sacré challenge auquel s’attaquent les hommes de Gilles Derot en cette fin d’année civile. Réussir la passe de trois et remporter les deux derniers matches de 2014, surtout après l’excellente performance réalisée la semaine dernière à Toulouse. Avant d’accueillir Aix, ils se déplacent à Créteil, un concurrent direct pour le maintien. « Un match qu’on a souligné de plusieurs traits sur notre agenda, confirme Quentin Eymann (notre photo de tête), car en cas de victoire et de contreperformances de Nîmes et Sélestat, il peut nous permettre de quitter cette place de lanterne rouge. C’est presque capital d’aller faire un résultat à Créteil. » Istres promu tout comme les Cristoliens cultive le paradoxe d’être plus efficace à l’extérieur qu’à domicile où aucun point n’a été pris. « Franchement, je n’arrive pas à expliquer pour quelle raison, avoue l’arrière droit. Il y a du potentiel dans notre équipe, de la volonté mais on n’a pas réussi à décoller. On n’est pas passé loin contre St Raphaël, on n’a pas été ridicules contre Paris et je crois que le succès à Toulouse est plus important qu’il n’y parait. On a pris conscience qu’on pouvait se remettre en question, qu’on avait les moyens et l’envie de le faire et cela a bien fonctionné. Il faut poursuivre dans cet état d’esprit si on veut espérer survivre en LNH. » Quel parcours singulier qu’a effectué Quentin Eyman depuis l’été dernier !

 

Ce pur produit du centre de formation de Sélestat qui après six années au contact des pros et faute de temps de jeu, a préféré quitter son Alsace natale, n’imaginait même pas se retrouver sur les bords de l’étang de Berre. « Il me restait une année de contrat à faire à Sélestat mais comme l’entraîneur ne me faisait plus jouer, ils ont été d’accord pour me libérer. J’avais signé à Bordeaux, je venais de trouver un appartement et en quelques jours, tout s’est écroulé. Un simple coup de fil m’a appris que le club venait de déposer le bilan. Sur le coup, je me suis retrouvé dans la m…., sans savoir où aller. » Dans la plupart des clubs, la préparation était planifiée, les effectifs étaient quasiment au complet, la période n’étant pas propice à rebondir, qui plus est en LNH.  Et puis Istres, à la recherche d’une opportunité pour soulager sur le poste, l’Argentin Federico Vieyra (photo ci-dessus) a sauté sur l’occasion. « Le discours de l’entraîneur (Gilles Derot) m’a plu même si je savais que le projet ne visait que le maintien, l’essentiel, c’est que je restais en LNH et que j’allais pouvoir m’exprimer. Malgré les résultats, je suis vraiment content d’être ici. »  Istres bon dernier depuis la 1ère journée de championnat, forcément, la pancarte n’est pas très valorisante pour un joueur professionnel. « C’est vrai qu’être dernier, cela finit par user. A chaque fois, on essaie de montrer qu’on vaut mieux que notre classement et on se bat comme des chiens. Il y a quelque chose à faire à Créteil, on ne laissera pas passer l’occasion. » La saison écoulée, alors qu’elles étaient en Pro D2, les deux équipes n’avaient jamais pu se départager, concédant le match nul à chacun de leur face à face. En septembre dernier, à domicile en barrage de la coupe de la Ligue, les Cristoliens s’étaient imposés (30-25). Ce mercredi, le vainqueur peut faire coup double. Bénéficier des deux points mais également profiter des éventuelles contre-performances des équipes qui luttent aussi pour le maintien.



Qui va sortir la tête de l'eau ?

Au rang desquelles figurent Aix, Sélestat et Nîmes.  Les Gardois qui n’ont pris que deux points en sept rencontres, accueillent Nantes, le 4ème. Pour autant, la saison passée, Nîmes a été la bête noire d'une équipe nantaise battue tout d’abord au Parnasse en octobre (29-28) et surtout chez elle à Beaulieu, assez nettement (22-27). Reste à savoir cette fois, quel camp sera pénalisé par le manque de rotation du aux nombreux blessés recensés. En Alsace, la venue du PSG suscite beaucoup d’engouement et il y a toujours ce dilemme à trancher entre la préservation du résultat ou l’assurance d’une bonne recette aux guichets. Dans ce dernier cas, le Rhénus de Strasbourg et ses 6000 places assises offrent une meilleure garantie mais il y a un peu plus d’un an, face à ces mêmes Parisiens, Sélestat avait pris une véritable volée (29-45). La saison dernière, dans l’antre d’Eugène Griesmar, le SAHB avait arraché l’égalisation (32-32) grâce un but juste avant le gong. Pour Aix qui a pris la fâcheuse habitude de vendanger ses matches à domicile (1 seule victoire en 6 rencontres), la venue de Toulouse est très importante d'autant que les partenaires de Miha Zvizej (notre photo) ne sont pas au mieux depuis leur défaite face à Istres.  

Baptiste Butto, poil à gratter de Montpellier

En championnat depuis deux saisons, les déplacements à Montpellier réussissent plutôt bien à Dunkerque avec un nul en 2012-2013 (26-26) et un court succès en avril dernier (25-26). Face aux Nordistes, les Héraultais n'arrivent pas à maîtriser leur money-time à cause notamment de Baptiste Butto, auteur lors des deux saisons écoulées du but ultime qui remet tout en question. C'est par la Ligue des Champions qu'en cette fin de semaine, les deux équipes ont en partie gommé leur dernière mauvaise performance en D1. Montpellier avait été corrigé à Paris, le succès à Celje a pu rassurer Patrice Canayer. Jamais ses joueurs n'étaient allés s'imposer en Slovénie. Ils l'ont fait grâce à un énorme engagement et une solidarité défensive, ce qui leur avait cruellement fait défaut dans la capitale. Battu trois jours plus tôt à Tremblay, Dunkerque a soufflé le chaud et le froid dans sa salle face aux Ukrainiens de Zaporozhye. Tout s'est dénoué en seconde période grâce à un grand Romain Guillard et un William Annotel autoritaire et efficace sur sa ligne. Le match de ce jeudi reste capital pour les deux formations. Pour le MAHB, s'il veut conserver seul la tête au classement, pour l'USDK si elle ne veut pas se laisser irrémédiablement distancer.

Matches à vitamines C

Car St Raphaël et Chambéry qui accueillent respectivement Cesson et Tremblay peuvent réaliser en cas de victoire, une excellente opération comptable. En Savoie, la méthode Obrvan commence à produire ses effets. Deux victoires consécutives et surtout un tigre dans le moteur. Timothey N'Guessan qui vient d'être rappelé par Claude Onesta chez les Bleus, a planté 22 buts ! Qui dit mieux ? Mais attention à tout excès de confiance face à une équipe de Tremblay qui vient de s'offrir le champion dunkerquois et qui la saison passée, était venue s'imposer au Phare grâce notamment aux dix réalisations d'Oussama Boughanmi (notre photo ci dessous). St Raphaël devra aussi se méfier de la venue de Cesson, invaincu depuis 7 matches toutes compétitions confondues. La place sur le podium en dépend.



On se calme !!

Ce lundi, la commission de discipline de la LNH a du sévir face aux débordements qui ont été rapportés sur deux rencontres de novembre.

Sur le quart de coupe de la Ligue entre Montpellier et Dunkerque, Vid Kavticnik s’en était pris à un des arbitres. Le Slovène ne s'en tire pas trop mal puisqu'il a été sanctionné de trois dates de suspension dont une avec sursis et 10 heures de disponibilité auprès de la Ligue du Languedoc-Roussillon.

Sur le match Nîmes-Cesson de la 9ème journée de D1 qui s’était terminé dans la confusion la plus totale. L’arrière breton Romain Briffe exclu définitivement pour faute antisportive a écopé de deux matches dont un avec sursis, même tarif pour le capitaine nîmois Florent Ferreiro, coupable lui d’intrusion non autorisée sur le parquet et attitude agressive.

Le comportement de leurs partenaires qui ce soir-là, avaient oublié le sport qu’ils pratiquaient, vaut également des pénalités avec sursis à chacun des deux clubs. Un point en moins au classement pour Cesson, amende financière et deux points (toujours avec sursis) pour Nîmes.

Toutes les parties concernées ont 10 jours pour faire appel. 

Bref, il serait temps que les esprits se calment et chapeau à la commission de discipline présidée par Christophe Neves qui a la volonté de punir les trublions.

CHAMBERY SAVOIE HB - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Chambéry

Date et Heure :
Le 10/12/2014 A 20:00:00
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz  -  CHAMBERY
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

USAM NIMES GARD - HBC NANTES

Pronostic : Nantes

Date et Heure :
Le 10/12/2014 A 20:00:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc  -  NIMES
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - CESSON RENNES METROPOLE HB

Pronostic : Nul

Date et Heure :
Le 10/12/2014 A 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Châtaigniers  -  ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Pronostic : Istres

Date et Heure :
Le 10/12/2014 A 20:00:00
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT  -  CRETEIL
Lien Google Maps vers la salle




PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : Pays d'Aix

Date et Heure :
Le 10/12/2014 A 20:45:00
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMERIES  -  AIX EN PROVENCE
Lien Google Maps vers la salle

à suivre sur

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : Montpellier ou nul

Date et Heure :
Le 11/12/2014 A 20:45:00
Lieu :
ARENA
Route de la Mer  -  PEROLS
Lien Google Maps vers la salle

à suivre sur

*****************************

SELESTAT ALSACE HANDBALL - PARIS ST GERMAIN HANDBALL

Pronostic : PSG handball

Date et Heure :
Le 12/12/2014 A 20:30:00
Lieu :
HALL RHENUS
PLACE DE LA FOIRE-EXPOSITION
BOULEVARD DE DREODE  -  STRASBOURG
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités