mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Havre, rebond attendu
Le Havre, rebond attendu
14 Janvier 2015 | France > LFH

Présentation de la 14° Journée de LFH. 
Dernier de LFH malgré un collectif de qualité, Le Havre n’a plus gagné en Championnat depuis fin septembre. Sans qu’il y ait de justification simple. Victorieuses en Coupe de France le week-end dernier, les Normandes veulent maintenant « reprendre confiance».

Huit matches. Huit heures que Les Havraises n’avaient pas fêté une victoire. Alors le succès face à Toulon, samedi dernier en 8e de finale de Coupe de France (25-23), a été apprécié à sa juste valeur. « A la fin, on s’est toutes sauté dans les bras, on était bien », savoure encore Laurisa Landre. Surtout, les Normandes ont su réagir après une entame de match ratée dans les grandes largeurs (6-1, 11e), avant d’aller chercher la victoire au courage. Sauf qu’au niveau comptable, ce succès ne change en rien la situation du HAC en Championnat. Dans le trio de tête après les trois premières journées, les filles de Sandor Rac ont dégringolé jusqu’à la dernière place.

« Franchement, je ne peux pas expliquer pourquoi, déplore la pivot internationale française. C’est vraiment un problème collectif : un jour il y a deux joueurs qui sont bien, le match suivant c’est une autre, et ainsi de suite. Il n’y a que samedi qu’on a toutes été solides au même moment. » Le manque d’impact global des recrues (K. Cissé, Pekarskyte voire Corkovic) est constatable. Et après une défaite inattendue à domicile face à Dijon (4e journée), tout s’est enchaîné. « Tout le monde a eu peur, reprend Laurisa Landre. Peur de faire des bêtises, ce qui nous a empêchées de conclure des matches. En voyant le classement, on a commencé à penser au play-down alors qu’au Havre, on ne connaît pas ça. Et samedi, avant d’affronter Toulon, je sentais qu’on était fébriles. »

Le réveil, initié par un temps-mort virulent de Sandor Rac, pourrait maintenant être le déclic pour une équipe qui ne manque pas de talents, entre joueuses expérimentées et jeunes prometteuses. Landre le jure : « Les regards des joueuses ont changé » pendant le match face à Toulon. Plus déterminés, plus méchants peut-être. Et ils sont restés les mêmes, depuis, à l’entraînement, en préparant la réception de Nîmes, qui avait fait la différence après la pause dans le Gard (14-7 sur les 30 dernières minutes) mais sera privé de Nina Jericek mercredi (fracture du majeur droit, 6 semaines d’absence). « On est au taquet, s’impatiente presque l’ancienne Fleuryssoise. On sait qu’on est capables de faire de bonnes choses et j’ai vraiment confiance en cette équipe. Je sais qu’on va se battre, faire un vrai match.» Surtout, Le Havre est toujours en course pour se qualifier en play-offs puisqu’il n’a que deux points de retard sur la 6e place. Mais il faut vite gagner.

Les autres matches : Nice et Issy-Paris de retour

Alors qu’elles n’ont pas disputé le match avancé de la 13e journée (rappelons que les 11e et 12e journées ne sont pas jouées, vive la lisibilité), les filles d’Issy-Paris ont manqué leur reprise. En Coupe de Frnace, les protégées de Pablo Morel sont tombées à Nantes, qu’elles retrouvent dès mercredi pour la revanche, en Championnat cette fois, avec un statut de 2e à assumer. Ce sera toujours sans Lesly Briémant, pas encore revenue de blessure.

Nice retrouve aussi le Championnat avec un déplacement difficile chez le champion de France messin, qui récupère Nina Kanto (ci-dessous). Coincées à la 9e place (avec un match en moins), les Azuréennes ne peuvent pas se permettre d’abandonner trop de points en route. Elles seraient bien inspirées de rééditer leur performance de l’an dernier, quand elles s’étaient imposées à Metz en Coupe de France. Mais les filles de Jérémy Roussel veulent elles aussi faire le plein de points avant d’entamer les joutes européennes qui accélèreront le calendrier.

Enfin, Dijon va tenter de créer la surprise à Fleury, privé jusqu’à la fin de saison de son ailière droite Marta Lopez (hernie discale). Les Loiretaines seront clairement favorites face à des Bourguignonnes qui jouent à mi-temps en cette année 2015 mais qui seront décomplexées mercredi. Et c’est là qu’elles sont le plus dangereuses.

Enfin, le match des sigles UMBB-TSCVHB aura lieu le 13 février. Sans Dounia Abdourahim. La demi-centre internationale française, dont nous soulignions le retour la semaine dernière, souffre d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Sa saison est terminée.

*****************************

ISSY PARIS HAND - NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB

Pronostic : Issy-Paris

Arbitres / Délégué (D) :
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure :
Le 14/01/2015 A 20:00:00
Lieu :
Robert Charpentier
4/6 Bd des Frères Voisins
ISSY LES MOULINEAUX

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

CJF FLEURY LOIRET HANDBALL - CERCLE DIJON BOURGOGNE 21

Pronostic : Fleury

Arbitres / Délégué (D) :
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure :
Le 14/01/2015 A 20:00:00
Lieu :
Gymnase Albert Auger
8, rue Pablo Picasso
FLEURY LES AUBRAIS

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

HAVRE ATHLETIC CLUB - HANDBALL CERCLE NIMES

Pronostic : Le Havre

Arbitres / Délégué (D) :
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure :
Le 14/01/2015 A 20:00:00
Lieu :
DOCKS OCEANE
Quai Frissard
LE HAVRE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

METZ HANDBALL - OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL

Pronostic : Metz

Arbitres / Délégué (D) :
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure :
Le 14/01/2015 A 20:30:00
Lieu :
Les Arènes
5, avenue Louis le Débonnaire
METZ

En direct sur Sport +

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités