mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial M: les "presque" essentiels de ce vendredi
Mondial M: les "presque" essentiels de ce vendredi
23 Janvier 2015 | International > Mondial

Toutes les générations dans les tribunes pour soutenir les Bleus, les "bobos" qui affectent les Qataris, la Suède qui impressionne et qui compte sur Andersson, des Polonais très superstitieux, voici toutes les péripéties qui agrémentent ce nouvel épisode des infos "presque" essentielles.

Allez les Bleus !

On retrouve beaucoup d’enfants et d'adolescents parmi les supporters tricolores. Ils viennent des deux établissements scolaires français de Doha, les lycées Bonaparte et Voltaire qui dispensent un enseignement de la maternelle à la terminale.   « Tous les soirs de matches des Bleus, des bus transportent les élèves qui le souhaitent vers la salle, précise Jean Claude Pernot, le directeur de l’école élémentaire à Bonaparte. Ils ont des banderoles, se sont maquillés, ont répété quelques chants et phrases d’encouragement, certains ont des maillots bleu-blanc-rouge, ce sont eux qui mettent une réelle animation. On pourrait s’amuser en disant qu’on les fatigue le soir comme ça le lendemain, ils ne sont pas indisciplinés dans l’établissement. Je peux vous assurer que ces jeunes sont très fiers de porter les couleurs de leur pays. Ils sont d’autant plus motivés qu’ils sont loin de la France. » Ce jeudi, l’affiche entre la France et l’Algérie avait un caractère particulier pour certains. Le lycée Bonaparte n’accueille pas que français mais d'autres nationalités francophones et francophiles. Et des élèves algériens ont accompagné leurs camarades pour soutenir... l’équipe championne d’Afrique. 



Le rituel polonais

Au coup d'envoi d'un match, tous les remplaçants du banc polonais se lèvent comme un seul homme et du bout des doigts effleurent la ligne de touche, avant de se signer. Cela ne leur a pas trop mal réussi puisqu'ils se sont qualifiés pour les 8èmes de finale. D'ailleurs, la France (si elle terminait 2ème) risque de retrouver les hommes de Michael Biegler (si eux se classent 3èmes) à ce stade de la compétition. Des Polonais qui ont joué en dilettante ce jeudi face aux modestes saoudiens dont le nombre de pratiquants handball ne dépasse pas (selon un confrère croisé à Doha) les 400. Les partenaires de Slawomir Szmal se sont permis le luxe de réaliser un zéro sur six aux pénalties... Pas de quoi applaudir hein messieurs ?



Hécatombe chez les "Qataris"  et retrouvailles en famille

1ère défaite et 1ère soupe à la grimace mercredi soir pour l’équipe du Qatar face à l’Espagne. En zone mixte (là où les journalistes peuvent interviewer joueurs et entraîneurs), nos confrères espagnols n’ont pu approcher Valero Rivera, l’entraineur champion du Monde avec la "Roja" en 2013. Le technicien est allé directement dans son vestiaire avec la mine des mauvais joueurs. L’ex nantais Borja Vidal Fernandez qui n’a joué que six minutes lors des deux premiers matches, a disparu de la circulation. Une fissure au niveau d’un ménisque l'a obligé à renoncer. Mystère également autour de Bertrand Roiné. L’ancien Chambérien était bien sur la feuille ce mercredi face à l’Espagne mais il a ciré le banc pendant 60 minutes. On ne l’a même pas vu passer en zone mixte, mobilisé par le contrôle anti-dopage. Après investigation, il serait lui aussi blessé au niveau du tendon d’Achille.

On a retrouvé Valero Rivera sénior un peu plus tard, en conférence de presse aux côtés de… son fils, ailier du HBC Nantes et de la sélection espagnole. Le patron de l’équipe qatarie semblait très ému après le moment qu’il venait de vivre. Les explications techniques d’une rencontre qui aurait pu lui être favorable, n’avaient, vu le contexte, que très peu d’importance. Le geste que tout le monde attendait est intervenu à la fin de cette conférence. Père et fils se sont quittés par un "abrazo" très chaleureux mais chacun a ensuite, tourné les talons dans une direction opposée.



Il faut déjà penser à la Suède

Tous ceux qui ont vu les Suédois à l'œuvre sur ce Mondial ont été impressionnés par la maîtrise de la formation de Staffan Olsson et Ola Lindgren. Symbôle de cette sensation de puissance, le retour au 1er plan de Kim Andersson (photo ci-dessus). L'arrière droit de Kolding Copenhague, est passé par bien des galères durant un an et demi qui l'ont contraint à se faire opérer de l'épaule. A 32 ans, il a un statut particulier dans cette équipe mais depuis le match contre l'Algérie, tout le staff médical suédois est aux petits soins puisque le joueur a eu une alerte au niveau d'un tendon du biceps gauche. Ce jeudi contre l'Egypte, le gaucher a quand même été utilisé mais son rendement n'a pas été optimal (1 sur 3 au tir) et la douleur semblerait persister. C'est un peu comme si Niko Karabatic se retrouvait sur le flanc en équipe de France. Vous imaginez le désagrément.... 

Désormais, seules 
la Croatie et l'Espagne ont réalisé un sans-faute depuis le début de la compétition (4 victoires en autant de matches). Parmi les statistiques les plus impressionnantes de cette sélection, le gardien Matias Andersson est sur le podium général avec 39% d'efficacité et un certain Niklas Ekberg qui à une époque avait grillé la politesse à un certain Guillaume Joli en partance pour Kiel. L'ailier suédois est à 23 réalisations en 4 matches... Michaël Guigou et Niko Karabatic ne sont pas loin avec respectivement 3 et 4 buts de moins.

Il y a toujours des rencontres à la télé et les équipes de beIN ont encore de l’énergie pour vous faire vivre ce Mondial au-delà des matches en direct. Mary Patrux et Jackson Richardson assurent chaque jour toute la continuité de l’antenne depuis le site de la compétition, avec de nombreux invités avant, pendant et après chaque rencontre.

Pour les "live", le programme de ce vendredi :

15h   Espagne/Slovénie – commentaires: Thomas Villechaize et François-Xavier Houlet
17h   Croatie/Bosnie – commentaires: Benjamin Charollais et Olivier Girault  

En différé sur beIN sports Max 4
19h   Macédoine/Autriche
– commentaires : Xavier Hamel et François-Xavier Houlet


Philippe Gardent dans les starting-blocks

Si la France parvient en demi-finales, le match sera retransmis conjointement sur beIN sports qui est le diffuseur officiel et sur… TF1 qui a fait le forcing pour obtenir les droits en cas d'apothéose pour les Tricolores. Le tandem de commentateurs est connu. il s’agit de Christophe Jammot et de Philippe Gardent, comme consultant. L’entraîneur du PSG retrouvera ainsi une grande partie de son effectif à Doha. Le club de la capitale est celui de LNH le plus représenté avec pas moins de dix joueurs (5 en équipe de France, 3 chez les Croates, 1 au Danemark et en Islande). Du côté de Coubertin, Abalo se remet de son problème aux adducteurs, Annonay, N’Diaye, Melic, M’Tima, Bojinovic et Csaszar s’entraînent avec la réserve.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités