mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial M : Ils ont remis l'église au milieu du village !
Mondial M : Ils ont remis l'église au milieu du village !
1 Février 2015 | International > Mondial

Ils sont redevenus les maîtres absolus du Monde, les Bleus sont maintenant champions Olympiques, d'Europe et du Monde. Tous les titres sont dans la maison bleue et la victoire 25-22 face au Qatar les envoie défendre leur titre suprême, l'or olympique à Rio en 2016. La France c'est maintenant 5 titres mondiaux, 3 titres européens et 2 titres olympiques et on a peut-être pas fini d'entendre parler de cette équipe dans les saisons à venir.

Mais que tout cela fut dur pour les nerfs, les organismes et le cœur ! Encore une fois, ils ont été maîtres du jeu en première période avant de connaître une seconde mi-temps arrachée au moral, à l'énergie mais aussi au talent et surtout au courage. Face à cette équipe multicolore qatarie qui se prépare de façon commando depuis 1 an et demi, difficile de faire parler le talent individuel et les inspirations les plus collectives soient-elle. Face à des mouvements répétés mille fois, dix mille fois et encore plus et un groupe préparé et cornaqué de main de maître par Valero Rivera senior, la France a du faire front en défense en ne concédant que 22 buts au total. Un bloc qui aura pris toute la charge du match entre la 40° et la 52° minute, quand plus rien ne fonctionnait en attaque et quand quelques solutions arrivaient à être trouvées, les Bleus n'arrivaient pas à battre ce diable de Danijel Saric large vainqueur de son duel avec Thierry Omeyer à cet instant du match. Sauf que les statistiques sont une chose, l'arrêt décisif en est une autre et sur ce point là, Thierry Omeyer aura fait le boulot au bon moment et où il fallait.

Qui dit match de combat dit forcément Nikola Karabatic, quand il faut être présent dans le combat et donner plus que tout sur un match, on peut faire confiance à 100% au leader des Tricolores. Encore une fois il aura répondu présent sur une finale avec les Bleus, mais autour de lui Daniel Narcisse aura été prépondérant, d'abord dans l'entame de match en dominant la défense qatarie presque facilement puis en sortant un 1x1 tout en puissance, lui qui a l'habitude de déstabiliser les gens tout en douceur, pour marquer le 25° but et plier une bonne fois pour toute ce match qui était devenu proprement irrespirable. Autour de ces deux leaders, on aura vu un Michael Guigou qui aura mis tout son génie dans ce combat, un Valentin Porte qui va arriver à passer outre ses échecs sur Danijel Saric pour relancer la machine bleue dans les dix dernières minutes et enfin, car il faut lui tirer un vrai coup de chapeau, un certain Jérôme Fernandez qui possède 9 des 10 titres tricolores, comme son compagnon de toujours Thierry Omeyer. Un but "importantissime" quand le Qatar n'était plus qu'à une petite unité après un nouveau but du surpuissant Borja Fernandez Vidal son presque homonyme et ex pivot nantais. Tout aurait pu être beaucoup plus simple si la France avait su surfer sur sa première mi-temps. Là ou tout était presque facile, là ou la surprise du jour Kevynn Nyokas apportait toute sa vitesse et son shoot à des Tricolores rois du terrain à Doha. A ce moment du match, on rêvait presque à une démonstration de jeu comme la saison dernière au Danemark, il aura fallu déchanter face au réveil du cubain Raphaël Capote, aux arrêts du Bosnien Danijel Saric, des buts ou 7 mètres arrachés de l'Espagnol Borja Fernandez.

La suite on la connaît, elle remet l'équipe de France au firmament,  replace le handball hexagonal au pinacle et donne au handballeur français, quel que soit son niveau, toutes les étoiles possibles dans les yeux en regardant ces Bleus évoluer. Il en restera 5 à faire broder sur le nouveau maillot des Bleus et un trophée en or massif qui sera du meilleur effet dans la future maison du handball à Créteil, puisqu'il appartient pour toujours au handball tricolore. On peut dire qu'après cette nouvelle démonstration de force, l'église a été remise au milieu du village du handball international et qu'elle est peinte en bleu, blanc et rouge éclatant.

A Doha, Lusail Multipurpose Hall
Le dimanche 1 février à 14h30
Finale
Qatar - France : 22 - 25 (Mi-temps : 11-14)

15 000 spectateurs
Arbitres :
MM NOVOTNY J et HORACEK V (République Tchèque)

Evolution du score : 1-2 5°, 3-4 10°, 5-8 15°, 6-11 20°, 9-13 25°, 11-14 MT - 14-17 25°, 17-18 40°, 19-20 45°, 19-21 55°, 21 -24 55°, 22-25 FT.


Les réactions

Didier Dinart, entraîneur de l’équipe de France : « Les joueurs ont fait un travail exceptionnel, ç’a été un mois de sacrifices et je leur tire mon chapeau. Cette équipe a vraiment quelque chose de spécial pour être cinq fois championne du monde, elle arrive à pérenniser nos résultats. Il faut encore un peu de temps pour réaliser mais c’est un très grand soir. On ne se bat pas pour entrer dans l’Histoire, simplement pour être nous-mêmes. Quand l’équipe de France joue à son niveau, elle arrive à faire ce qu’elle fait, c’est-à-dire gagner des Mondiaux. Le leitmotiv de tout le monde, c’est faire son travail et s’amuser, c’est ce qu’on fait tous les jours. C’est mon premier mondial titre en tant que coach, je le vis vraiment à fond. Quand on termine avec un polo déchiré, c’est qu’on vit les choses à 200%. »

Michael Guigou, ailier de l’équipe de France : « Le secret c’est l’humilité. On se remet en question à chaque fois alors que tout le monde veut nous couper la gorge. Et on tient, comme contre l’Espagne, comme contre l’Islande au début du tournoi. C’est accroché mais on est devant, notre adversaire se fatigue, il comprend que ça va être dur de nous passer devant. Et au final, on est encore champions du monde. On savait que les places étaient chères pour les Jeux olympiques et c’est très important d’être déjà qualifiés. On n’aura pas de stress, on pourra se préparer tranquillement comme il y a quatre ans. »

Onesta : « Chaque fois une aventure nouvelle »

Claude Onesta, sélectionneur de la France : « L’Histoire, je ne sais pas où elle commence, je ne sais pas où elle s’arrête. Il y a quelques années, j’étais content d’avoir gagné un Mondial parce que je sentais que c’était compliqué… maintenant j’arrive à me perdre dans le nombre parfois. On ne peut pas dire ‘’c’est une de plus’’, on ne compte pas comme ça  Chaque fois, c’est une aventure nouvelle, une construction, des moments de doute, et chaque fois on trouve la solution et l’énergie. Aujourd’hui, ce n’était pas le meilleur match de notre carrière, mais cette équipe sait gagner des matches difficiles. »

Jérôme Fernandez, capitaine de l’équipe de France, quadruple champion du monde. Une machine : « Le Qatar ne m’a pas surpris, ils ont fait ce qu’ils ont fait pendant toute la durée du Mondial avec deux arrières shooteurs très puissants et un gardien qui fait pas mal d’arrêts. On savait qu’il n’y aurait pas beaucoup de buts. Valentin (Porte) a un peu raté son entame de match à la finition mais s’est bien repris, c’est une force de caractère. Kentin (Mahé) fait une bonne rentrée, Luka (Karabatic) réussit une excellente compétition. C’est important que ce mélange de générations gagne ensemble. »

Philippe Bana, directeur technique national : « On a eu peur, vraiment, on savait que ce serait une bagarre de titans, que le Qatar allait jeter toute sa hargne. C’est un commando que Valero Rivera a fabriqué, en mettant sa passion au service de l’équipe, un ensemble de joueurs méconnus et quelques grands joueurs, il les a transcendés, c’est un grand coach. Mais on a gagné avec du calme, l’engagement des anciens comme Jérôme Fernandez qui vient régler l’addition, mais aussi Kentin Mahé et Valentin Porte qui marquent des buts importants. (Sur Luc Abalo, blessé et assis à ses côtés en tribunes) Il me commentait le match, il a une espèce de détachement, de distance, alors que j’étais complètement angoissé, lui était zen. »

La dream team du tournoi... Titi et Niko au zénith !

meilleur gardien: Thierry Omeyer (FRA - PSG)
meilleur ailier gauche: Valero Rivera (ESP - Nantes)
meilleur arrière gauche: Rafael Capote (QAT)
meilleur demi-centre: Nikola Karabatic (FRA)
meilleur arrière droit: Zarko Markovic (QAT)
meilleur ailier droit:  Dragan Gajic (SLO - Montpellier)
meilleur pivot:   Bartosz Jurecki (POL)
MVP:  Thierry Omeyer (FRA - PSG)
Meilleur français de l'étranger: Bertrand Roiné (QAT)

Au passage, on notera que quatre distinctions sur huit sont décernées à des joueurs évoluant en LNH.

Mondial 2014-2015, 1 Février 2015 (17h15), Tour 4 | Phase 1
Qatar Qatar
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
R.DA COSTA CAPOTE 6/7 0/0 6/7 2 0 0 2 0 6 17
B.FERNANDEZ FERNANDEZ 3/3 0/0 3/3 3 0 2 0 0 3 11
Z.MARKOVIC 4/13 3/3 7/16 1 0 2 0 0 7 10
K.MALLASH 3/4 0/0 3/4 5 0 5 0 0 3 8
H.MADADI 1/1 0/0 1/1 0 1 0 0 0 1 5
Y.BENALI 1/2 0/0 1/2 0 0 0 0 0 1 2
E.MEMISEVIC 1/3 0/0 1/3 1 0 1 0 0 1 1
J.DAMJANOVIC 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
H.HAMDOON 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
A.ZAKKAR 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
A.AL KARBI 0/2 0/0 0/2 0 0 0 0 0 0 -2
M.HASSAB ALLA 0/1 0/0 0/1 0 0 1 0 0 0 -3
B.ROINE 0/3 0/0 0/3 0 0 0 0 0 0 -3
H.MABROUK 0/0 0/0 0/0 0 1 1 2 0 0 -4
Total 19/39 3/3 22/42 12 2 12 4 0 22 42
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
D.SARIC 14/37 0/0 14/37 1 0 0 0 0 0 14
G.STOJANOVIC 0/0 1/3 1/3 0 0 0 0 0 0 -2
Total 14/37 1/3 15/40 13 2 12 4 0 22 54
France France
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
N.KARABATIC 5/7 0/0 5/7 5 1 2 1 0 5 19
V.PORTE 4/8 0/0 4/8 0 1 0 0 0 4 10
D.NARCISSE 4/7 0/0 4/7 0 1 1 0 0 4 9
M.GUIGOU 1/3 2/2 3/5 0 0 0 0 0 3 7
X.BARACHET 3/6 0/0 3/6 2 0 2 0 0 3 6
K.NYOKAS 3/5 0/0 3/5 1 0 2 0 0 3 5
J.FERNANDEZ 1/2 0/0 1/2 1 0 0 0 0 1 4
K.MAHÉ 1/2 0/0 1/2 1 0 0 0 0 1 4
W.ACCAMBRAY 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
I.ANIC 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
S.HONRUBIA 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
L.KARABATIC 0/1 0/0 0/1 0 0 0 0 0 0 -1
G.JOLI 0/0 0/1 0/1 0 0 0 0 0 0 -3
C.SORHAINDO 1/3 0/0 1/3 0 1 2 1 0 1 -3
Total 23/44 2/3 25/47 10 4 9 2 0 25 57
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
C.DUMOULIN 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
T.OMEYER 9/28 0/3 9/31 0 0 0 0 0 0 -2
Total 9/28 0/3 9/31 10 4 9 2 0 25 55


Finales 3/4 et 1/2 Mondial 2015
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Pologne Espagne 29 28 01/02 >>
Qatar France 22 25 01/02 >>


© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités