mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Larvik qualifié, Volgograd surprend, Györ et le Vardar se reprennent
LDC F : Larvik qualifié, Volgograd surprend, Györ et le Vardar se reprennent
9 Février 2015 | Europe > Champion's League

Du suspense ... et un peu d'ennui : tels sont les deux ingrédients qui ont composé ce deuxième week-end de Ligue des Champions. De l'ennui à Larvik, Skopje ou Podgorica où les hôtes ont écrasé leurs adversaires. Mais du suspense à Nordhausen où Thüringer est tombé et à Baia Mare où Györ est revenu se faire une santé.

Le Vardar atomise Krim
Une démonstration : c'est un peu l'impression qui se dégageait de la prestation du Vardar Skopje samedi soir, dans une ambiance surchauffée. Les locales ont proposé un rythme soutenu dès l'entame et à la 7ème minute, elles menaient déjà 7-1 : particulièrement en forme, Siraba Dembélé donnait le ton et le reste suivait (15-7 à la 20'). De son côté, Allison Pineau présentait sûrement une défaite face à son ancien club, mais ne semblait pas décidée à lâcher : la néo-Slovène profitait ainsi d'un relâchement des locales pour servir ses co-équipières et s'accrocher encore un peu (16-12 à la 25'). Un sursis. La machine Radicevic lancée, Lekic enchaînait et Krim n'avait plus qu'à subir (28-17 à la 39') : Mavsar et Goudjo profiteront bien des rotations de Kastratovic qui reposait ses cadres en fin de match, mais le gouffre qui séparait les deux équipes ne pourra-être comblé. Il laisse néanmoins quelques interrogations en suspend.

Pour Krim, l'aventure s'arrêtera certainement à ce stade de la compétition puisqu'on n'imagine pas vraiment cette équipe aller chercher Buducnost. Néanmoins, la réussite apparente du Vardar Skopje pose des questions : à côté de leur efficacité redoutable en attaque, les joueuses de Skopje ont pourtant encaissé 30 buts, et ce malgré une prestation remarquable d'Amandine Leynaud dans ses cages (21 arrêts). Embauché pour travailler le secteur défensif, le Danois Kim Rasmussen est reparti aussi vite qu'il est arrivé, après avoir coordonné seulement un match (défaite face à Leipzig) : le courant ne serait pas passé avec quelques cadres de l'équipe ... Attendons la suite.

WHC Vardar SCBT - RK Krim Mercator : 41-30 (21-12)
Sport Center Jane Sandanski, Skopje.
3000 spectateurs.
Arbitres : Vanja Antic et Jelena Jakovljevic (SRB).

Vardar : Amandine Leynaud, Inna Suslina - Anja Althaus (1), Olga Chernoivanenko (2), Siraba Dembélé (7), Alena Ikhneva (5), Tatiana Khmyrova, Andrea Klikovac (1), Barbara Lazović-Varlec (2), Andrea Lekić (6), Sara Mitova, Julija Nikolić (1), Andrea Penezić (5), Jovanka Radicević (8), Maja Sokac (2), Itana Grbic (1), Robertina Mechevska.
Coach : Indira Kastratović. Suspensions : 4x2min.
Krim : Miša Marinček, Sergeja Stefanisin - Liliya Artsiukhovich, Mirjeta Bajramoska (4), Ekaterina Cechkova (1), Amélie Goudjo (3), Sanja Gregorc, Lara Hrncic (2), Alja Jankovic (1), Manca Juric, Alja Koren (2), Maja Lukovic (3), Tamara Mavsar (8), Elizabeth Omoregie (1), Alexandra Petrukhina, Allison Pineau (5).
Coach : Marta Bon. Suspensions : 1x2min.

Dernière Journée | Journée 8
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ThüringerVolgograd303308/02 
BuducnostLeipzig282108/02 
VardarLjubljana413007/02 
Prochaine Journée | Journée 9
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
VolgogradVardar 15/02 
LeipzigThüringer 14/02 
LjubljanaBuducnost 13/02 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Buducnost1165011501162 
2Volgograd864201591511 
3Leipzig66330158163-1 
4Vardar562311511451 
5Thüringer46240134152-1 
6Ljubljana26150158183-4 

Thüringer laisse passer sa chance, Volgograd en profite
Menées 4-1 dès la quatrième minute de jeu, les Allemandes ont été surprise par le rythme imposé par la jeune équipe de Volgograd : il aura d'abord fallut une Sonja Frey (7 buts) efficace pour commencer à combler un déficit créé par des Russes qui se présentent sans problème à 6m (5-9 à la 10' puis 9-10 à la 17'), mais c'est surtout une supériorité numérique bien négociée qui relance Thüringer en fin de première période (9-13 à la 21' puis 13-14 à la pause). Sous l'impulsion de Nadgornaja (6 buts), les joueuses d'Herbert Müller parviennent même à passer devant (18-17 à la 34') mais sans jamais vraiment prendre le match en main et Volgograd revient inlassablement -notamment par Akopian et Kochetova, 8 buts chacune. On ne saura jamais ce qu'avait en tête le technicien allemand quand il impose la chasuble alors que la situation est sous contrôle : les Russes récupèrent alors plusieurs ballons qu'elles n'ont qu'à déposer dans des cages vides (21-25 à la 42'). En gardant la tête froide, elles parviennent à garder Thüringer à l'écart et font un pas de plus vers les quarts de finale. Des quarts qui devraient prochainement s'ouvrir également à Buducnost qui s'est imposé largement sur Leipzig : si on ne peut que constater la régularité de Neagu, on s'inquiète néanmoins davantage pour Katarina Bulatovic qui depuis le début de la saison, peine à trouver ses marques.

Larvik premier qualifié face au système D de Viborg
Le match était plié d'avance : avec seulement 8 joueuses sur la feuille de match, Viborg n'avait pas les moyens de rivaliser avec l'armada norvégienne. Le club danois déjà affaibli par de nombreuses blessures (7 au total, dont Damnjanovic, Fisker et Gravholt) a ainsi dû faire sans Rikke Skov ni Louise Burgaard, malades. À la maison, les Hammerseng, Riegelhuth et Wojtas n'ont eu -logiquement- qu'à dérouler pour mener déjà 9-3 à la 13' : en face, Gullden (6 buts) tentait sa chance lorsqu'elle n'était pas mise hors-jeu par une défense stricte; à peine de quoi exister. De 8 buts à la pause (18-10), le score se creuse en même temps que la fatigue gagne l'effectif danois (+13 à la 46') : Louise Lyksborg est exclue pour la 3ème fois et rejoint les gradins, laissant place à une scène plutôt cocasse. Privé de sa 6ème joueuse de champ, Christian Dalmose n'a en effet d'autre alternative que d'envoyer Rikke Poulsen au charbon : sans se démonter, la gardienne troque son pantalon pour un short, dans une cabine improvisée et devant des spectateurs amusés avant d'aller s'offrir un but à l'aile. L'anecdote prête à sourire mais n'illustre pas moins la situation délicate dans laquelle se trouve Viborg. Pour Larvik, qui n'a toujours pas abandonné le moindre point depuis le début de la compétition, les quarts sont acquis et la route vers la première du groupe semble toute tracée.

Györ trouve ses marques à Baia Mare
La tension était à son comble dans les premières minutes du match entre des ennemis sportifs historiques, Hongrois et Roumains : sifflets, projectiles, l'accueil était musclé. Habituées des salles hostiles, les championnes d'Europe en titre ont néanmoins pris très vite l'ascendant sur le match (1-3 à la 8'), sans réussir à vraiment se détacher (7-9 à la 23'). C'est finalement à la faveur d'une Orsolya Herr parfaite dans ses buts (45%) que les hongroises parviendront à creuser l'écart, légèrement avant la pause (9-13). Etouffées, les Roumaines parviennent à peine à rester à flots, si ce n'est par Gjeorgjevska (4 buts) au retour du vestiaire. En face, Susann Müller (8 buts) qui avait cruellement manqué face à Larvik a tenu son rang avant de laisser Løke prendre la relève en fin de match pour offrir un véritable festival - 7 buts dont les 4 derniers de son équipe. Tout roule pour Györ donc. Pour Baia Mare, ça devient autrement plus compliqué.

Dernière Journée | Journée 8
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Baia MareGyor182608/02 
LarvikViborg311807/02 
MetzSävehof F222506/02 
Prochaine Journée | Journée 9
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
GyorMetz 14/02 
ViborgBaia Mare 15/02 
Sävehof FLarvik 13/02 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Larvik1266001631376 
2Gyor1065101661331 
3Viborg56231153159-1 
4Metz46240151150-2 
5Sävehof F361411451761 
6Baia Mare26150142165-1 
© Amélie Huhn
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités