mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Metz très bon mais bredouille
LDC F : Metz très bon mais bredouille
14 Février 2015 | Europe > Champion's League

Troisième match et troisième défaite pour les Messines dans le tour principal de la Ligue des champions. Les Lorraines ont bien résisté chez les double championnes d’Europe de Györ (31-27) mais rentrent bredouilles. Elles devront l’emporter au moins deux fois lors des trois prochains matches pour se qualifier.

Si seulement. Si seulement les Messines avaient livré cette prestation face à Sävehof une semaine plus tôt. Le résultat (défaite 25-22) aurait alors été différent, sans doute, et la situation également. Les matches aller du Tour principal sont désormais terminés et l’équation est simple : Metz avait deux jokers à l’entame, il n’en a désormais plus ou presque. Battues à Györ samedi (31-27), les Lorraines vont a priori devoir remporter deux de leurs trois derniers matches pour espérer voir les quarts de finale de la plus prestigieuse des compétitions.

Sur ce qu’elles ont montré en Hongrie, il y a de quoi être optimiste. Bien sûr, les double championnes d’Europe en titre n’ont pas vraiment été inquiétées et à voir sourire Grubisic et Lunde dans les tribunes au final, on comprend que les spectateurs de Györ n’ont pas vraiment tremblé. Metz n’a mené qu’une fois, après l’ouverture du score de Gros, et a loupé sa seule opportunité de recoller au cœur de la seconde période (19-18, 40e), l’arrière slovène manquant son tir longue distance. Pour le reste, l’expérience a fait la différence, les quelques ballons chauds étant idéalement gérés par Loke (7 buts) ou Müller (6 buts, tous dans le dernier quart d’heure) alors que Mendy et Andryushina ont lâché de précieuses munitions. Le banc, aussi, a beaucoup joué : quand Jérémy Roussel lançait sa classe biberon (Burlet, Vukcevic, N’Diaye), Ambros Martin s’appuyait sur Aguilar (titulaire avec l’Espagne) et Szepesi. Pas la même catégorie.

Sans jamais vraiment croire à la victoire, les Messines ont néanmoins montré du très bon. Une défense – parfois à plat, souvent étagée – qui a su perturber le jeu d’attaque adverse (11 balles perdues par Györ), même si Loke a trop facilement été trouvée en pivot. Une base arrière de départ plaisante articulée autour d’Andryushina (qui a perdu quelques ballons), laquelle a alterné entre Mendy (3/3 en seconde période) et Gros, encore tout bonnement merveilleuse (11 buts sur 17). Et des solutions variées en attaque, même si Baudouin (0/2), Luciano (2/4) et Kanto (3/6) ont pas mal vendangé au près face à une gardienne, Herr, dont la mobilité n’est pas le point fort.

Rassérénées par leur performance, les Messines vont à présent profiter d’un peu de repos avant de défendre leur premier titre de la saison, la Coupe de la Ligue, dès jeudi à Clermont. Puis il faudra très vite se replonger dans la Coupe d’Europe et la réception de Viborg. Pour, cette fois, concrétiser par une victoire les bonnes choses aperçues en Hongrie.

************************

Tour principal de la Ligue des champions, 3e journée du groupe 2
GYÖR – METZ
31-27 (Mi-temps : 15-11)
Arbitres : Mmes Maric et Masic (SER)

Györ.- Gardiennes : Herr (51 min, 12 arrêts) et Grimsbo (9 min, 2 arrêts dt 1 pen). Joueuses de champ : Knedlikova, Loke (7/8), Lima, Sen (1/1), Müller (6/9), Korsos (6/8 dt 5/5 pen), Kovacsics (3/8 dt 0/1 pen), Aguilar (1/2), Planeta, Szepesi (2/2), Milanovic, Hornyak (1/1), Bodi (4/7), Csapo. Entraîneur : A. Martin.

Metz.- Gardiennes : Glauser (60 min, 9 arrêts) et Pierson. Joueuses de champ : Kpodar, Kamto (3/6), Gros (11/17 dt 3/3 pen), Baudouin (0/2), Vukcevic (2/3), N’Diaye, Andryushina (2/3), Gonzales (2/4), Luciano (2/4), Burlet (0/1), Liscevic (2/5 dt 0/1 pen), Mendy (3/5). Entraîneur : J. Roussel.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités