mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Metz risque le licenciement
LDC F : Metz risque le licenciement
1 Mars 2015 | Europe > Champion's League

Quatrième journée du tour principal. Une désillusion de plus pour le Metz Handball : pas plus qu'au match aller, les championnes de France n'ont su prendre la mesure d'un Viborg prétendument affecté par son changement d'entraîneur et les multiples absences. Le trou d'air du début de deuxième période n'a jamais pu être bouché. Battues 23-24, désormais cinquièmes de leur groupe, elles sont au bord de l'élimination.

Metz est sorti cinq minutes de son match. Les cinq premières de la seconde mi-temps. Ce moment d'absence risque de signifier purement et simplement sa sortie de la scène européenne. Les journées du Top 12 s'égrènent, et les mêmes imperfections, les mêmes regrets reviennent. Comme au match aller, un mois auparavant, les championnes de France ont échoué à un but de leur alter ego danois. 27-26 à l'extérieur ; 24-23 aux Arènes. Elles ont été piégées par un demi-Viborg, amputé de trois vedettes (Fisker, Gravholt, Gullden) et dont l'entraîneur, Christian Dalmose, a été sacrifié sur l'autel d'un mois de février calamiteux (cinq défaites de rang).

Un demi-Viborg, c'était aussi l'impression visuelle sur le terrain. Sous les yeux de la Nîmoise Mouna Chebbah, vainqueur de la Coupe des Coupes 2014 avec le VHK, et d'une trentaine de petits hommes verts, ce sont trois femmes à poigne qui ont rendu caduc l'argument du sous-effectif (huit joueuses de champ). Rikke Skov, d'abord. L'arrière gauche et capitaine ne fait pas que commenter l'éviction de Dalmose dans les médias ; elle cogne quand elle joue. Le sabre qui lui fait office de bras droit a déchiré à neuf reprises la défense mosellane (9/14). Elle a formé un tandem infernal avec Samja Damjanovic, essentiellement positionnée dans l'axe. La vice-championne du monde serbe a longtemps été le seul argument offensif des visiteuses. Elle a endormi Metz en jouant sur un faux rythme, en allongeant les attaques placées. Un catalogue de leurres pour terminer à 6/10 au tir...

Et puis, les Dragonnes lorrraines ont commis l'irréparable en début de seconde période : donner confiance à Chana Masson. Dans les cinq minutes suivant la reprise, la gardienne brésilienne a arrêté cinq tirs à la chaîne, soit le total atteint à l'issue de la demi-heure précédente. Ses relances pour Skov, et surtout pour l'ailière droit Louise Lyksborg, ont touché les Dragonnes au cœur (10-11, 30 puis 12-14, 35'). « Cette victoire signifie beaucoup. Je pense que les problèmes de cette semaine ont fait de nous une meilleure équipe. Nous nous sommes battues ensemble » s'extasie celle qui a parachevé son méfait (12/31 arrêts) en parant un jet de 7 m d'Ana Gros, à 35 secondes du terme. Un penalty qui aurait pu remettre les deux formations à égalité (23-24)

Pour une équipe dite « en crise », le Viborg de Lars Friis Hansen, sémillant sexagénaire intérimaire, s'est comporté au-delà des espérances de ses suiveurs. Les filles de Jérémy Roussel, elles, ont replongé tête la première dans la mer du doute. Le 5-0 fatal, amplifié par deux nouvelles sorties hasardeuses de Laura Glauser, a consumé les espoirs nés d'une première période globalement réussie. Grace Zaadi, de retour après deux mois et une opération au poignet gauche, a retrouvé ses bonnes habitudes de distributrice (5 passes décisives). Ana Gros a donné confiance (6 buts, tous avant la pause), la paire néerlandaise Broch / Luciano a excellé dans ses domaines de compétences respectifs : le tir à 6 m pour l'une (5/6), l'interception pour l'autre. Les stratégies évoquées avant-match par Grace Zaadi et Ana Gros, jouer le contre pour user Viborg et puiser dans la richesse de banc (Mendy, Vukcevic, Flippes...), commençait alors à porter ses fruits.

Cinq minutes d'égarement ont anéanti l'ouvrage. « Quelques consignes n'ont pas été respectées, déplore le technicien mosellan. On a reculé défensivement au pire moment, particulièrement sur Skov, le cœur de cette équipe. » La course derrière le score fut vaine, malgré trois égalisations (20-20, 49' ; 22-22, 55' ; 23-23, 56'). « On n'était pas loin. Ce pas loin n'a pas suffi » note Jérémy Roussel. Si Metz ne termine pas le tour principal par deux victoires (dimanche prochain à Sävehof, le 15 mars à domicile face à Györ), le « pas loin » se transformera en « pas du tout ». Et pas de quarts.

Les réactions :
Jérémy Roussel, entraîneur de Metz :
« Il y a de multiples facteurs pour expliquer cette défaite, mais on perd le match en début de 2e mi-temps, on prend des tirs trop vite, on encaisse deux buts casquette... C'est ce qui pouvait arriver de mieux pour remettre en confiance Viborg. On propose quand même de belles phases de jeu mais on manque de percussion individuelle, notamment sur le côté gauche. Tant qu'il y a de l'espoir on croit à la qualification mais on va d'abord s'attacher à gagner un match. Et pour ca, il faut etre consistants pendant 60 minutes. »

Laura Glauser, gardienne de Metz :
« Ce sont des petits détails qui font la différence. Mais je ne veux pas parler de mes coéquipières, j'étais concentrée sur moi car je n'étais pas dedans et au final, j'ai merdé. On est tristes, bien sûr, la porte de la qualification se ferme un peu plus, on sait que ca semble compliqué mais ca reste possible. On va travailler, essayer de régler ces petites choses en mettant beaucoup plus de rigueur dans ce qu'on fait. »

Grace Zaadi, demi-centre de Metz :
« Il y a eu plein d'imperfections, c'est dommage, c'est difficile de faire des matches comme ca devant notre public, alors qu'on avait une belle occasion de gagner. On perd le match en début de 2e mi-temps, après ca on court derrière elles et ca nous porte préjudice à la fin. On doit s'améliorer, être plus rigoureuses à l'entraînement. Et gagner les deux derniers matches. »

Sanja Damjanovic, arrière de Viborg :
« C'est un des meilleurs matches que j'ai vécus de ma carrière. On était dans une situation incroyable avant ce match, on avait des blessées, on n'était que 7 joueuses (car je ne compte pas les jeunes), le coach n'a passé qu'une journée avec nous... Je suis si fière. Et fière de moi aussi, car je reviens tout juste de blessure, c'est mon 3e match seulement. A la pause, on s'est dit qu'il fallait rester concentrées en défense car Metz n'avait que un ou 2 enclenchements et on a su les contrer. »

METZ HANDBALL – VIBORG HK (DAN) : 23-24 (12-10)
5098 spectateurs.
Arbitres : MM. Brunovsky et Canda (SVQ).

METZ : P. Baudouin 0/2 ; Y. Broch 6/7 ; Gonzalez Ortega 1/4 ; Gros 6/12 (2/3 penaltys) ; Luciano 4/5 ; Zaadi 3/9 ; puis Andryushina 0/2 ; Burlet ; Flippes ; Kanto (capitaine) 1/1 ; Liscevic 2/4 ; Mendy 0/1 ; Vukcevic 0/1.
Gardiennes : Glauser (6/24 arrêts en 40') puis Pierson (5/11 arrêts en 20').
2 minutes : Liscevic (22'). 17 passes décisives (Gros et Zaadi 5). 4 interceptions (Luciano 3). 15 pertes de balle (P. Baudouin et Gros 3). Réussite au tir : 48 %.
Entraîneur : Jérémy Roussel.

VIBORG : S. Andreassen 0/3 ; Balle 2/2 ; Burgaard 4/11 ; Damjanovic 6/10 (2/2 penaltys) ; Lyksborg 3/5 ; Skov (capitaine) 9/14 ; puis Mikkelsen.
Gardiennes : Masson (12/31 arrêts en 50') puis Poulsen (2/7 arrêts en 10').
2 minutes : Balle (47'). 14 pertes de balle (Damjanovic 7). Réussite au tir : 53 %.
Entraîneur : Lars Friis Hansen.

Evolution du score : 1-2 (5') ; 3-4 (13') ; 7-5 (19') ; 11-8 (28') ; 12-10 (mi-temps) ; 12-15 (36') ; 15-18 (41') ; 19-19 (47') ; 20-22 (53') ; 23-23 (56').

Dernière Journée | Journée 10
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
LarvikGyor211928/02 
MetzViborg232401/03 
Baia MareSävehof F342401/03 
Prochaine Journée | Journée 11
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
GyorBaia Mare 07/03 
ViborgLarvik 07/03 
Sävehof FMetz 07/03 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Larvik1688002091768 
2Gyor128620216181-1 
3Viborg783412072131 
4Baia Mare683502072192 
5Metz48260201205-4 
6Sävehof F38161189235-2 


© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités