mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Siffert assurance tous risques de Montpellier
LNH: Siffert assurance tous risques de Montpellier
5 Mars 2015 | France > LNH

Avec un Arnaud Siffert en acier inoxydable de la tête aux pieds, Montpellier n'avait rien à craindre face à Cesson. Les Héraultais se sont largement imposés (36-27) et surtout ont augmenté leur avance de leader sur le PSG.

Les stats officielles lui attribuent 21 parades, avec celles de la télé, Arnaud Siffert a bien du arrêter au moins 25 tirs adverses dont deux pénaltys. Le gardien montpelliérain a été l’homme du match face à Cesson. Du début jusqu’à… presque la fin puisque il est sorti à 6 minutes de la conclusion, avantageusement remplacé par le jeune Kévin Mesnard (4 arrêts en si peu de temps) puisque Venio Losert est toujours blessé.

A l’image la veille de Yann Genty pour Chambéry, la performance du portier du MAHB est donc remarquable. Elle a largement contribué à une victoire nette et sans trop de bavures, même si souvent pendant les temps morts, Patrice Canayer, éternel insatisfait va stigmatiser les nombreuses pertes de balles. Six en 1ère période pour une avance de six buts sur les Bretons à la pause, onze en seconde pour un écart au final, de huit longueurs. 36 buts (dont 10 par le seul Dragan Gajic) inscrits à ce qui était il n’y a pas si longtemps, une des meilleures défenses de LNH, c’est dire si ce jeudi soir, Montpellier a survolé la rencontre et n’a jamais été inquiété.

Douze minutes vont suffire pour s’envoler au score (10-6). Cesson encaissait, tentait de résister notamment par un Mathieu Lanfranchi toujours aussi mobile à travers le bloc défensif héraultais. Les Bretons vont toutefois peiner face aux changements de rythme adverses mais toujours s’accrocher, sans pour autant passer devant (10-9 à la 14ème).  Un but d’écart, c’est la dernière fois de toute la rencontre que Cesson aura un écart aussi faible à combler. Car dès lors, Montpellier va s’envoler, sécurisé, faut-il encore le préciser, par un Arnaud Siffert en état de grâce (17-11 à la 24ème).  Bien malmené dans tous les secteurs de jeu, Cesson subissait, pire même, perdait un de ses joueurs clé. Suite à un coup de coude involontaire du Slovène Borut Mackovsek, l’arrière gauche Romain Briffe devait quitter le terrain, le visage ensanglanté. Son absence va déstabiliser ses coéquipiers (20-14 à la pause).

Pouvait-il y avoir un miracle comme à l’aller où menés de sept buts, les hommes de Yérime Sylla avaient remonté leur handicap et obtenu le partage des points ? Pas ce jeudi soir à Bougnol. Montpellier était trop en avance et d’ailleurs le retour des vestiaires ne laissait aucun doute puisque l’écart va augmenter, atteindre huit puis neuf buts (43ème). Punition extrême à un moment où Cesson était en supériorité numérique mais ni les jambes, ni les têtes n’avaient suivi. Canayer qui encore à 6 minutes de la fin avec huit buts d’avance, sermonnait ses joueurs, faisait tourner son effectif. Sage décision en vue des futures échéances très rapprochées (voir plus bas). Le MAHB s’imposait (36-27) et pouvait savourer en championnat, sa 5ème victoire de rang.

Les Héraultais profitent pleinement de cette 17ème journée puisque la veille, le PSG avait concédé le nul à Toulouse. 24 heures plus tard, on doit se rendre à l'évidence que ce partage des points est négatif pour les Parisiens qui accusent désormais trois longueurs de retard sur le leader.

MONTPELLIER AHB - CESSON RENNES M.      36-27  (20-14)

Statistiques du match



Les réactions après le match

Yérime Sylla (entraîneur de Cesson-Rennes) sur beIn: "Ce qui me désole le plus ce soir, c'est la blessure de Romain (Briffe). Il est parti à l'hôpital et je crains qu'on soit obligé de l'opérer. Pour en revenir au jeu, on a trop gâché de pénaltys, autant d'occasions, pour exister dans ce match à haute intensité. On n'a pas su gérer l'émotion, même si on a bien combattu en 2ème mi-temps. Après, on affrontait une équipe qui joue un ton au dessus et qui a un rythme de Ligue des Champions. Le match contre Istres, la semaine prochaine aura toute son importance. J'espère qu'on ne sera pas trop handicapé par les blessures."

Patrice Canayer (entraîneur de Montpellier): "On aurait peut-être pu jouer en mettant un petit peu plus de qualité mais c'était un match intéressant. Le championnat va se jouer sur la constance et la régularité. Paris sur le papier nous est certainement supérieur mais dans la régularité, il y a certainement quelque chose à faire même si c’est dur... la régularité. Ca fait 2 matchs que nos gardiens répondent présents, ils rassurent la défense, ils sont solides. Et il faut désormais que chacun gagne en confiance"

Le calendrier démentiel des Héraultais... et des Parisiens


En dix jours, le MAHB va devoir disputer quatre rencontres de la plus haute importance. Mercredi prochain, un déplacement à Tremblay (LNH), quatre jours plus tard, le 8ème aller de Ligue des Champions contre Kielce, le 18 mars, la réception de Toulouse en 8ème de coupe de France et trois jours après, le 21 mars, le 8ème retour de LDC en Pologne. Son adversaire direct parisien ne sera pas en reste. Avec mercredi 11, la réception de Nîmes (LNH), le samedi 14, un déplacement à Dunkerque (8ème aller de LDC), le jeudi 19, déplacement à Créteil (8ème de coupe de France), le dimanche 22, réception de Dunkerque (8ème retour de LDC). Le choc tant attendu décisif ou pas entre Montpellier et le PSG est programmé le 6 ou le 7 mai.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités