mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDF F : ce sera une finale Metz – Nîmes !
CDF F : ce sera une finale Metz – Nîmes !
25 Mars 2015 | France > Coupe de France

Les championnes de France ont gagné le droit de voir Coubertin grâce à un match plein de maîtrise au Havre, impuissant (27-20). Les Gardoises ont, elles, réussi une superbe performance en faisant chuter Fleury (22-21), englué dans la défense nîmoise. Rendez-vous est pris le 25 avril.

Au Havre, Metz n’a pas vraiment tremblé, en prenant très tôt les commandes du match (3-7, 10e). Plus solides en défense, les Lorraines profitaient d’une bonne paire de gardiennes (Glauser  terminant avec 10 arrêts à 56%) pour monter les ballons et trouver des solutions faciles en attaque. Et tout réussissait aux championnes de France, qui maintenaient un écart confortable (3-9, 15e). Puis les Normandes se sont réveillées, Linda Pradel a commencé son festival (17 arrêts), Pekarskyte a fait parler son bras (5 buts) et le HAC recollait à la pause (12-14). Mais ce Metz était trop costaud, trop motivé, trop difficile à arrêter quand le collectif s’exprime ainsi (6 buts de Gros, 5 de Basic et Broch, 4 de Baudouin, 3 de Luciano). Alors les locales n’ont rien pu faire (14-19 puis 17-25, 50e) et les Messines ont pu gérer leur fin de match sans mettre en danger leur billet pour la finale. Elles ont aussi pu garder des forces pour leur prochain match de Championnat, dimanche… au Havre.

LE HAVRE – METZ HANDBALL
20 – 27 (Mi-temps : 12 – 14)

Le Havre.- Gardiennes : Pradel (17 arrêts) et Castellanos (0 arrêt /3). Joueuses de champ : Tissier (1/3), Da Silva (0/4), Dazet, Alonso (5/7), Landre (1/4), Corkovic (1/3), Sow, Pekarskyte (5/8), Frecon, Cissé (2/8), De Sousa (3/7), Desgrolard (2/3).
Metz.- Gardiennes : Glauser (10 arrêts), Pierson (8 arrêts). Joueuses de champ : Kanto (1/1), Flippes (1/3), Gros (6/8), Zaadi (1/5), Baudouin (4/8), Vukcevic (1/3), Broch (5/9), Gonzalez Ortega (0/1), Basic (5/10), Luciano (3/7), Liscevic (0/1), Mendy (0/1).

Fleury est retombé ! Battu une seule fois cette saison, le club loiretain a subi une deuxième défaite en 28 matches, cette fois sur le parquet d’un Nîmes impressionnant en défense. Avec 24 ballons perdus (contre 21 aux Nîmoises), les coéquipières d’une étincelante Alexandrina Barbosa ont gaspillé trop de munitions, notamment en seconde période quand elles ont eu l’opportunité de recoller. Et Fred Bougeant va longtemps regretter les 16 arrêts de Marija Colic (notre photo ci-dessus), la très explosive gardienne adverse. « On avait identifié ses points faibles, soufflait le coach de Fleury au micro de beIN Sports. On a vraiment fait un tout petit match, on a manqué de caractère pour gagner un match de Coupe. C’est peut-être trop difficile de jouer sur tous les tableaux, on va se remettre au travail et se concentrer sur ce qui nous reste. »

Outre les play-offs, Nîmes s’offre une fin de saison riche d'une quatrième finale de Coupe de France. Mais il a fallu serrer les dents jusqu’au bout. Après une première période très consistante des deux côtés du terrain, le HBCN a lui aussi plongé physiquement après la pause, le trio Pineau-Chebbah-Ayglon, par ailleurs excellent, finissant sur les rotules. Mais malgré une frayeur quand les leaders de LFH ont égalisé (12-12, 34e), un doublé de la gauchère, un autre de la nouvelle recrue et un tir dans le dos de Julie Goïorani (notre photo) ont permis à Nîmes de rester en tête. « On est super contentes, on a bien défendu, avec de l’agressivité, et on a poussé tous les ballons », rayonnait la pivot française, elle aussi marquée par le combat qu’elle venait de livrer avec la défense adverse.

Les filles de Christophe Chagnard vont maintenant retrouver Metz, qu’elles ont battu deux fois cette saison. Mais c’est bien cette troisième opposition qui sera la plus importante. « On a su trouver les solutions contre elles mais ça reste une très grosse équipe, encore engagée en Ligue des champions il y a peu, sait Camille Ayglon, passée par la Lorraine. Il faudra qu’on reste soudées comme aujourd’hui, avec la même envie. » Cela offrira certainement une finale très, très accrochée.

NÎMES – FLEURY
22 – 21 (Mi-temps : 11 – 8)

Nîmes.- Gardiennes : Colic (16 arrêts) et Carretero. Joueuses de champ : Asperges, Ayglon (4), Champion, Chebbah (5 dt 1 pen), Clavel, Dancette (2), Feuvrier, Goïorani (5), Jericek, Lombardo, P. Marchal (1), Pineau (5 dt 1 pen).
Fleury.- Gardiennes : Zoqbi de Paula (20 arrêts) et Callavé. Joueuses de champ : Agathe, Bruneau, Cabral Barbosa (8), Fernandez, Houette (3 dt 1 pen), Kamdop, Manga, Mangué (2), Mino Larenas, Ngo Leyi (1), Niombla (4), Tounkara (1).

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités