mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDL : Nantes la tient !
CDL : Nantes la tient !
29 Mars 2015 | France > Coupe LNH

C'est fait après 3 finales le HBC Nantes décroche enfin son premier grand titre majeur. Après la finale de la Coupe EHF, après une première fois en Coupe de la Ligue, les Nantais on réussi a surpasser leur stress et s'imposer sur une équipe de Toulouse, certes lourdement handicapée, mais qui a défendu âprement toutes ses chances après avoir flirté avec la correctionnelle en première période.

Rien ne sert de réécrire l'histoire, on pourra se demander éternellement à Toulouse comment se seraient passé les choses sans cette 53° minute fatidique face à Dunkerque. Comment cette finale se serait jouée avec Jérôme Fernandez et Pierrick Chelle sur le terrain. Nantes a réussi son but en étant solide de bout en bout même si en seconde mi-temps les joueurs ont subi de plein fouet le stress d'une finale. La phrase du savoureux Greg Anquetil peut résonner dans toutes les têtes "Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne" et il en sait quelque chose l'ancien feu follet de Montpellier et Nantes a su parfaitement intégrer cette consigne. Bien sur, le niveau de jeu n'a pas atteint des sommets, à certains moments de la seconde période on était plus sur du qui perd gagne que sur de la flamboyance et de grandes envolées, mais entre la solidité défensive nantaise, des gardiens présents aux bons instants et une reprise en main collective sur la fin de match, le HBCN a su outrepasser la révolte toulousaine initiée par un Wesley Pardin des grands jours. Venu au relais d'un Cyril Dumoulin plus que malheureux avec quelques buts bien casquette et pour tout dire durs pour le moral, le jeune international va en faire voir de toutes les couleurs aux artificiers nantais en seconde période.

Et il le fallait, car si le deuxième acte s'était déroulé sous le même tempo que le premier, la déculottée était annoncée pour le Fenix. Dans le coup quelques minutes, les coéquipiers d'une Jérôme Fernandez sur la feuille de match mais avec une attelle, allaient peu à peu sombrer face à la défense à géométrie variable de Nantes. -6 à la pause et seulement 8 buts marqués, autant dire que le bilan toulousain n'était pas trop brillant et surtout on voyait mal quels arguments Toulouse pourrait opposer à Nantes en seconde période. Et bien tout simplement de mieux faire tout et surtout de trouver en son gardien le sauveur de toutes les espérances. Le show Pardin ajouté au missiles de Cyril Morency et le Fenix revenait sur le talons de Nantes avec un 16-15 à la 41°qui aurait pu sonner le glas des espoirs du H tant tout le monde regardait plus ses chaussures que le chemin de la victoire à cet instant du match. La cohorte espagnole par Maqueda, Entrerrios et Rivera allait remettre tout le monde sur de bons rails. Sans produire un jeu top-top Nantes avait relancé la machine pour gagner, bien aidé par un Gorad Skof très précieux dans ces instants. La chance de Toulouse était passée, celle de Nantes était bel et bien là et les Nantais pouvaient sauter de joie, le premier titre du H est maintenant acquis.

On sait combien cette première est dure à décrocher, et que la suite est souvent beaucoup plus fluide. C'est tout le bien que l'on souhaite à Nantes. Pour Toulouse le retour sur les bords de la Garonne va être compliqué et les têtes vont devoir se remettre à l'endroit pour recevoir l'autre grand perdant du week-end, Cesson qui a lui aussi perdu une pièce maîtresse avec Mickael Robin qui souffre lui aussi d'une rupture des ligaments du genou.

A Rouen, KindArena
Le dimanche 29 mars 2015 à 16h30
Finale de la Coupe de Ligue
HBC Nantes - Fenix Toulouse Handball : 23 - 20 (Mi-temps : 14-8)

4 000 spectateurs
Arbitres :
MM Laurent Reveret et Stevann Pichon

statistiques du match

Evolution du score : 4-1 5°, 4-2 10°, 7-4 15°, 10-5 20°, 12-7 25°, 14-8 MT - 15-12 35°, 16-14 40°, 18-15 45°, 19-16 50°, 21-17 55°, 23-20 FT.

Les Réactions:

Thierry Anti, entraîneur de Nantes:
"C'est un soulagement. C'est toujours crispant en deuxième mi-temps parce qu'on ne sait pas tuer les matches. Le mérite revient aussi à l'adversaire qui ne lâche jamais rien. Mais on a aussi tendance à se mettre nous-même en difficulté par moments, parce qu'on est plus en contrôle qu'autre chose. Et dans ces phases-là, on joue mal. Je préfère quand on se lâche. Il fallait rester concentré malgré tout parce que Toulouse est une belle équipe. Ses jeunes se sont bien exprimés et on a laissé trop shooter Morency. C'est surtout la victoire d'un club, construit par les salariés, les dirigeants, les bénévoles, par les joueurs. Et ce club l'attendait. On le voulait ce titre. On avait vécu une première finale douloureuse à Toulouse contre Dunkerque. Cela nous a servi aujourd'hui." 
  
Rock Feliho, défenseur de Nantes: "C'est un énorme soulagement parce que cela a été un peu compliqué à aller chercher. Toulouse a bien joué et n'a pas lâché. On était un peu favori parce qu'il leur manquait pas mal de joueurs mais  ils ont joué à fond, sont revenus en deuxième mi-temps où comme d'habitude on a  un peu pêché. On a su remettre un coup de collier. Il y avait de la nervosité parce qu'on sentait que l'on s'en rapprochait. Mais on a fait preuve de bonnes ressources mentales. C'est une victoire méritée. Que l'on gagne d'un, cinq, six  ou dix buts, on s'en fout un peu. Il fallait juste gagner ce premier trophée. On avait perdu deux finales. Il ne manquait alors pas grand-chose. Cette année,  c'était notre chance. On avait sorti Paris en quart de finale. Ce n'était pas rien et cela nous a ouvert le chemin." 
  
Wesley Pardin, gardien de Toulouse: "J'ai essayé d'aider l'équipe au maximum. On avait déjà des difficultés à marquer des buts même avec Jérôme (Fernandez) et Pierrick (Chelle). C'est dommage parce que je pense que nous pouvions faire mieux. On y a cru jusqu'aux cinq dernières minutes. On a montré un bon visage malgré cette inexpérience des grands moments. On a lutté avec nos  armes. Je sors fier de cette finale parce qu'on a montré que l'on était une vraie équipe. On va essayer de gagner de la confiance pour bien finir le Championnat."

© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités