mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Le Vardar confirme et décroche un aller simple pour Budapest
LDC F : Le Vardar confirme et décroche un aller simple pour Budapest
12 Avril 2015 | Europe > Champion's League

Après une saison mitigée, le Vardar avait frappé à domicile en proposant un match de très bonne facture face à un Györ tâtonnant. Avec 6 buts de retard et privé de Susann Müller, les joueuses d'Ambros Martin devaient proposer le match parfait : elles se sont arrêtées en chemin, en fin de première période.

Un premier quart d'heure qui vire à la faveur de Györ
Les derniers siègent se remplissaient alors que les joueuses entraient, dans une ambiance sonore mais bon enfant. Parmi les rangs hongrois, on note une absence de taille : sortie en tout début de match en Macédoine, Susann Müller n'est pas sur la feuille de match. Qu'à cela ne tienne, les supporters locaux entonnent l'hymne national a capella tandis qu'Indira Kastratovic fait taire le kop macédonien : sportif. Andrea Penezic (8 buts), elle, n'est pas là pour pousser la chansonnette et prend vite les choses en main en inscrivant les 3 premiers buts de son équipe. En face, on résiste par Grimsbø alors que les Løke et Kovacsics, quasiment-muettes la semaine passée, trouvent quelques ballons (3-3, 7'). Toujours aussi précise, Inna Suslina limite les dégâts causés (7-5, 14') par un arbitrage qui semble s'acharner sur ses joueuses de champ : sifflée puis expulsée au quart d'heure de jeu, Siraba Dembélé se félicite après coup du sang froid du Vardar : "Dans ces moments là, on essaie de rester calme, de pas paniquer, il y avait encore 45 minutes à jouer. On a super bien réagi, on est restées calmes, on a posé le jeu : je crois qu'on a été intelligentes et qu'on a bien géré ce moment de panique".

Les infériorités numériques sont fatales aux Hongroises
C'est certainement là la clé du match : alors que Korsos profite de la sortie de la Française (8-5 à la 16'), Kovacsics et Bognar-Bodi enfoncent le clou (10-6 à la 19'), amenant Indira Kastratovic à réclamer une pause, et Amandine Leynaud à s'installer dans les cages. Le Vardar fait le dos rond et attend que la tempête passe : à la 23', le duo arbitral sort Milanovic-Litre (11-9 à la 24') puis Knedlikova (13-12, 29') : tout est à refaire pour Györ qui a véritablement subit les ailières adverses et ne rentre au vestiaire qu'avec un seul point d'avance. Le retour est favorable à Korsos (14-12, 31') mais on sent déjà que les joueuses d'Ambros Martin sont en train de laisser filer le match. La sortie de Kovacsics fait mal : Jovanka Radicevic égalise à la 33' (14-14), puis passe devant à la 36' (15-16) Dans les buts, Amandine Leynaud assure, en s'offrant notamment un arrêt sur pénalty : ce Vardar là semble insubmersible. L'utilisation parfaite de la chasuble par les Macédoniennes empire les choses (17-20 à la 44') et seule Anna Sen (6 buts) prend alors ses responsabilités, usant notamment des tirs à 9m qui ont manqué à Györ ces dernières semaines.

Le rêve de triplé de Györ s'envole
Même si Györ n'a jamais lâché, les dès sont jetés lorsque Andrea Lekic inscrit son quatrième but à la 51' (20-23) et le sursaut hongrois, matérialisé par Korsos (6 buts) dans les dernières minutes (27-26, 59') n'y fera rien. Pire encore, Althaus score sur le gong, arrachant un nul (27-27) qui ponctue cruellement la fin d'un cycle pour Györ, double-tenant du titre. Si l'expression des joueuses au sortir du terrain en dit long sur leur déception, Ambros Martin a cependant choisi de positiver : "On avait la foi, on a joué la tête haute. Malheureusement, la fin du match est arrivée trop vite, on a pas eu le temps de réagir. Néanmoins, je pense qu'on a aujourd'hui une équipe plus forte que les deux dernières années : parce que malgré les difficultés, on s'est battus, on a atteint les quarts de finale et on était proche du dernier carré".

Siraba Dembélé : une victoire collective
De son côté, Siraba Dembélé ne boude pas son plaisir : "Je suis super contente parce que c'est vraiment une victoire collective, on a été la chercher, on s'est battues. Franchement, on a super bien préparé le match et je suis vraiment fière." De là à y voir le déclic évoqué par Amandine Leynaud avant la confrontation ? "Je pense qu'on a trouvé le chemin qu'il fallait qu'on prenne, on a encore des réglages à faire mais on a vraiment trouvé le rythme en fait, le handball qu'il faut développer. Oui, je pense qu'il y a vraiment eu un déclic et j'espère qu'on va continuer comme ça." Quand à l'équipe à éviter : "J'en sais rien, je n'ai pas trop envie de tomber ni contre Larvik, ni contre Buducnost mais de toute façon, tout le monde sera au taquet et il faut surtout se concentrer sur nous."

Györi ETO KC - WHC Vardar SCBT : 27-27 (13-12)
Audi Arena, Györ, Hongrie.
4800 spectateurs.
Arbitres : Marek Baranowski et Bogdan Lemanowicz (Pologne).

Györ : Kari Aalvik Grimsbø, Orsolya Herr, Kyra Csapo - Macarena Aguilar Diaz (1), Agnes Boczko-Hornyak (1), Bernadett Bognar-Bodi (2), Jana Knedlikova (1), Dorina Korsos (6), Aniko Kovacsics (5), Tamires Lima de Araujo, Heidi Løke (3), Vesna Milanovic Litre (2), Szimonetta Planeta, Anna Sen (6), Ivett Szepesi. Coach : Ambros Martin. Suspensions : 7x2 min.

Vardar : Inna Suslina, Amandine Leynaud - Anja Althaus (3), Olga Chernoivanenko, Siraba Dembélé (1), Alena Ikhneva, Tatiana Khmyrova, Andrea Klikovac, Barbara Lazović-Varlec (2), Andrea Lekić (4), Julija Nikolić (3), Andrea Penezić (8), Jovanka Radicević (5), Maja Sokac (1), Ivana Gakidova. Coach : Indira Kastratović. Suspensions : 5x2min.

Ailleurs, les résultats sont logiques : à domicile, Larvik a massacré Thüringer (36-18), malgré l'absence d'Alina Wojtas (ligament croisé). Les Norvégiennes ont eu jusqu'à 22 buts d'avance (36-14) avant de lever le pied dans les dernières minutes. Même chose en Russie où Volgograd a parfaitement maîtrisé son sujet en affichant +11 (27-16) à moins de 10 minutes du terme. Si l'addition est effectivement moins salée à l'arrivée pour Baia Mare (25-30), ce sont les Russes qui iront affronter les plus grands clubs européens à Budapest. Se retrouveront-elles face à Buducnost ? Le club monténégrin s'est en effet lui aussi qualifié en disposant aisément de Viborg (29-19).

Le tirage au sort des demies-finales aura lieu mardi 14 avril tandis que le Final 4 se tiendra les 10 et 11 mai à la Papp Laszlo Arena de Budapest et devra départager Skopje, Buducnost, Larvik et Volgograd.

© Amélie Huhn
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités