mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D2F : Week-end de sacre
D2F : Week-end de sacre
14 Avril 2015 | France > Division 2F

Résumé de la 19° Journée de Division 2 Féminine. 
Si l’affaire semblait entendue depuis leur victoire à Brest, les Bisontines n’étaient pas encore mathématiquement sacrées, c’est maintenant chose faite. A l’autre bout du classement, Bourg de Péage avait l’occasion d’assurer définitivement son maintien eh bien peine perdue, ce ne sera pas pour cette fois…

Le champion est donc Besançon. C’est officiel : grâce à sa victoire vendredi sur l’AS Cannes, l’ESBF ne peut plus être rejointe au classement et composte son billet pour un retour express en LFH, après seulement une saison de purgatoire en D2. Les Doubistes, dans un palais des sports plein à craquer (plus de 3000 spectateurs) peinent à entrer dans le match avant, par la suite, de prendre l’ascendant et se détacher nettement en 2e mi-temps avec une avance de 6 buts à la 46e mn. Mais les Cannoises sont accrocheuses et n’abdiquent pas aussi facilement. Elles prennent un malin plaisir à mettre un peu de piquant à l’affaire en revenant au score à 2 mn du terme. Le scénario est idéal pour chauffer à blanc un public bisontin qui n’attend que cela. Les locales sont aussi sur de la braise ardente et Dupuis, Frecon et Bancillon allument les dernières mèches pour donner un avantage final de 3 buts à leur équipe, victoire 28 à 25. Le palais des sports peut s’embraser, l’ESBF est de retour parmi l’élite.

Le dauphin brestois s’est offert, de son côté, une belle fricassée de Perdrix à Aunis. En formation légère (sans Lonzième et Filipovic), la bande à Bezeau n’a pas vraiment fait de détail. Prenant littéralement les Rochelaises à la gorge dès l’entame, les Bretonnes sont archi-solides en défense et plutôt adroites en attaque si bien que l’écart se creuse rapidement. Il suffira ensuite de gérer le capital acquis pour s’imposer dans une rencontre qui aura été à sens unique. Cette victoire du BBH, conjuguée à la défaite de Cannes, conforte un peu plus la 2e place au classement du promu finistérien.

Pendant ce temps, le 4e Chambray se mijotait un joli ragoût de Louves. Yutz, 5e au classement, ne présentait pas sur le papier un menu si digeste que cela sauf que rien ne résiste en ce moment à un CTHB qui finit la saison en trombe. Et la recette pour gagner à l’extérieur est simple : une grosse défense qui cadenasse les attaques yussoises et qui permet de récupérer des ballons de contre. Gilles Boutiali a beau tenter une stricte sur Boutrouille, puis une double-stricte sur le duo Boutrouille / Herbrecht, rien n’y fait. Les attaquantes mosellanes sont au supplice et les interventions cruelles font fructifier un compteur qui tourne à sens unique (13 à 23 à la 40e). Le CTHB n’a plus qu’à gérer et les Louves en profitent pour réduire l’écart, mais sans jamais inquiéter les visiteuses. La bonne affaire est pour Chambray qui, en plus de la victoire, chipe la 3e place du classement à l’AS Cannes à la faveur du goal average particulier.

Les derbys cette saison entre la Stella Sports St Maur et Noisy Le Grand tournent immanquablement en faveur des secondes. Il est vrai que les débats étaient loin d’atteindre le niveau de ceux du match aller remporté sur le fil à domicile par Noisy. La faute à un collectif diminué côté Stella qui avait décidé de favoriser l’équipe réserve, à la bagarre pour monter en N3, et qui s’était donc délesté de quelques joueuses de l’équipe 1. Du coup, dans un match déséquilibré, les Noiséennes ont eu le mérite de faire le boulot proprement. Elles s’imposent facilement 24 à 16 après avoir même mené de 17 buts en cours de rencontre ! Quand Samir Messaoudi disait que la fin de saison risquait d’être bien longue côté St Maur…

En bas de tableau, nouvelle défaite d’Octeville, cette fois à domicile. L’adversaire du jour, Mérignac, autre mal classé, était pourtant jouable, mais rien ne tourne correctement cette saison pour les Normandes. Le scénario est cruel pour les joueuses d’Isabelle Louis qui résistent et restent au contact mais en faisant toujours la course derrière. Et comme souvent, c’est le physique qui finit par lâcher. L’envie est là mais, à force de buter sur Maho, les Octevillaises finissent par craquer, usées physiquement et mentalement. La défaite est douloureuse avec une dernière place à la clé et un goal average particulier abandonné aux Girondines. Triste soirée…

Dans le dernier match de cette 19e journée, Bourg de Péage avait toutes les cartes en main pour assurer définitivement son maintien en D2. Sauf qu’il faut toujours se méfier d’un adversaire direct. Cergy n’avait pas fait le déplacement pour rien et a parfaitement joué le coup. Ce sont les visiteuses qui ouvrent le score et font la course en tête avec une Chanteclair qui brille dans ses cages. Les joueuses de Franck Bulleux essayent de rester au contact mais l’écart, longtemps limité à une unité, finit par grandir et la pause est atteinte sur le score de 13 – 17 en faveur des Valdoisiennes. Au retour des vestiaires, il y a toujours autant d’envie chez les joueuses de Roch Bedos, un peu trop même puisque les exclusions temporaires commencent à tomber, sauf que Bourg de Péage n’en profite pas. Le score reste bloqué à 17 – 19 pendant près de 10 mn alors que Diarra marque son passage au relai de Chanteclair de 2 arrêts avant que cette dernière ne revienne dans les cages. C’est Dorson qui débloque les compteurs, Cergy mène 17 – 20 à la 40e mn mais c’est, à suivre, Bourg de Péage qui tient son temps fort, infligeant un 6 – 0 à son adversaire. L’atmosphère est lourde car, aux forceps, Cergy revient dans la bagarre. On est à 25 partout sur un but de Léa Constantin et Franck Bulleux pose son temps mort, il y a le feu dans la maison. Sauf que c’est Mavoungou et Barbu qui enfoncent le clou et arrachent la victoire, une victoire qui permet à Cergy de continuer à espérer, même si le menu à venir est copieux…

ES BESANCON FEMININ - A.S.CANNES HB

28 - 25 (Mi-temps : 14-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BOLLA BENJAMIN
ARTES SYLVAIN
THUILLIER PATRICK (D)
Date et Heure :
Le 10/04/2015 à 20:30:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
42 avenue Léo Lagrange
BESANCON


*****************************

HB OCTEVILLE SUR MER - MERIGNAC HANDBALL

17 - 26 (Mi-temps : 9-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CLERMONT NICOLAS
CLERMONT OLIVIER
TROSNEL DENIS (D)
Date et Heure :
Le 11/04/2015 à 18:30:00
Lieu :
ESPACE DU LITTORAL
20, rue Auguste Huart
OCTEVILLE SUR MER

*****************************

YUTZ HANDBALL FEMININ - CHAMBRAY TOURAINE HANDBALL

20 - 29 (Mi-temps : 8-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
PAJOT MATHIAS
PAJOT MATHIEU
KRAMER PATRICK (D)
Date et Heure :
Le 11/04/2015 à 20:30:00
Lieu :
SAINT EXUPERY
Rue du Gymnase - BP 50135
YUTZ CEDEX

*****************************

DROME HANDBALL BOURG DE PEAGE - CERGY-PONTOISE HANDBALL 95

25 - 27 (Mi-temps : 13-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CAILLAUD THEO
BIDAUD DAVID
CREPAIN MARC (D)
Date et Heure :
Le 11/04/2015 à 20:30:00
Lieu :
Complexe Sportif Vercors / salle competition
Rue Zamenhof / Boulevard Alpes Provence
BOURG DE PEAGE

*****************************

AUNIS HB LA ROCHELLE PERIGNY - BREST BRETAGNE HANDBALL

27 - 35 (Mi-temps : 13-20)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MURSCH JULIEN
CARMAUX YANN
FOUQUET-METIVIER JACQUES (D)
Date et Heure :
Le 11/04/2015 à 20:45:00
Lieu :
PERIGNY
Rue du Péré
PERIGNY

*****************************

STELLA SPORTS SAINT MAUR HANDBALL - NOISY LE GRAND HANDBALL

16 - 24 (Mi-temps : 7-16)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BARBA JEAN-DENIS
VLAMINCK HERVE
VOYE JOEL (D)
Date et Heure :
Le 11/04/2015 à 18:30:00
Lieu :
Gymnase Brossolette
51, avenue Pierre Brossolette
ST MAUR DES FOSSES

*****************************

© Philippe Merer
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités