mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le "Segi Nafarroa" flotte sur Coubertin
Le "Segi Nafarroa" flotte sur Coubertin
25 Avril 2015 | France > Coupe de France

Finale de la Coupe de France Départementale Féminine.
Au terme d'une finale brillamment maîtrisée face à Lagny, Nafarroa est parvenu à glaner le titre le plus marquant de son histoire. Trois ans après une première tentative à Bercy, Hélène Ansolabéhère et ses coéquipières sont cette-fois allées au bout de leur folle épopée.

Détenteur de la Coupe, Lagny réussira t’il à faire coup double ? Dans tous les cas, un après-midi de fête se prépare à Coubertin : de part et d’autres des tribunes hautes, les aficionados rouges et jaunes de l’US Nafarroa et… supporters tout de jaune vêtus de l’US Lagny se font face. Ambiance de feria lorsque l’équipe des sœurs Ansolabéhère égalise à la 6ème minute (3-3). Le jeu Basque penche sérieusement à droite et Joana Bidart convertit de son aile les premières montées de balle. Echecs aux tirs de parts de d’autres durant le premier quart d’heure, les gardiennes Emmanuelle Sirurguet et Cathy Pierresteguy se livrent alors un joli duel à distance.

Face au défi physique imposé par son adversaire, Nafarroa s’applique dans la circulation de balle… de la vitesse chez des Basques Bondissantes qui provoque quantité d’exclusion côté Latignacien (8-6, 18’). 21ème minute, l’heure pour William Afonso de poser un premier temps mort et remettre ainsi de l’ordre dans la maison USL. Le drapeau Basque et le « Segi Nafarroa » s’agitent lorsque Madame la présidente et parallèlement arrière droite Hélène Ansolabéhère (11 buts dans ce match) accentue l’avantage (12-9, 24’). La n°14 rouge et jaune est au four et au moulin... menant avec brio le jeu de l’USN durant cette première période. Claire Mathieu, capitaine de Lagny, a beau donner de la voix pour encourager ses partenaires, Nafarroa maintient le cap jusqu’au repos, +4 au terme de trente premières minutes rondement menées.

Au retour des vestiaires les deux équipes se rendent coup pour coup (16-13, 33’). Mais Lagny remet du cœur à l’ouvrage… pas question de lâcher le morceau aussi facilement. La réaction des filles d’Afonso est alors aussi soudaine que nécessaire : Krystal Bimbo et Marion Seninge côté droit permettent à leur équipe d’égaliser (16-16, 36’). Mieux, Bimbo donne à la 37ème minute et pour la première fois de la partie l’avantage au score à l’USL. « Lagny, Lagny » entend-on monter des travées de Coubertin… Les supporters Seine-et-Marnais sont aux anges. Stopper l’hémorragie, c’est alors l’unique objectif  de Didier Auffret, le coach Basque décide de faire une stricte sur Assa Konaté. Sentant le danger, Naffaroa réplique aussi sec… Leire Bidart remet ainsi son équipe dans le sens de la marche (21-17, 41’).

Mais il dit que cette seconde période serait le théâtre d’un intense chassé-croisé. Les actrices de la Départementale se livrent sans retenue… pour le plus grand plaisir d’un public Parisien agréablement surpris par le niveau de jeu proposé. Lagny résiste… gardant le contact à l’entame du dernier quart d’heure (23-22, 48’). Sophie Ansolabéhère déclenche les hostilités dans le money-time et Joana Bidart marque le but du +4 à trois minutes de la sirène. Cette fois-ci, la messe est dite ! Lagny ne reviendra pas… et la Coupe de France prend la direction du 64. Pleurs et sourires mêlés chez les joueuses Basques… formidable clameur dans les tribunes à coup de « on est les champions », Nafarroa concrétise ici l'aventure d'une belle bande de copines.

Commentaires d'après match recueillis par Pierre Menjot :

Didier Auffret, entraîneur de Nafarroa
« On n’était pas forcément favori mais l’avantage qu’on avait sur elle, c’est qu’on savait comment elles jouaient puisqu’on a pu étudier leur finale de l’an dernier. Il fallait bien défendre et monter les ballons car elles péchaient dans les replis, ce qu’on a très bien réussi. On se fait rejoindre en début de seconde période car on n’a pas joué comme en première, l’événement fait aussi qu’on perd un peu en lucidité. Lagny est un très grosse équipe mais on a mis les ingrédients qu’il fallait. »

Hélène Ansolabehere, capitaine et meilleure marqueuse de Nafarroa (11 buts, photo ci-dessus) :
« On n’était pas très sûres de nous au début, on n’a pas l’habitude de ce genre de salles (Naffaroa joue ses matchs à domicile dans un trinquet de pelote, ndlr). Et en face c’était très physique. On a su bien défendre sur leurs arrières, mettre de la vitesse dans notre jeu. Et même si on fait encore un début de deuxième mi-temps catastrophique – c’est notre défaut cette saison – on a su bien revenir, sans paniquer. On est hyper heureuses, et très fières. »

William Afonso, entraîneur de Lagny :
« On est toujours déçu de perdre, surtout quand on ne perd pas d’une belle manière comme aujourd’hui. Ce n’est pas souvent qu’il y a des matchs à enjeu cette année et on a mal géré la pression, on a voulu mettre de l’engagement mais on en a mis un peu trop et on s’est fait sanctionner trop souvent. Ce n’est pas possible de gagner dans ces conditions. C’est dommage, on devrait monter en régionale, ce qui est notre objectif, mais il manque cette petite cerise sur le gâteau. »

Assa Konaté, arrière gauche et meilleure marqueuse de Lagny (9 buts) :
« On est énormément déçu, on a tout donné, on avait la rage… On revient en début de 2e mi-temps et puis on joue comme des quiches, on prend des 2 minutes qui nous ont déboussolé.  On fait un mauvais match et on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On a essayé de tenir jusqu’au bout mais on n’a pas réussi. On voulait vraiment le doublé, pour nos supporters, l’ambiance était super donc c’est dommage de ne pas avoir terminé en apothéose. »


US NAFARROA HANDBALL - US LAGNY HANDBALL
29 - 25 (Mi-temps : 14-10)
Arbitres / Délégué (D) :

MAUVET CORALYNE
MAUVET LUDIVINE
BOURASSEAU MARIE (D)
Date et Heure :
Le 25/04/2015 A 14:00
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

Nafarroa :
Gardiennes :
Olcomendy (9', 1 arrêt sur 5), Pierresteguy (41', 12 arrêts sur 25), Etchegoinberry (10', 4 arrêts sur 8).
Joueuses de champ :
C. Ansolabehere (3/8), H. Ansolabehere (11/17 dont 4 pen.), N. Ansolabehere, J. Bidart (9/15), Ahamendaburu, Amestoy, L. Bidart (4/6 dont 1 pen.), Irastorza (1/1), Marisco (0/1), Texier (1/2), Wangermez.
Entraîneur : Auffret.

Lagny :
Gardiennes :
Sirurguet (48', 15 arrêts sur 38), Le Blanc (12', 1 arrêt sur 7).
Joueuses de champ :
Bezahaf, Bimbo (8/12 dont 4 pen.), Mathieu, Faisant (0/4), Fautras (2/7), Injai (3/8), A. Konate (9/12), B. Konate (2/2), Laporte (0/1), Strazel, Seninge (1/3), Lancien.
Entraîneur : Afonso.


© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités