mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Istres en D2, Dunkerque passe devant St Raphaël
Istres en D2, Dunkerque passe devant St Raphaël
6 Mai 2015 | France > LNH

En attendant le plat de résistance ce jeudi entre Montpellier et Paris, la LNH a pu servir quelques mises en bouche. C'est raté pour Istres, Sélestat et St Raphaël qui sont les grands perdants comptables de cette 22ème journée. Chambéry reste en embuscade, Dunkerque fait une excellente opération en s'imposant largement face à une pale équipe de Tremblay.

« Où t’es Tremblay où t’es, Où t’es Tremblay où t’es », aurait pu scander le public de Dewerdt transformant le tube de Stromae, tant la prestation des joueurs de Seine St Denis a été fantomatique. Ceux qui vont rester dans cette équipe la saison prochaine ont moins brillé que ceux qui vont la quitter. Heureusement que Mathieu Drouhin qui a appris voilà quelques semaines par Handzone qu’il n’était pas conservé  a été le meilleur buteur de sa formation avec quatre réalisations. Milan Malina lui, n’est pas rancunier. Le gardien tchèque qui sera supplanté par l’éphémère cherbourgeois Obrad Ivezic a arrêté 13 tirs nordistes. Une goutte d’eau toutefois face à ce qu'a su imposer une équipe de Dunkerque bien en place, Kornel Nagy (7 buts) et Julian Emonet (5 buts - notre photo de tête) étant les plus en vue sur le front de l'attaque. « J’ai senti que mes joueurs étaient concentrés sur l’objectif fixé, se satisfera Patrick Cazal après le succès des siens (27-18). C’est un groupe déterminé à aller chercher la 3ème place. Je suis forcément un entraineur satisfait et heureux du contenu proposé. Je m’attendais à ce que ce soit plus compliqué mais au final, ils ont déroulé. Ils ont bien travaillé ensemble. Il faut garder cette capacité à faire passer le collectif avant tout. Il y a Paris dans une semaine mais ce soir, je tiens à féliciter mon groupe pour cette belle victoire. » Et le technicien dunkerquois peut être doublement satisfait car le destin (ou plutôt Nantes) lui a donné un petit coup de main.



A 1200 kilomètres plus au sud, St Raphaël, l’adversaire direct pour cette fameuse 3ème place a cédé du terrain en concédant le point du match nul. Et cela aurait pu être pire car Nantes a mené au score pendant 50 minutes. Les Varois devront peut-être redescendre de leur cumulonimbus et revoir les fondamentaux. Car inévitablement, il y a eu friture sur la ligne au moment de la transmission des consignes lorsque cela chauffait dans les toutes dernières minutes et que l'aiguille de la balance ne savait plus vers quel côté aller. Nous aurions tant aimé avoir les explications de Joël Da Silva mais il a disparu dans le brouillard ambiant. Ceux qui l'ont croisé, l'ont trouvé de mauvaise humeur, très très en colère après ses ouailles. La dernière fois, l'ex-Toulousain avait puni ses joueurs en les conviant à une séance d'entraînement totalement imprévue. Que va-t-il leur réserver ? Il en est un au moins qui n'a pas fait semblant, c'est le neo international Adrien Dipanda. A peine de retour de son aventure tricolore, le gaucher s'est remis dans le bain du championnat, en inscrivant sept buts dont deux consécutifs, décisifs dans le money time (27-27).  Il restait 2'50 à jouer, personne n'en a profité. Seul Djukanovic qui jusque-là n'avait pas été fameux dans les cages varoises, s'est illustré à deux reprises. Finalement, ce score de parité est un bon résultat pour le Nantes d'un Valero Rivera très efficace (9 buts) et la moindre des déconvenues pour St Raphaël. 



Snorri Gudjonsson s’épanouit tellement à Sélestat qu’il veut quitter l’Alsace. L’international islandais a même donné son préavis pour le logement qu’il occupait. Les résultats du SAHB ne sont pas conformes à ses attentes et comme il veut rester dans le championnat français, on devrait le retrouver dès la saison prochaine dans un autre club. Il semblerait qu'il soit sur le point de rejoindre un de ses compatriotes qui a trouvé refuge dans le sud, entre arènes et Maison Carrée. Mais comme cela n'est soi-disant pas signé, on ne voudrait pas provoquer quelques arrêts cardiaques en donnant le nom de la capitale gardoise dans laquelle il va poser ses valises l'été prochain ! Sélestat n’est pas encore mathématiquement dans le goulet d’étranglement qui mène à la pro D2 mais s’en approche. Que peut encore faire le docteur Gaudin (notre photo) au chevet du mal en point ? Malgré les 21 arrêts de leur portier Richard Kappelin, les Alsaciens ont encore sombré face à Nîmes, un adversaire direct qu’ils avaient pourtant battu au match aller. Les Gardois dans le sillage du toujours vert Yassine Idrissi (17 parades) ont d’ailleurs totalement inversé la tendance puisqu’ils ont repris le goal average particulier (+1 désormais). Mais à quoi bon se pencher sur une éventuelle différence particulière puisque le SAHB à moins d'être repêché ne s’en sortira pas et rejoindra Istres qui officiellement depuis ce mercredi soir, est relégué à l’étage inférieur.

Sur les bords de l’étang de Berre, les joueurs qui quittent Istres comme Théo Derot (Nantes) et Yvan Gérard (Aix) n’auront rien à se reprocher. Avec respectivement 10 et 8 buts, ils ont été les principaux animateurs de l’attaque provençale. A part ça… rien à signaler. Le reste ne tient pas la comparaison et cela dure depuis le mois de septembre. La faillite istréenne a laissé le champ libre à un certain Valentin Porte (8 buts) qui a donné de l’envie à ses aînés Zvizej et Andjelkovic (6 buts chacun) pour apporter à Toulouse, un succès qui promet une fin de saison plus sereine. La ville rose portera bien (enfin) son nom. Et c’est tant mieux ! Dommage que Jérôme Fernandez, sacrifié sur l'autel présidentiel, ne soit pas en capacité de participer à la fête.



Mention particulière à Cesson qui a été l’équipe la plus opportuniste dans son opposition face à Créteil. Dans le Val de Marne, dans le sillage d’un excellent Kévin Bonnefoi (notre photo) dans les cages, les Bretons auraient pu tuer le match à maintes reprises mais souvent menés au score, les Cristoliens ont trouvé les ressources pour recoller. On a même cru que les joueurs de Christophe Mazel allaient pouvoir l’emporter. Et puis les tauliers cessonnais ont remis de l’ordre dans la maison. L’indispensable Mathieu Lanfranchi a égalisé à moins de deux minutes de la fin (25-25) et Maxime Derbier, l’enfant terrible des steppes, protégé de Mazel lorsqu’il évoluait à Istres a baladé tout le monde pour tromper l’infortuné Mate Sunjic. Cesson est confortablement installé dans le ventre mou du classement. Rien à perdre, rien à gagner, si ce n’est grappiller encore une ou deux places et surtout enquiquiner certains des prochains adversaires, qui eux ont un pré carré à défendre. St Raphaël et Paris qui vont se succéder à Rennes puis à St Brieuc, sont prévenus !

Chambéry, la Maurienne et toute la Savoie ont transpiré ce mercredi soir au Phare. Ceux qui s’attendaient à une promenade de santé face à Pays d’Aix ont du se raviser car les Provençaux ne se sont jamais laissés endormir. Enfin… ils ont connu quelques frayeurs dès l’entame lorsque la bande à Yann Genty s’est envolée et a mené 8-2 en l’espace d’un quart d’heure. Aix, ville d’eau, a su éteindre l’incendie (en inscrivant un 0-6 en 6’) et monter la garde pour ne plus se laisser distancer. Si bien que pendant 38 minutes, c’est à un chassé croisé digne des départs pour les vacances à la neige et un duel entre gardiens, auxquels les habitués du Phare ont assisté. Les Savoyards vont s’imposer même si l'arrière aixois Goni Leoz (meilleur buteur de la rencontre avec 8 réalisations - notre photo ci-dessous) aura le dernier mot.

Ce jeudi est un autre jour. Il y a match de gala direction la route des plages à la sortie de Montpellier. Le MAHB accueille les "Parisiengs". On a hâte d'y être.

CHAMBERY SAVOIE  - PAYS AIX UC               29-28 (MT: 13-14)

Statistiques du match


*****************************

US CRETEIL - CESSON RENNES                     25-26  (MT: 14-16)

Statistiques du match

*****************************

SELESTAT ALSACE - USAM NIMES                 20-27  (MT: 11-13)

Statistiques du match

*****************************

DUNKERQUE HGL - TREMBLAY EN FRANCE   27-18  (MT: 14-6)

Statistiques du match

*****************************

ISTRES OPHFENIX TOULOUSE                   28-31  (MT: 13-16)

Statistiques du match

*****************************

SAINT RAPHAEL VHBHBC NANTES            27-27  (MT: 13-15)

Statistiques du match

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités