mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Stine Oftedal : « On ne peut pas perdre »
Stine Oftedal : « On ne peut pas perdre »
13 Mai 2015 | France > LFH

Présentation de Metz-Issy-Paris, demi-finale aller de LFH.
Parce qu’il a tout misé sur le Championnat cette année, le club parisien n’a pas le choix avant d’affronter Metz, pour la revanche de la dernière finale. « On est prêtes», assure la demi-centre norvégienne, consciente que ce sera difficile face aux Lorraines.

Metz-Issy-Paris, c’est la revanche de la dernière finale. Est-ce l’occasion vous rattraper ?
C’est une opportunité de prendre notre revanche, bien sûr, et on espère y arriver. C’est pour jouer ce type de matchs qu’on s'entraîne, et Metz a toujours été un peu mieux que nous, alors là on veut prendre le dessus. On a perdu trois finales l’an dernier, on n’était vraiment pas bien. Cette année, on a été sorti de toutes les compétitions sauf une, et peut-être qu'on peut la prendre (sourire).

Pourquoi Issy-Paris a-t-il tout misé sur le Championnat cette saison ?
C'est l'accumulation de beaucoup de choses. Nous n'étions souvent pas très nombreuses, car il y a eu pas mal de blessures. Et nous sommes une équipe très différente de l'an dernier, où nous étions très fortes en défense, alors que c'est plus irrégulier cette saison. L'an dernier on a pu aller loin partout, cette année un peu moins, c'est vrai. Mais on a aussi été plus régulières en LFH.

Est-ce que ça ne vous rajoute pas de la pression ? Vous n'avez pas le droit à l'erreur désormais…
Non, c'est certain qu'on ne peut pas perdre mercredi. Mais en même temps, on avait plus de pression l'an dernier. Cette année l'équipe est plus jeune, le groupe plus restreint, donc il faut voir les choses de manière positive. Avoir fini 2e du Championnat, c'est très fort. Peut-être qu'on aurait pu faire un peu mieux dans les coupes, mais c'est ainsi.

Vous n'avez pas joué depuis le 1er avril. Comment avez-vous préparé votre demi-finale ?
On a eu un peu de vacances, qui ont vraiment fait du bien. En revenant, on a beaucoup travaillé physiquement, puis on a fait de plus en plus de handball et de tactique. On arrive moins fatigué que l'an dernier. Ça peut être quelque chose de positif, mais parfois ça peut aussi faire perdre le rythme, on l'a vu avec Fleury l'an dernier (éliminé en demi-finale dans la même situation, ndlr). On verra nos sensations sur le terrain, c'est étrange de reprendre avec un match si difficile, mais nous sommes prêtes, excitées à l'idée de jouer.

A l'inverse, Metz a beaucoup joué cette saison et Jérémy Roussel, l’entraîneur a déjà dit que, pour son équipe, c'était « du bonus »…
J'espère qu'elles seront plus fatiguées. Mais s’il dit ça, c'est pour mettre la pression sur nous. Et je ne pense pas qu'on est favoris. Metz joue la Ligue des champions tous les ans, nous on ne s'est jamais qualifié. On est encore une équipe nouvelle, donc la pression est sur eux. Mais bien sûr on veut vraiment gagner, c'est très important pour le club.

Que pensez-vous de cette équipe de Metz ?
Je les ai vues toute l'année en Ligue des champions, c'est une très bonne équipe, même si elle a peut-être lutté davantage cette année. Mais quand elles jouent bien, elles sont excellentes. Par exemple, Yvette Broch a fait une énorme saison, elle est l'une des meilleures joueuses cette année. Grâce Zaadi est de retour et, en forme, elle est excellente. Leur défense est très différente, agressive, avec beaucoup de montées inversées. Si elles arrivent à la mettre en place, c'est très dur de les affronter.

Si vous jouez comme contre Holstebro (victoire 32-20), vous pouvez voir loin…
C’est vraiment notre meilleur match ces deux dernières années. On a montré que c'était possible de jouer à un très haut niveau. Mais on ne peut pas aller à Metz en pensant jouer aussi bien. Là, le plus important est de faire du bon boulot, jouer un bon handball et on verra le résultat. Mais il y aura un deuxième match, et depuis Holstebro, on sait qu'on a les moyens de renverser des situations improbables. Donc même si on perd avec un gros écart, ce sera possible. Mais c’est mieux de bien jouer à l'aller. Et gagner à Metz serait parfait.


Niakaté de retour
Ecartée des terrains depuis le 19 octobre dernier, Kalidiatou Niakaté (20 ans) devrait retrouver les terrains à Metz. L’arrière polyvalente, excellente en défense, fait son retour dans le groupe isséen, au complet pour cette dernière ligne droite.

METZ HANDBALL - ISSY PARIS HAND
20H30, en direct sur Sport +

Pronostic : match nul

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités