mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Metz, roi de la variété
LFH : Metz, roi de la variété
14 Mai 2015 | France > LFH

Demi-finale aller de LFH. Les sœurs Oftedal ne pouvant tout faire, Issy/Paris s'est incliné de six buts (33-27) à Metz. Les Mosellanes, plus en jambes qu'en dernier lieu, aborderont en position de force la manche retour, mercredi prochain dans la capitale.

A part la communication et les réseaux sociaux, les sœurs Oftedal s'occupent de tout à Issy/Paris. Ce n'est pas un scoop, mais la première demi-finale aller est venue rappeler combien elles pesaient dans l'ordonnancement du jeu parisien, surtout en l'absence de Marija Jovanovic, meilleure buteuse du club et dont la cheville avait lâché le matin même pendant le décrassage. Les sœurs sourire norvégiennes ont inscrit pratiquement 60 % des buts de l'IPH aux Arènes de Metz. Pis, il a fallu attendre vingt minutes pour que quelqu'un d'autre que Stine (9 buts) ou Hanna (6), en l'occurrence Lesly Briémant sur son aile droite, prenne à défaut Gervaise Pierson. Hormis Coralie Lassource, à l'aile gauche, et la revenante Kalidiatou Niakaté, le reste de la troupe de Pablo Morel évolua dans l'ombre. « On n'a pas fait un match plein, concède l'entraîneur de l'IPH. C'était brouillon au début, avec des pertes de balle. Le combat et l'agressivité n'étaient pas au rendez-vous tout au long de la partie. Mais il ne faut pas se plaindre. On a profité de la trêve (sans match officiel) pour souffler psychologiquement, se préparer. Il faut continuer à travailler sur notre production, sur la qualité de jeu. »

Les Messines ne furent pas aussi dépendantes de leur meilleur as. Il valait mieux, Ana Gros (6/12) étant quelque peu rentrée dans le rang par rapport à son one-woman-show contre Nice, en quart de finale retour. Alors, donc, pour en mettre 33 au deuxième de la saison régulière, les Dragonnes ont proposé un spectacle de variété. Toutes les joueuses de champ ou presque ont scoré, les six du coup d'envoi comme les rotations. Parmi elles, Déborah Kpodar eut une responsabilité dans l'accroissement de l'écart. Incisive, pétillante l'arrière-ailière gauche charentaise a mené tambour battant une contre-attaque en fin de première période (13-10, 23'). « On a joué collectivement, Il fallait être ensemble, solidaires en défense. Ca a fonctionné » commente-t-elle.

En seconde mi-temps, Nina Kanto (4/4) a été la première option offensive d'un champion de France en net regain de forme. Plus investi, plus concentré que la semaine précédente. Il s'est remis les idées en place après avoir joué avec le feu. « On a mieux joué, on a mis plus de rythme » sourit Yvette Broch. La Néerlandaise et ses copines disposeront de six buts d'avance mercredi prochain, au Palais des Sports Robert Charpentier. « Le plus dur reste à venir, se méfie Kpodar. Il faudra faire encore mieux. C'est compliqué de jouer à Issy ». Metz s'attend à trouver une opposition plus affûtée, d'où le danger viendra d'ailleurs que des Norvégiennes. « Six buts, ce n'est pas insurmontable » appuie Pablo Morel. Issy en a vu d'autres, cette saison...


METZ HANDBALL - ISSY PARIS HANDBALL

33 - 27 (Mi-temps : 17-13)

Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT
Date et Heure :
Le 13/05/2015 à 20:30:00
Lieu :
Les Arènes
5, avenue Louis le Débonnaire
METZ

****************************

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités