mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Julie Goïorani : « On n’a pas peur de Fleury »
Julie Goïorani : « On n’a pas peur de Fleury »
16 Mai 2015 | France > LFH

Présentation de Nîmes-Fleury, demi-finale aller de LFH.
Finaliste malheureux de la Coupe de France, en demi-finale du Championnat, le HBC Nîmes réussit une saison remarquable avant de retrouver Fleury dimanche. Et si les Loiretaines seront favorites, la pivot, revenue l'été dernier au bercail, jure que son équipe ne fera aucun complexe face aux vice-championnes d’Europe.

Il y a un an, Nîmes luttait pour sa survie. Pensiez-vous jouer une demi-finale en arrivant ?
Dire que oui c’est un peu prétentieux, mais je suis venue pour faire ça, j’avais de l’ambition. On avait discuté du projet de jeu, ça me semblait tenir la route. Après, on ne peut jamais vraiment prévoir mais c’était l’objectif. Et je ne regrette pas, on a réussi.

Nîmes n’est pas l’un des plus gros budgets du Championnat… Quelle est la recette pour que ça fonctionne ainsi ?
C’est un état d’esprit. Nîmes est une ville avec certaines valeurs de combat, d’agressivité. Et nous sommes un groupe qui évolue bien ensemble, ce n’est pas forcément le budget qui fait tout. La mayonnaise a bien pris, chacune apporte quelque chose, on réussit à poser quelques problèmes aux autres équipes, même quand Mouna (Chebbah) est prise en stricte. Et puis on est renforcé par Allison (Pineau, arrivée en mars, ndlr), c’est un gros plus. C’est le collectif qui fait que ça marche bien.

Et puis vous n’êtes jamais aussi à l’aise que dans la peau du « petit », non ?
Non, je ne pense pas que ce soit ça… On ne se place pas du tout en position d’outsider. On est conscientes que, des fois, on affronte de gros collectifs, comme Metz. Mais on ne se dit pas qu’on est les plus petits. Au contraire, on pense de plus en plus qu’on peut faire quelque chose de beau contre tout le monde, c’est ça qui fait notre petite force en ce moment. On joue décomplexé, on n’a pas peur contre les « gros ».

Donc vous n’avez pas peur de Fleury ?
On peut les inquiéter. Après, elles nous inquiètent aussi (sourire). On est loin d’être sereines, elles ont fait des gros matchs en Coupe d'Europe, elles sont prêtes à jouer des matchs comme une demi-finale. Elles ont fortes individualités, beaucoup de rotations, c’est une équipe difficile à jouer et comme à chaque fois, la défense sera la base, on devra être présentes. Mais elles ne nous font pas peur, on est prêtes pour donner le meilleur de nous-même.

Cette demi-finale, c’est du 50/50 selon vous ?
Difficile à dire qui est favori… On les a battues en Coupe de France, mais sur le papier, oui, on peut penser qu’elles sont meilleures et beaucoup de gens les pensent favorites car elles ont fini premières. On en est conscientes mais on va tout faire pour gagner. Il va falloir assurer à la maison et, qu’on perde ou qu’on gagne, tous les buts sont importants.

Pensez-vous un peu au titre ?
Ah oui oui, on joue pour ça ! N’importe quelle équipe du Championnat en a envie, le titre est une consécration. Attendez, si on joue cette demi-finale, c’est qu’on est loin de penser que la saison terminée, sinon on ne joue pas dimanche ! On est passé pas loin de la Coupe de France, ça nous a foutu un petit peu les boules, car c’est bien beau d’être en finale mais sans la gagner, c’est rageant. Bien sûr, c’est déjà bien par rapport à l’an dernier de ne pas avoir peur de descendre et on est qualifié en Coupe d’Europe, c’est super. Mais là, on est en course pour faire quelque chose d’encore plus grand…

Fleury en favori
Fred Bougeant, l’entraîneur loiretain, l’a lâché lors de son dernier temps-mort à Midtjylland dimanche quand la défaite était actée : « On passe à autre chose. » Comprendre : les Fleuryssoises ont très vite tourné leur tête vers le Championnat, objectif avoué depuis le début de saison. Les vice-championnes d’Europe savent néanmoins que l’affaire sera compliquée face aux Nîmoises, qui avaient réussi à les faire déjouer en Coupe de France (défaite 22-21) et à les accrocher par deux fois en LFH (26-26 au Parnasse, victoire 29-23 au retour face à un Nîmes diminué). A la différence de l’an dernier, où elles avaient passé un mois sans jouer, les coéquipières de Gnonsiane Niombla sont cette fois prêtes à livrer un gros combat.

********************

HBC NÎMES - FLEURY LOIRET HANDBALL

Prono : Fleury

Arbitres / Délégué (D) :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE
GOLIC BORISLAV (D)
Date :
17/05/2015 à 17:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St-Gilles
160 Avenue du Languedoc
NÎMES

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités