mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Pour Ivry, c'est le titre des promesses
Pour Ivry, c'est le titre des promesses
17 Mai 2015 | France > Pro D2

Rideau sur la saison 2014-2015 en pro-D2. Comme attendu, Ivry remonte directement à l'étage supérieur, plein d'envie, de promesses et bien disposé à ne pas renouveler les erreurs du passé. Le couronnement a eu lieu ce vendredi soir dans un Delaune incandescent.

A Ivry, Yves Michel

Décidément, le gymnase Auguste-Delaune et ses 1500 places parait bien confiné lorsqu’il s’agit de fêter un titre. En 2007, c’est dans cette même salle que l’US Ivry amenée par les Abalo, Mokrani, Tuzolana et autres Chapon (seul rescapé de l’époque encore en activité au club avec son compère Gervelas) avait soulevé le trophée de champion de France de Division 1. Huit ans se sont écoulés et les Val-de-Marnais qui depuis ont connu un parcours chaotique avec une descente aux enfers, ont retrouvé le sourire en fêtant cette fois, le titre en pro D2. Une fête à leur image, humble, empreinte d'émotions et avec surtout chez les joueurs et le staff le sentiment du devoir accompli. Comme en témoigne l’ancien joueur, coach et désormais directeur général du club, Pascal Léandri qui célèbrera l’an prochain son 30ème anniversaire parmi les "Rossoneri".

Pascal, il y a une certaine émotion ce soir ?
Oui quand même un peu. Content que cela se termine bien pour nous.

Pressé d’en finir surtout ?
La journée la plus longue c’était le match contre Cherbourg où on savait qu’on pouvait valider la remontée. Là, on savoure vraiment.

Qu’est-ce qu’on apprend le plus d’un passage à l’étage inférieur ?
Pas grand-chose en fait. Avec l’histoire du club, on a connu la mise en place et toute la professionnalisation du hand français et la pro D2 ressemble à la LNH il y a quelques années. On a surtout réappris à jouer avec un statut de favori et la pression qui va avec.

Que faut-il faire pour ne pas revivre la même galère que l’an passé ?
S’appuyer à nouveau sur ce qui fait notre ADN, notre formation. Dans les moments difficiles, ce sont ceux qui ont des valeurs autour du maillot qui nous ont permis de nous en sortir. Cela ne veut pas dire que je ne pense qu’aux jeunes formés à Ivry ou ceux parmi les anciens comme Mathieu Bataille, Fabien Ruiz ou les deux gardiens issus du centre. On cible des gars qui ont une vraie envie de s’investir. D’où les prolongations de Séba Simonet, Stankovic, Cauwenberghs…

Irez-vous recruter à l’extérieur ?
Déjà il faut savoir qu’on a 13 contrats pros qui peuvent aisément évoluer en LNH. Ensuite, le règlement nous en impose 14 donc il faudra signer un nouveau joueur.  Mais il faut que cela soit un vrai plus. Il faudra aussi tenir compte du budget. A ce niveau, on retrouvera les chiffres d’il y a un an. On devrait avoir le 12ème budget de LNH (autour de 2,7 millions).

Ce renfort concerne en 1er lieu, la base arrière ?
Oui mais on aimerait aussi prendre un pivot pour aider Mathieu Bataille. On a deux jeunes dans le club (Jonas Poignant et Sacha Bouchillou) qui doivent encore progresser. C’est la raison pour laquelle, un 2ème pivot d’expérience nous ferait du bien.

Cela peut donc être deux recrues ?
(sourires) oui… cela dépend de la valeur des joueurs. C’est comme tout !



Ivry consacré, Massy retrouvera Chartres en play-off

On aurait pu qualifier le résultat du match entre Ivry et Massy d’anecdotique puisque les Val-de-Marnais étaient assurés de terminer 1ers et donc champions de France de Pro D2 mais voilà, cette ultime rencontre de la saison à Delaune avait un enjeu pour les Massicois. Son résultat combiné à celui de Besançon-Mulhouse devait déterminer le classement à la 2ème et 3ème et donc l’adversaire pour les play-offs.
Invaincus dans leur antre de Delaune, les Ivryens entendaient le rester, qui plus est le soir du sacre. Ils vont faire honneur à leur rang en prenant très rapidement l’ascendant sur Massy (6-2 à la 10ème) grâce notamment à un phénoménal  Fx Chapon (13 arrêts sur la seule 1ère période). Durant ces trente 1ères minutes, les Val-de-Marnais ne feront que gérer leur avance (13-7 à la 22ème) aidés en cela par un adversaire très limité dans ses intentions (15-10 à la pause).

Le retour des vestiaires sera moins euphorique pour les locaux, moins inspirés offensivement, ce dont va profiter Massy (15-13 à la 33ème). Mais depuis déjà quelques années, Ivry puise sa force dans ses gardiens. Chapon s’étant effacé à la pause au profit de Rémy Gervelas, ce dernier après un temps d’adaptation va trouver ses marques et faire son show dans les cages. Les Massicois étaient plus appliqués mais le score n’évoluait guère en leur faveur (21-17 à la 45ème). Pourtant, malgré le carton rouge infligé à leur défenseur Grégory Carnier (jeu dangereux sur Pablo Simonet), ils vont s’accrocher et revenir à une longueur de leur adversaire totalement déconcentré et un tantinet facétieux (24-23 à la 56ème). Ouf pour l'assistance, Ivry va finalement s'imposer (27-24). Si le souvenir de ce match ne restera pas techniquement impérissable, les "Rouge et Noir" ont rempli leur contrat: quitter au plus vite le purgatoire de la pro-D2. Retour vers le futur en LNH… Pour les 50 prochaines années ?


En avant-première, le calendrier des play-offs de pro D2

Mar 19/05

20h30

Chartres

Massy

Mer 20/05

20h30

Cherbourg

Mulhouse

 

 

Sam 23/05

20h30

Massy

Chartres

Dim 24/05

17h00

Mulhouse

Cherbourg

La finale aller se déroulera le mercredi 27 mai à 20h30, le retour, le samedi 30 mai à 18h00.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités