mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Sambre-Avesnois termine sa saison par une victoire contre Aulnay
Le Sambre-Avesnois termine sa saison par une victoire contre Aulnay
18 Mai 2015 | National > Nationale 1F

À première vue, le match semblait devoir rapidement être plié par les Sambriennes, Aulnay ne s’étant déplacé qu’avec neuf joueuses (gardienne comprise) mais il n’en était rien. Frédéric Mandret, l’entraîneur aulnésien expliquait facilement ce sous-effectif en fin de rencontre : « Je n’avais pas le choix. Je suis venu avec ce que j’ai pu mais c’est vrai qu’elles ont tout de même fait une bonne partie. Elles se sont bien débrouillées. Ce sont les filles que j’ai à l’entraînement. »

Il est vrai qu’Aulnay-sous-Bois a mené la vie dure aux Sambriennes. Après avoir ouvert le score, les Aulnésiennes ont mené la cadence jusqu’à prendre rapidement trois buts d’avance (5e, 1-4) mais Anaïs Parat et, surtout, Edyta Kucharska (10 buts dans la partie) remettaient de l’ordre dans la maison sambrienne (9e, 6-4). Le SAHB prenait les rênes de la rencontre jusqu’à l’égalisation d’Emmanuelle Daran (17e, 9-9). Les deux équipes restaient alors côte à côte grâce aux arrêts efficaces d’Edwige Rzonca avant que Léonie Leroy et Edyta Kucharska permettent au SAHB de rejoindre les vestiaires avec deux buts d’avance : 12 à 10.

La seconde période voyait un match à deux vitesses. Tantôt le SAHB passait devant, tantôt c’était ses adversaires jusqu’à ce temps mort demandé par Thierry Micolon à cinq minutes du terme (55e, 23-22). C’est alors que les Sambriennes appuyaient sur l’accélérateur pour se détacher définitivement (28-22) et offrir le gain du match à leur coéquipière Caroline Coulbrant qui prend sa retraite sportive. Le tout sous des salves d’applaudissements.

Ce dernier match terminait la deuxième saison d’entraîneur de Thierry Micolon qui tirait les premières leçons de ces années : « En positif, je vois une avancée avec un noyau dur de filles qui s’entraînent davantage, qui progressent davantage. Je vois aussi des potentiels énormes au niveau du potentiel club, comme le public ou les moyens. Pour en revenir au jeu, il y a un manque de puissance et d’une joueuse majeure sur la base arrière. La première année, on découvrait. Cette fois-ci la qualité de jeu a permis de développer nos forces même si nous avons encore des faiblesses. On n’est pas forts sur tous les postes. La qualité du recrutement devrait permettre d’atteindre l’objectif du club qui est la montée en D2. »

Jean-Pierre MALEWICZ pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités