mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Feu d'artifice à Beauvais ou Montpellier ?
LNH: Feu d'artifice à Beauvais ou Montpellier ?
4 Juin 2015 | France > LNH

Pendant que Montpellier accueillera Istres, le PSG à qui le sacre est déjà annoncé jouera en déplacement à Beauvais face à Tremblay. Seule une défaite des Parisiens peut renverser la tendance en faveur des Héraultais. L'autre lutte acharnée concernera la 3ème place. St Raphaël, Dunkerque et Chambéry ont à des degrés divers, une chance d'y accéder.

Dilemme pour Philippe Bernat-Salles... Où le président de la Ligue Nationale de Handball va-t-il se positionner ce jeudi à l'occasion de la dernière journée de championnat ? Beauvais, où le PSG, actuel leader au classement se déplace face à Tremblay ou Montpellier, où le dauphin héraultais accueille Istres ? Car c'est à l'issue de l'une de ces deux rencontres que sera décerné le titre 2014-2015.« J’ai déclaré depuis longtemps, précise l'ancien rugbyman, que j’irais où jouerait le 1er du championnat. Donc, je serai à Beauvais. Si Paris reste en tête, je leur remettrai la coupe. Si la joyeuse incertitude du sport en décide autrement, Etienne Capon (le directeur général de la LNH) sera à Montpellier. D’ailleurs, rien n’est établi aussi pour la 3ème place entre St Raphaël, Dunkerque et même Chambéry. Cela démontre qu'encore cette saison, la compétition a été passionnante et indécise jusqu’au bout. » Et attendre la dernière levée pour savoir quelle équipe sera championne, voilà huit ans que cela n'était pas arrivé. Jusque-là, tout était plié à deux (comme la saison passée pour Dunkerque), quatre (comme le PSG en 2013) ou trois (comme Montpellier un an plus tôt) journées du terme. En 2007, l'US Ivry était au coude-à-coude avec Montpellier. Avant d'entamer cet ultime round, les Val-de-Marnais comptaient un point d'avance sur les Héraultais, les 1ers accueillant Villeurbanne, les seconds se déplaçant à Chambéry. «En fait, explique Pascal Léandri, à l’époque entraîneur adjoint de l’USI, le match le plus difficile à préparer n'était pas celui-là mais celui d’avant... à Nîmes. Quand tu es si près du but, tu n’as qu’une envie, c’est de rapidement en finir. Alors tu arrives à la salle plus tôt que prévu et tu comptes les minutes qui te séparent de l’instant. » Ce 1er juin 2007, Montpellier va se résigner au partage des points en Savoie et Ivry, en s’imposant face aux Rhône-alpins inscrira pour la 8ème fois son nom au palmarès. Au rang des comparaisons, la trajectoire du PSG cette saison, est légèrement différente avec une prise de pouvoir à deux journées de la fin. « Le point commun, poursuit Pascal Léandri, c’est qu’ils sont sur une dynamique (17 matches sans défaite dont un seul nul). Ils ont été longtemps derrière Montpellier et maintenant qu’ils ont la possibilité de conclure, je les vois aller au bout. Je me souviens d’un mot de Luc Abalo, il y a 8 ans à la sortie des vestiaires, il s’était tourné vers Steph’ (Imbratta, l’entraîneur) et moi, en lançant "t’inquiète !" Ça dénotait une certaine sérénité avant le match. » Plus que jamais, le PSG a donc son destin entre les mains. Ce qui n’est plus le cas du côté de son rival, le lièvre montpelliérain. « C’est en fait très frustrant, avoue Issam Tej car on a dominé le championnat toute l’année en faisant un écart et on se fait dépasser. Le match perdu à Chambéry a laissé un goût amer. Mais on assume nos responsabilités, on a mal joué ce jour-là. » Si Montpellier ne doit pas sous-estimer son adversaire istréen, Tremblay jouera donc à distance les juges de paix dans ce duel pour la couronne. Le pivot héraultais compte donc sur un petit coup de pouce. « Je crois Tremblay capable d’être à la hauteur et battre Paris, c’est une source de motivation pour eux.  Je sais que beaucoup de personnes pensent que le PSG est plus fort et qu’il sera champion, c’est logique mais tout se jouera sur le terrain. » A Beauvais, devant 2800 spectateurs (soit deux fois plus que dans son habituel palais des sports), Tremblay a un rang à tenir et surtout une image à renvoyer à un public qui en majorité, n’est pas le sien. Même en l’emportant d’un but ou en partageant les points, les partenaires de Thierry Omeyer monteraient sur la plus haute marche du podium. «Le titre ? on en parlera après Tremblay parce qu’on n’y est pas encore, met en garde le portier de l’équipe de France. Il faut faire le boulot correctement pendant 60 minutes en apportant de la qualité et de la performance. On s’attend à un match difficile mais on est sur une belle série, autant bien la terminer.» Et si c'est le cas, Philippe Bernat-Salles, le président de la LNH n'aura pas effectué le déplacement à Beauvais pour rien.



Une marche pour trois

L’attrayante lutte pour la 3ème marche se jouera entre trois équipes : St Raphaël (32 pts) et Dunkerque (32 pts) qui se rencontrent et Chambéry (31 pts) qui accueille Toulouse. Un succès des Varois ou des Nordistes leur garantit la dernière place sur le podium et ce, quel que soit le résultat des Savoyards. En revanche, si Chambéry s’impose et qu’en même temps, un nul sanctionne l’autre match, tout le monde se retrouve avec 33 pts. Et dans ce mini-championnat à trois équipes, en additionnant les résultats sur toute la saison, c’est Chambéry qui sortirait vainqueur devant St Raphaël et Dunkerque.

Varois et Nordistes n’ont donc pas le choix s’ils ne veulent pas se faire griller la politesse par Chambéry. Pour le Dunkerquois Jalel Touati (notre photo), cette rencontre sur la Côte d’Azur aura un goût particulier. Ce sera son dernier match sous les couleurs de l’USDK après 9 saisons passées au club. «Ça me rend un peu triste de partir après toutes ces années. Je voulais terminer ma carrière ici mais les dirigeants n’ont pas voulu. Si je ne conteste pas le choix, je suis déçu par la manière. On aurait pu me prévenir dès le mois de décembre avant que je parte au Mondial. J’ai pensé que la porte était toujours ouverte et qu’il y avait une possibilité pour rester. » Avant de penser quelle sera sa future destination (France: en LNH ou un club ambitieux de Pro D2, retour en Tunisie ou départ pour un pays du Golfe), l’ailier droit international veut finir le boulot. « L’objectif est clair : aller chercher la victoire. Il n’y a aucune autre possibilité. On a les cartes en mains et il faut saisir cette ultime chance qui nous est donnée. Monter sur le podium, après le titre l’an passé, ça ne serait pas si mal, surtout avec la saison qu’on a vécue. » Sauf que les joueurs de deux autres équipes pensent exactement la même chose.  

Simplement une voire deux places à gagner, c'est l'enjeu pour certaines formations dont le destin ne changera guère en cette fin d'exercice. Seul le trésorier peut être intéressé. L'attribution d'une partie des droits télé s'effectuant en fonction du classement jusqu'à la 12ème place, les deux relégués (Sélestat et Istres) n'étant pas concernés (voir le classement). Même intérêt également pour les barrages et le 1er tour de la coupe de la Ligue, les meilleurs ayant l'avantage de recevoir leur adversaire.



La der d'un très grand

Il y aura sans doute beaucoup d'émotion ce jeudi au Phare lorsque Bertrand Gille (notre photo) entrera sur le parquet. Ce match face à Toulouse sera son dernier chez les pros. "Bobo" mettra ainsi fin à près de 20 ans de carrière au plus haut niveau ponctués entre autres par un titre de champion de France en 2001, d'Allemagne en 2011, de meilleur joueur du Monde en 2002 et d'un palmarès international impressionnant (268 capes tricolores) avec 2 titres olympiques, 2 mondiaux, 2 européens.  Un an après son frère aîné Guillaume, il tire donc sa révérence et un vibrant hommage lui sera rendu, avec des t-shirts "#merciBobo" portés par ses partenaires ainsi qu'à la fin de la rencontre où des invités surprises doivent l'honorer. A 37 ans, Bertrand arrête avec le sentiment du devoir accompli surtout si son équipe (comme expliqué plus haut) réussit à monter sur le podium de la LNH. Il croisera certainement le regard de Jackson Richardson qui lui quitte la Savoie pour prendre les commandes, dès cet été de Dijon en pro-D2.


Tous les matches sont programmés ce jeudi 4 juin à 20h45

CHAMBERY SAVOIE HB - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : Chambéry

Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz  -  CHAMBERY
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand  -  MONTPELLIER
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SELESTAT ALSACE HANDBALL - US CRETEIL HANDBALL

Pronostic : Sélestat

Lieu :
Centre Sportif Intercommunal 'Eugène Griesmar'
Quai Albrecht  -  SELESTAT
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL - PARIS ST GERMAIN HANDBALL

Pronostic : PSG handball

Lieu :
ELISPACE
3 Av Paul Henri Spaak  -  BEAUVAIS
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

CESSON RENNES METROPOLE HB - USAM NIMES GARD

Pronostic : Cesson

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne  -  CESSON SEVIGNE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

Pronostic : St Raphaël ou Nul

Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Châtaigniers  -  ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : Pays d'Aix

Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMERIES  -  AIX EN PROVENCE
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités