mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Trophées LNH: Mikkel Hansen seul contre Montpellier
Trophées LNH: Mikkel Hansen seul contre Montpellier
5 Juin 2015 | France > LNH

Faut-il parler de côte de désamour pour le PSG ? Cette saison, l'équipe parisienne a (presque) tout gagné dans l'espace national et pourtant au moment de la remise des prix à la fin de l'année, c'est Montpellier, le dauphin qui est le plus plébiscité. L'honneur est pourtant sauf grâce à Mikkel Hansen doublement récompensé comme meilleur joueur et meilleur arrière gauche.

A part s'appeler Mikkel Hansen ce vendredi soir, il ne fallait pas être parisien pour espérer faire une pêche miraculeuse aux trophées de la LNH. D'ailleurs, au moment de recevoir sa statuette, le Danois a eu une réaction plutôt inattendue. « Je n'aime pas ce genre de "truc". Je ne suis quand même pas tout seul dans l'équipe. La réussite part du gardien, de la défense, de ceux qui font les passes... Quand tu vois par exemple la saison qu'a faite "Titi", c'est incompréhensible qu'il ne soit pas récompensé. D'ailleurs, si j'avais voté, j'aurais voté pour lui.» Mikkel Hansen, meilleur joueur de l’année… personne ne viendra contester ce choix tant son aura a rejailli sur son équipe et le handball hexagonal. «Je sais que j'ai mieux joué que l'an dernier mais c'est à l'image de l'équipe. Quand tu reçois la balle où tu veux, tu es dans de meilleures conditions pour marquer.» Preuves à l'appui, le public de Veszprem a encore en mémoire sa prestation en quarts retour de la Ligue des Champions. Le PSG ne se qualifiera pas mais les quinze buts qu'il inscrira seront révélateurs. "Mikki" n'abdique jamais et entraîne ceux qui veulent le suivre dans son sillage. Après son éviction de la scène européenne, le PSG s’est véritablement métamorphosé. Moins de trois semaines après la Hongrie, le déplacement à Montpellier arrive au bon moment. Paris s’impose, grignote son retard sur les Héraultais et l’arrière gauche plante dix buts qui font écho aux treize inscrits juste avant face à Créteil. Le PSG ne perd plus, l’homme au bandeau y est pour beaucoup. Le rouleau compresseur poursuivra son œuvre. Jusqu’à Beauvais où il sera le premier à embrasser le bouclier de champion de France. Mikkel Hansen... meilleur joueur de l’année, meilleur arrière gauche, meilleur buteur du championnat (201 réalisations), champion de France et vainqueur de la coupe de France, peut enfin savourer. La saison prochaine aura une autre tonalité. Surtout qu’un certain Nikola Karabatic est appelé à évoluer à ses côtés !



A l'inverse de Paris, Montpellier bénéficie donc d'un meilleur capital sympathie. « On est là depuis plus longtemps qu’eux », relève Michaël Guigou n’hésitant pas à comparer son club à celui de l’OM. « C’est le club de cœur des Français. Cette année, beaucoup aurait aimé qu’on soit champions. On doit prendre en compte la réalité économique. On se bat avec nos armes et on n’a pas à rougir de ce qu’on a réalisé. Il faut savoir relativiser l’absence de titres.» Et avec une 8ème récompense individuelle sur le poste d'ailier gauche, l'Héraultais commence à apprécier le rendez-vous de fin de saison. Surtout que le MAHB a fait le plein.  

Pour la 2ème année consécutive, l'Argentin Diego Simonet est élu meilleur demi-centre, 6ème trophée pour le pivot tunisien Issam Tej, 3ème pour l'ailier droit slovène Dragan Gajic. Et comme si cela ne suffisait pas, Patrice Canayer est plébiscité comme meilleur entraîneur de l'année. Au moment de recevoir la statuette, le technicien n'a pas oublié le grand absent de la soirée. « J'ai une sincère pensée pour Philippe Gardent qui a remporté 3 titres cette saison. Il gagnera son trophée (individuel) l'an prochain puisqu'il va dans un club qui a moins de moyens. En tout cas, j'espère que ce n'est pas parce que je suis devenu un garçon très sympathique que je suis récompensé.» La longévité et la régularité ont sans doute fait leur œuvre.  



Quatre autres clubs ont été distingués. Chambéry grâce à son gardien Yann Genty, Istres la lanterne rouge avec Théo Derot dans le costume de meilleur espoir, le Raphaélois Adrien Di Panda dans celui de meilleur arrière droit et Luka Karabatic (Aix) comme meilleur défenseur. Le futur ancien aixois terminait là une journée marathon qui avait débuté tôt dans la matinée par un crochet au siège du PSG. Le "mystère" est enfin levé. La fumée blanche est sortie de la cheminée de Coubertin. Il a enfin signé un contrat en faveur du club de la capitale (jusqu'en 2019) précisant sans en avoir trop l'air que son frère Nikola pourrait éventuellement le rejoindre très bientôt. On est vraiment rassuré par cette bonne nouvelle ! Le communiqué est parait-il déjà prêt.  

                  LES MEILLEURS DE LA SAISON 2014-2015

MVP

Mikkel HANSEN 

PSG Handball

Gardien

 Yann GENTY

Chambéry

Entraîneur

 Patrice CANAYER

Montpellier 

Ailier Gauche

 Michaël GUIGOU

Montpellier 

Arrière Gauche

Mikkel HANSEN 

 PSG Handball

Demi-Centre

Diego SIMONET 

Montpellier  

Pivot

Issam TEJ

Montpellier

Arrière Droit

 Adrien DI PANDA

St Raphaël

Ailier Droit

Dragan GAJIC 

 Montpellier

Défenseur

 Luka KARABATIC

Pays d'Aix

Espoir

 Theo DEROT

 Istres




Meilleur joueur de la saison en Pro-D2: Sébastian SIMONET (US Ivry)
Meilleur entraîneur de Pro-D2:   Rastko STEFANOVIC   (US Ivry)

Plus beau but de la saison: Vladica STOJANOVIC (demi-centre Pays d'Aix) pour sa chistera contre Sélestat lors de la 21ème journée.

La plus belle répartie de la soirée est à mettre sur le compte du facétieux Yann Genty: «mon bilan de la saison ? c'est ce but casquette de Scaccianoce à Nîmes à l'ultime seconde et qui nous fait perdre le match. Les boulettes, c'est mon plat préféré.»

Bertrand Gille qui la veille avait mis un terme à son longue et fastueuse carrière a reçu un Trophée d'Honneur. Le cadet de la fratrie a avoué que c'était «particulier de recevoir une récompense après le clap de fin.» Avant de préciser qu'on allait le revoir bientôt puisqu'il envisageait se lancer dans une activité multifonctions au sein du club de Chambéry qu'il allait aider à s'implanter de façon pérenne au plus haut niveau.

Vacances écourtées pour les frères Simonet. Le sable, le transat et les cocktails (non alcoolisés) attendront. Diego, Sébastian et Pablo s'envoleront bien pour l'Argentine dans les prochains jours où ils participeront au rassemblement de la sélection "albiceleste" en vue de la préparation à la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio. le tournoi panaméricain à Toronto au Canada débutera le 17 juillet prochain et les Argentins devront se mesurer à Cuba, Puerto Rico et au Chili.  

Le Qatar possible théâtre du Trophée des Champions dès 2016. Les sirènes de l'Emirat et ses gazodollars auront elles raison des décideurs de la LNH ? Après Monaco et la Tunisie, l'épreuve qui se déroule en trois volets dans la même zone, pourrait cette fois être exportée dans le Golfe. Les infrastructures inoccupées du récent Mondial et le million d'euros que les Qataris sont disposés à mettre sur la table sont deux sérieux arguments. Affaire à suivre surtout qu'un appel d'offres en bonne et due forme sera lancé. Mais qui pourra rivaliser face à la puissance de l'émir ?

Théo Derot, meilleur espoir au nom de tous les siens

De la difficulté à se faire un prénom. Le patronyme de "Derot" n'est pas lourd à porter mais le tonton et surtout le papa ont marqué à leur façon le handball tricolore. L'oncle Jean-Louis a fait les beaux jours d'Istres et surtout de l'USAM Nîmes lorsqu'il évoluait sur la base arrière. Gilles le père a eu un parcours similaire avec en prime 171 sélections et 229 buts inscrits sous le maillot tricolore. A une époque où l'Equipe de France n'affolait pas encore la planète et où le bronze de Barcelone n'était pas encore arrivé. Le gamin de 22 ans marche sur les traces de ses aînés. Médaillé de bronze au Mondial juniors en 2013, il attend sans doute son heure et un coup de fil de Claude Onesta. Peu épargné durant sa jeune carrière par les blessures, il a fait preuve d'une extraordinaire volonté pour toujours se relever et répondre présent. Malgré le parcours d'Istres soldé par une relégation, sa performance (6ème buteur de LNH avec 140 buts) et son sens du jeu ne sont pas passés inaperçus. Au point de séduire le sorcier Thierry Anti qui l'été prochain l'accueillera à Nantes. Oh Théo, c'est désormais à toi de jouer !

Epilogue...

Cette cérémonie des Trophées des Champions a été sobre et sans artifice. Le handball aurait il retrouvé quelques-unes de ses vertus ? Attendons de voir à l'usage pour en juger. Au bal des faux-culs, l'orchestre joue très rarement en continu sur le même tempo.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités