mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mokrani à Créteil, Dunkerque embarrassé
Mokrani à Créteil, Dunkerque embarrassé
23 Juin 2015 | France > LNH

Comme annoncé dans la presse nordiste, Mohamed Mokrani quitte Dunkerque et retourne en région parisienne où il a signé un contrat de 2 ans en faveur de l’US Créteil. Le départ de son capitaine emblématique plonge le club nordiste dans l’embarras.

«Quand un joueur comme Mohamed Mokrani est dans la nature, il faut saisir l’occasion et ne pas le laisser partir dans un autre club. C’est non seulement un bon joueur sur le terrain et en dehors. C’est un leader de vestiaire, une personne très appréciable. » Le compliment émane de Christophe Mazel qui a suivi avec beaucoup d'intérêt la transaction entre le club cristolien et le joueur et qui se frotte les mains de récupérer un tel élément dans son effectif. Ivry, là où "Momo" a été formé, était également sur les rangs mais apparemment le voisin val-de-marnais a présenté des arguments plus convaincants. Et cela, même si l’équipe est bien pourvue sur le poste avec Muhamed Toromanovic et Jérémy Toto auxquels se rajoutent en défense Vaïdotas Grosas et Guynel Pintor. Désormais confronté à un problème de riche, Christophe Mazel va devoir repenser tout son système. «On ne peut pas parler d'embouteillage sur le poste, souligne le technicien val-de-marnais. Toromanovic est un pivot de métier, Grosas un défenseur exclusif. Le positionnement de Pintor a été dicté par les circonstances. Quand il est arrivé, il avait un souci à l'épaule qui le gênait pour attaquer et donc il s'est cantonné à un rôle de défenseur. Quand il a retrouvé la force de son bras en fin de saison, je l'ai utilisé sur la base arrière et il a mis quelques buts.» Formé au club et passé pro en 2012, Jérémy Toto (23 ans) a prolongé d'une saison son bail avec l'US Créteil début mai. Il pourrait cependant faire les frais de l'arrivée de Mokrani et ne pas avoir beaucoup de temps de jeu.  «Jérémy est un jeune joueur qui a encore besoin de s'étoffer. C'est vrai, dans l'immédiat, on pourrait penser que cela va être pour lui un obstacle mais dans la réalité, ça va l'aider à grandir. Surtout au contact de quelqu'un comme "Momo". Je préfère avoir un effectif assez riche sur certains postes que le contraire.» 

Originaire d’Ivry, Mohamed Mokrani était arrivé à Dunkerque en 2008, un an à peine après avoir remporté sous le maillot rouge et noir de l’USI, le titre de champion de France. Dans le nord, il va tout de suite prendre ses marques et devenir un élément clé du dispositif tout d’abord de Yérime Sylla puis de Patrick Cazal. Il va remporter une coupe de France (2011), un trophée des champions (2012), une coupe de la Ligue (2013) et la saison passée, le titre national. En 2012, il sera même finaliste de la coupe EHF. A 34 ans, c'est une véritable remise en question qu'il effectue dans un club moins exposé mais qui après quelques années de tâtonnement veut retrouver durablement la 1ère partie de tableau.  

Le départ du pivot franco-algérien est un réel coup dur pour l’USDK qui se retrouve ainsi démunie. A ce jour, Benjamin Afgour est en convalescence suite à une hernie discale qui l’a privé de toute la fin du championnat. Mickaël Grocaut n’évolue qu’en défense et le jeune Nicolas Nieto (21 ans) qui doit passer pro manque encore d’expérience.



Après sept saisons passées à Dunkerque, "Momo" (34 ans) tourne donc la page. Le club qui a atteint cette année, les 8èmes de finale de la Ligue des Champions et la  5ème place de LNH n’a pas réalisé le parcours escompté. Sans nouvel apport financier, les objectifs à venir sont donc revus à la baisse, ce qui explique la lenteur des négociations. « Lorsqu’on a commencé à discuter, précise Jean-Pierre Vandaele le président de l’USDK, nous n’étions pas maîtres de tous les paramètres. Nous allons récupérer le contrat d’image de Vincent Gérard* (en partance pour Montpellier) que nous avions prévu de répercuter sur Mokrani et nous lui avions demandé de consentir à une baisse de son salaire. Au départ, nous lui avions proposé un an de contrat avec une année renouvelable et au final deux ans ferme. Il a préféré expliquer son mécontentement dans la presse, c’est maladroit mais nous prenons acte de sa décision. »  A ce jour, le club enregistre donc les départs de Mohamed Mokrani, de Vincent Gérard (remplacé par le Raphaélois Alexandre Demaille) ainsi que l’ailier droit Jalel Touati dont le contrat n’a pas été reconduit. Deux autres nouveaux joueurs sont annoncés : l’arrière gauche croate de 21 ans, Marko Mamic et le gaucher serbe Predrag Vejin.

Dunkerque avait par ailleurs, émis le souhait de trouver un accord avec Romain Guillard à qui il reste une année à accomplir. Une entente avait été trouvée pour un retour à Tremblay où l’arrière de 29 ans avait passé trois saisons. La transaction a capoté à la toute dernière minute.

*ce contrat d’image qui est pris en charge par la Communauté Urbaine de Dunkerque avoisine selon nos sources, les 50 000 euros.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités